d

28 juil. 2013 - Hark Dota 2

LGD et Invictus Gaming : les mastodontes chinois

LGD et Invictus Gaming : les mastodontes chinois

Légendes vivantes du DotA originel, les équipes chinoises ont rapidement fait la transition vers la nouvelle version de Valve. Le rapport de force est plus équilibré sur Dota 2 entre les Chinois et les Occidentaux, mais Invictus Gaming et LGD restent quand même les favoris pour cette 3eme édition de The International.

LGD, la valeur sûre

Quand une équipe est sponsorisée par une marque de plat assaisonné au chili, elle a tout pour picoter le derrière de ses adversaires. C’est le cas de LGD, grosse structure dans le monde de Dota 1 et 2. Dans le premier opus, LGD était l’une des plus fortes équipes de Chine, gagnant ou finissant toujours dans le top 3 d’innombrables tournois . A la veille de The International, Invictus Gaming, souhaitant s’imposer sur la scène Dota 2 chinoise, a sorti le chéquier et a littéralement débauché les 4 joueurs stars de LGD. Cette dernière fut de facto incapable de participer au premier évènement de Valve.

Facile de comprendre que LGD avait suite à cet épisode une rage de vaincre assez forte. Ils ont recruté un nouveau roster s’articulant autour de Sylar et ils ont réussi à se placer dans le top de la G1-League saison 3 sur Dota 1 dans la foulée.

Parés pour The International 2, ils ont montré un jeu excellent, la quintessence du Dota chinois (certes peu spectaculaire, mais terriblement efficace) avec une prestation sans faute dans les phases de groupes (14 - 0 !) et invaincus jusqu’à la finale du winner’s bracket. Ils se sont frottés alors au réveil des Ukrainiens de Na’Vi qui leur ont arraché leur place pour la finale. Perdant contre Invictus Gaming, ils ont fini à une honorable 3ème place. La victoire de Na’Vi contre LGD était vraiment le point d’orgue de cet International 3, surprenant tout le monde, car l’équipe de xiao8 avait le statut de grand favori pour l’Aegis.

     

Les LGD ne viennent pas à Seattle pour tricoter des pull-over.

Ils ont néanmoins concrétisé ce statut en gagnant quelques tournois majoritairement asiatiques fin 2012 : The Asia 2012 et la G1-League saison 4 par exemple. Ils ont remis leur titre en jeu et l’ont perdu lors de la saison 5 contre Alliance.

Après un cafouillage dans leur sélection, LGD a été cantonné à devoir se suer sang et larmes pour obtenir le précieux sésame. J’exagère : LGD a survolé la compétition des Eastern Qualifier et a gagné sans grand souci sa place à Seattle.

Je ne peux pas parler de LGD.China sans parler de « l’anomalie » LGD.Int. En effet, l’invitation de l’équipe chinoise a été transférée à la division internationale de LGD. Lancée après The International 2, avec des ex-joueurs de Counter Logic Gaming comme les suédois MiSeRy,  Pajkatt ou encore l’ex-Mouseports 1437, cette formation n'a jamais fait de réels résultats.

A part une très honorable seconde place lors de la G1 Saison 2, LGD.Int n’a pratiquement rien gagné. Nombre de joueurs se sont insurgés de la décision de Valve de reléguer LGD.China aux Qualifiers et d’inviter LGD.Int alors que d’autres structures  plus méritantes ont dû se battre lors d’un Western Qualifier sacrément abrupte (Mousesports , Evil Genius ou encore Empire, ouch !).

Pour fermer cette parenthèse, LGD.China fait clairement office de favori à The International 3 pour l’Asie. Cette structure a prouvé lors du deuxième opus, qu’elle était un adversaire de taille et j’imagine que d’avoir chuté si près du but a dû piquer au vif la fierté des Chinois.

Invictus Gaming, le Real de l’eSport.

Quand le fils du 10ème homme le plus riche de Chine se lance dans l’eSport, on obtient Invictus Gaming. Quand ce même fils promet de doubler la somme si son équipe gagne The International 2, cela motive sacrément. Les joueurs ayant pour emblème le drapeau chinois se sont donc exécutés, remportant 1 million de dollars par Valve et 1 million de dollars par la structure. Jolie entrée en scène pour cette équipe relativement nouvelle dans le paysage hors Asie.

