d

14 févr. 2018 - Maginn League of Legends

Les moves de la semaine : week 4

Les moves de la semaine : week 4

Vous connaissez le refrain désormais, si vous êtes ici c'est que vous aimez le beau jeu ! Cette semaine on s'attaque à du très très lourd avec trois joueurs de classe internationale et mondialement réputés pour leurs mécaniques de jeu. Décryptons ensemble comment ils sont parvenus à surclasser leurs adversaires, tout en se régalant les mirettes bien sûr !

Nuke the duck
 

 

On commence avec un action comme les aime Orelsan : simple, basique, mais qui n'en reste pas moins spectaculaire. Le midlaner des Schalke04, Nukeduck, est en train de réaliser une énorme partie face aux G2 Esports, mais malheureusement pour lui, la fête est finie. Il va légèrement over-extend lors de son split-push au bot et sera instantanément puni par la rotation de son vis-à-vis Perkz. Ce dernier voit la lumière avec sa Zoé et trouve une minuscule ouverture entre les sbires pour placer un astro-pong dévastateur sur la LeBlanc de son adversaire. Luka-san, véritablement dans la zone, n'a plus qu'à utiliser son bond dimensionnel et a l'envoyer au paradis avec une dernière auto-attaque.

Nukeduck pourra écrire dans son journal : « Notes pour trop tard : ne pas push trop loin face à une Zoé. D'ailleurs la méta Zoé mid, quand est-ce que ça s'arrête ? ». Les Schalke04 auront réalisé une bonne partie mais cela n'aura pas suffi face à des G2 pour qui tout va bien en cette quatrième semaine, et ils subissent une bonne défaite des familles. Heureusement, ils ont pu se consoler contre des H2K dans la tourmente samedi. En tout cas, joli play, joli burst, un joli two-shot pour commencer la semaine en douceur.

Smeb n'a pas le temps
 

 

Dans la seconde partie entre KT Rolster et les Kongdoo Monster, Score et ses coéquipiers ont laissé 28 minutes de tranquillité relative à leurs adversaires. Mais ça n'amuse plus le jungler KT qui engage avec son Zac. Suivi par ses coéquipiers, il se débarrasse rapidement de Secret mais se voit contraint à la retraite face aux dégâts du Kog'Maw adverse. Pendant ce temps, Deft fait un pas de trop et est obligé de se repositionner avec son flash, mais il se retrouve en bien mauvaise posture. Heureusement, son sauveur est là, et son nom est Smeb.

Tel le faucon, il fond sur sa frêle proie au SSol pour le déchiqueter entre ses griffes sans lui laisser la moindre chance, ni montrer la moindre once de pitié. Une fois débarrassé d'un des deux carries adverse, il fait face au second mais n'a pas l'avantage des points de vie. Qu'à cela ne tienne, Smeb utilise son grappin, enchaîne avec son saut mural et fait littéralement imploser la Taliyah d'Edge sous sa propre tour. Le toplaner KT Rolster s'enfuit comme un prince, avec son flash et très peu de points de vie. On a donc une superbe estimation des dégâts de la part de Smeb, qui a clairement sorti les balls sur cette action, avec réussite puisqu'il tue à lui seul les deux carries adverses. Une seule chose à dire : G fucking G.
 

white guy blinking gif

Edge lorsqu'il a vu les dégâts de Smeb
 

Le détour du roi
 

 

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, faites place à celui que l'on surnomme « The Unkillable Demon King », le roi incontesté de League of Legends, j'ai nommé... Corobiz... euh... Faker ! On le pensait sur le déclin, à l'image de son équipe ces dernières semaines, même s'il était le seul SKT à sortir la tête de l'eau en ce début de saison difficile, mais le roi et son équipe de toujours ont encore prouvé qu'ils ne fallait pas les enterrer trop vite. Non contents de battre les BBQ Olivers d'IgNar mercredi dernier, les SK Telecom T1 se sont offert une revanche face aux champions du monde en titre ce dimanche, avec un écrasant 2 à 0 déjouant tous les pronostics. Mais la cerise sur le gâteau, c'est bien évidemment ce un contre un entre Faker et Crown.

Au départ, rien de bien fou, Faker dive son adversaire en utilisant son ghost et prend tout de suite l'avantage grâce à son surplus de stuff. Crown est obligé de kite, mais étant très bas en points de vie il doit utiliser son « Regard de la Méduse » pour stun son opposant. Mais Faker a tout anticipé, avant même le début de l'animation, il se retourne et évite ainsi le regard mortel de la gorgone, à la frame près, s'il vous plaît. Le reste est alors une formalité, et le légendaire midlaner achève Crown avec son « Vent de guerre », ce dernier n'utilise même pas son flash, de désarroi (ou en hommage à Doublelift, qui sait ?), se sachant voué à une mort certaine. Prédiction, réflexe, chance, appelez ça comme vous voulez, moi j'appelle ça du grand art, et c'est signé Faker.

Pour les mentions honorables de cette semaine, on peut citer Deft, impérial sur ce un contre deux face aux Kingzone DragonX, ou encore ce un contre trois de Cabochard. On se doit bien de citer également la téléportation de Minitroupax qui permet à Vitality de finir une partie très compliquée face à Roccat. Encore une semaine pleine de beau jeu qui se termine, soyez au rendez-vous pour la semaine prochaine !

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.