d

02 avr. 2014 - ZeManiaK League of Legends

Lolception # 1 La méta de la S4 pour les nuls

Lolception # 1 La méta de la S4 pour les nuls

A en juger par certaines parties classées effectuées par votre serviteur, tout le monde ne semble pas avoir compris que nous n’étions plus dans la saison 3 : la saison 4, si elle n’a pas chamboulé tous les postes, a cependant changé en profondeur la méta, certains picks oubliés depuis des éons se retrouvant désormais à la mode. Revue des effectifs, par poste, des picks les plus intéressants actuellement.

 

Top : la triade infernale.

Mundo: le tank absolu. Rendu totalement viable par les masteries de la S4 qui lui ont donné une quasi-invulnérabilité en mid-late game, il a forcément un peu pâti du nerf de ces mêmes masteries. Cependant, il reste un pick viable et un bon vecteur de split push avec un téléport. Et puis, c’est bien connu, Mundo va où il veut !

Renekton: Crocodile Dandy. Pick régulier au top depuis la S3, le crocodile reste une valeur sûre. Certes il n'est plus insta-lock ou insta-ban mais il sort souvent, puisque c'est un pick sans grand counter. Après il reste plus fort en early-mid game et perd de sa saveur au fur et à mesure qu'on arrive vers le late-game, mais dès qu'il faut tanker ou décaler au mid, le lézard répond présent.

Trundle: le roi des trolls, LE ROI! Sorti dès la première game des LCS europe par Soaz, avec succès, le troll préféré des invocateurs a fait son grand retour en S4. Monstre de tankyness sublimé par une BOTRK, Trundle est devenu un incontournable, surtout car c'est un des meilleurs picks face à Renekton. Par contre si vous avez des difficultés à placer des piliers de glace utiles, dispensez vous de le jouer...

A côté de ces trois picks on retrouve quelques champions qui s'insinuent dans la méta: Shyvana surtout, qui aurait mérité de se retrouver au côté des trois autres. Elle aussi sauvée des eaux par la S4, jouable également en jungle, et tout le temps avec une BOTRK, elle bénéficie de même des nouvelles Masteries. Aatrox bien que moins présent qu'en fin de saison 3 reste un pick viable, parfois ressorti en LCS, pour son sustain et son GA intégré. Enfin on n'oubliera pas de citer Jax, qui fait lui aussi quelques apparitions ponctuelles.

Allez une BOTRK, un Randuin, un suppo et au lit! Vis ma vie de top-laner.

Jungle :  merci le lizard!

Elise: l'araignée toujours au top...enfin en jungle quoi... bref vous avez compris! Là aussi ce pick n'a rien de nouveau. Perma pick ou ban, Elise reste toujours aussi forte dans la jungle, capable d'assassiner quasiment n'importe qui en 1v1 early avec juste un déguisement hanté. Son kit de capacités en fait une duelliste extraordinaire et son capacité de gank comme de farming des camps en fait de très loin la reine de la jungle. Toujours imitée, jamais égalée.

Evelynn: vive la Season 4! La vampiresse avait déja fait son retour en début de s4 grâce à la nouvelle méta des wards, et la fin de l'oracle qui rendait sa furtivité encore plus précieuse qu'auparavant. Mais le changement apporté à l'esprit de l'ancien lézard, qui donne un sustain amélioré en vie et en mana, lui permet de clean la jungle bien plus facilement ainsi que des dégats bonus. Eve fait son retour dans le top jungle au niveau pro, et ça fait plaisir...surtout à tous les marchands de pink wards dont l'action a dû décoller en bourse!

Lee Sin: toujours un blind pick! Ici je ferais plus court, Lee Sin est et reste un personnage récurrent dans la jungle, grâce à sa polyvalence et aux moves de malade qu'il permet de sortir. Une mobilité inégalée, un skill cap de fou furieux, jouez Lee Sin et préparez vous à vous faire appeler le nouvel Insec... ou pas!

En plus de tous ces picks récurrents, on notera avec intérêt plusieurs picks rendus viables grâce au buff de l'esprit de l'ancien lézard: Wukong notamment, apprécié pour son ulti intéressant en teamfight et ses ganks en mode invisibilité. Mais aussi Kha'zix, pick à mon avis sous-estimé, au potentiel de dps invraisemblable qui profite beaucoup du lézard et d'une Tiamat, vu également à plusieurs reprises au mid. Dans le même style, l'arrivée surprise de Panthéon, bien plus viable pour farmer les camps grâce à ce foutu esprit, a semé la zizanie et obligé plein de bot lanes à ne pas trop push leurs lanes pour éviter un SPAAAAAAAAARTA inopiné! Enfin, les récurrents picks de Vi nous rappellent que cet excellent perso combote toujours très bien dans une équipe à fort potentiel de catch, ou juste avec un Yasuo...

Attendez! Un moine aveugle qui lance des ondes soniques et combat des lézards dans une jungle? Cherchez pas, on tient le scénario de Prédator 4. Ou bien de Rambo 5.

Mid : ça un goût violet!