Tant de choses à dire sur Invictus Gaming : meilleure équipe de 2012 tous pays confondus, détentrice de l’Aegis, cette équipe a tout pour faire rêver. Mais voilà, parfois la dure réalité frappe également les meilleurs joueurs du monde. On ne peut pas réellement dire que 2013 fut un fiasco pour iG mais ils ont clairement raté le coche.

Qu’on s’entende bien : beaucoup d’équipes rêveraient d’avoir le palmarès d’Invictus Gaming. Néanmoins, très vite les dissensions se sont fait sentir. L’eSport ne diffère pas réellement du sport en ce sens, acheter les meilleurs joueurs du monde ne suffit pas à créer la meilleure équipe.

Ainsi, après des dizaines et des dizaines de transferts, Invictus Gaming a eu beaucoup de mal à se créer un collectif soudé.  Considéré comme plus faible que DK ou LGD malgré un niveau de jeu individuel sans faille, Invictus Gaming a dû batailler ferme pour se tailler une place dans le monde très compétitif du Dota chinois.

Il leur fallait un tournoi majeur, ils l’ont eu grâce à The International 2, et de quelle manière !

     

"Qui ne saute pas n'est pas chinois !"

Certes, ces derniers mois les Chinois n’ont presque rien gagné, mais iG n’a pas joué. Trois petits tournois depuis début 2013, l’équipe de rêve a du mal à s’exporter hors Asie.

A partir de là, toutes les spéculations sont bonnes : est-ce que Invictus Gaming s’entraîne en secret, dix heures par jour, dans l’espoir de refaire le même coup qu’à The International 2 ?

Le style de jeu (metagame) ayant changé entre les deux International, c’est peut-être une tactique : en révéler le moins possible et garder sous le coude des stratégies ? Sachant qu’il est incroyablement dur de trouver des replay de joueurs chinois. Je les vois mal s’arrêter là, gare aux équipes qui les sous-estiment, car les champions en titre ont plus d’un tour dans leur sac.

Comme disait Alain Peyrefitte « Quand la Chine s'éveillera… le monde tremblera ».

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

tapif
tapif - 29/07/2013 14h15

Bonjour,

Quelques erreurs concernant les invitaitons aux qualifiers.

L'invitation de LGD.cn n'a pas ete transferee a LGD.int.

A la base LGD.cn ET LGD.int etaient invites aux qualifiers. Cependant LGD.cn a kicke un de leur joueur entre temps, et a donc desobei aux regles de valve qui interdisait tout changement de roaster pour la participation a TI3.

Valve a donc reagi en retirant l'invitation de LGD.cn et en les faisant jouer les qualifiers, et en invitant Tongfu a la place. LGD etait parfaitement au courant de ce qui pouvait les attendre.

Quand a la decision d'inviter LGD.int par rapport a d'autres equipes, elle trouve certainement son explication a une volonte d'equilibrer le nombre d'equipes est et ouest, et pour remplir 13 solts, Valve a donc invite 6 equipes occidentales, 6 equipes orientales, et une equipe composee de joueurs occidentaux mais s'entrainant a l'est.

Et a l'epoque, meme si LGD.int commencait un peu a decliner, ils avaient fait quand meme grosse impression durant l'hiver 2012, l'invitation etait assez meritee a l'epoque.

http://www.joindota.com/en/news/8965-lgd-cn-kick-longdd,-welcome-back-dd

http://www.joindota.com/en/news/9023-lgd-china-direct-invite-revoked

Sinon, assez bel artcle, c'est quand meme dommage que vous ne mentionnez pas la grosse baisse de regime de IG durant ces derniers mois, en particulier durant la G1 league.

Voila voila, bonne continuation!

Vaag
Vaag - 30/07/2013 14h11

Moi je pense que l'ère du "On joue propre on fait aucune faute et on attends qu'ils en font une" avec une compo ultra classique, c'est finit.

Na'Vi a sortie un ursa/zeus il n'y a pas longtemps et a ravagé l'équipe en face c'était KP je crois donc pas des amateurs.

Je suis persuadé que les Na'Vi et Alliance vont préparés des compo UNIQUEMENT pour ces 2 équipes et que c'est leur créativité qui va gagner.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.