Kass à daim, et pas que! Probablement le personnage le plus banni des LCS et même en bronze, Kassadin est une menace telle en mid-lane que plus personne ne peut se permettre de le laisser être joué. Son late-game reste irrésistible et sa capacité de roaming est beaucoup trop puissante, quelque soit le niveau du ladder. Bref si vous voulez jouer Kassadin, faites une partie normale... quoiqu'à en juger par les parties récentes des LCS, il arrive à rift walk de plus en plus son chemin hors de la phase de ban.

Lulu:  le pick pixédélique! Nouveauté de la S4 suite à son up lors du patch 3.15, elle a d'abord effectuée un retour timide en support avant de devenir LE pick à la mode au mid (merci Alex Ich). Elle est désormais tout à fait capable de tenir son rang face à Gragas ou Leblanc, et combote très bien avec la méta d'assassins en jungle à qui elle donne de la tankyness avec son ulti. De plus, elle push très convenablement avec un fléau de la liche. Un pick incontournable dorénavant à haut niveau.

Gragas: do a barrel roll. Pick très convoité au mid là aussi depuis la pré-saison, son utilité en team-fight ou bien pour contester un objectif n'est plus à démontrer. Champion au skill cap élevé pour optimiser l'efficacité de l'ulti, il nécessite un Graal impie pour commencer à être décisif, mais son potentiel de mid-game reste très important.

Pour citer les autres picks courants au mid, on notera le pick  Ziggs, très convoité dans les compositions poke avec une Caitlyn et toujours appréciable pour sa polyvalence ainsi que son ulti, fait pour voler des kills. Cela dit, en termes de poke, personne ne rivalise avec Nidalee, elle aussi ponctuellement choisie pour son late-game qui en impose, très utile dans une composition adaptée. Pas très loin derrière le trio de tête, Leblanc a fait son chemin comme mid assassin récemment. Enfin Kha'zix est de nouveau à citer, parfois pick dans le même esprit que Leblanc pour burst damage à mort une cible.

Kha'zix, ou comment jouer aux dames sur ordinateur avec de chouettes graphismes.

La bot lane est différente, car on retrouve à chaque fois 4 picks majeurs et seulement 1-2 champions parfois picks dans des compositions spécifiques.

Adc: le vent de la nouveauté.

C'est le jeu, ma pauvre Lucette...euh mon pauvre Lucian! LE pick incontournable en adc depuis sa sortie. Sceptique initialement quand je le voyais systématiquement choisi en Corée puis dans la planète entiere, il a fallu me convertir comme tout le monde à sa capacité de DPS infame en lane. Et une fois que vous comprenez comment utiliser l'ultimate (à savoir: PAS EN PLEIN TEAMFIGHT), votre niveau de danger augmente radicalement, surtout une fois la trinité obtenue. Très influent en fight mais tout à fait capable de peser sans se faire catch, Lucian est la valeur sûre du moment, y compris pour farmer sans souci.

Caitlyn, shérife fais-moi peur. Tellement classique que la voir peut faire lever des yeux un stade entier, le shérif de Piltover reste un monstre dans la phase de laning. Utile pour farmer mais aussi dans un timing siège, laisser une Caitlyn obtenir ses six objets, c'est le meilleur moyen de perdre une partie sans s'en rendre compte, vu la manière dont le champion semble parfois sous-estimé.

Sivir, princesse guerrière lvl 18 bi-classée grosbill. Pick récurrent depuis son rework, Sivir est très appréciée pour son boomerang qui met des mandales astronomiques mais aussi pour sa mobilité très utile pour effectuer un repositionnement stratégique, ou juste une fuite honteuse. Couplée à une Morgana  et/ou une Lulu elle devient un poison à OS, et peut tout  à fait rester impunie pendant que son Ricochet décime votre équipe à feu doux. Cela dit son manque d'escape, comme Jinx, la met un peu en dessous des deux picks sus-cités. Dernier point, bien qu'elle pushe les tours peut-être moins vite que ses camarades, sa capacité à clean une vague de creeps la rend utile quand même en phase de siège.

Get Jinxed! Les deux derniers adc sortis par Riot font un vrai malheur, surtout pour ceux qui les croisent. Jinx est un pick excellent pour finir une cible trop amochée avec son R, son Z ou même son bazooka, et son burst en lane la rend très utile avec une Annie. Elle aussi très utilisée pour push sans être punie grâce au gatling et à son passif, elle sera appréciée avec des assassins qui activeront rapidement ce même passif pour un repositionnement en team-fight optimal. Le manque d'escape est ici quelque peu compensé par des hard-cc utiles à stacker avec une cage, un grab ou un stun.

Pour les picks plus exotiques, on citera notamment Vayne, toujours prisée dans les compositions qui visent le (très) late-game et qui se sentent capables de protéger leur carry en attendant son pick d'efficacité. Ezreal est parfois également utilisée pour sa versatilité mais reste bien moins puissant en termes de dégats bruts que les autres picks pour espérer passer la phase de lane sans trop feed. Enfin, mon petit chouchou, Draven reste un monstre de burst damage pour totalement oblitérer la duo-lane concurrente. Mais s'il n'est pas feed son utilité reste vraiment limitée, donc c'est un coup de poker risqué.

Bon de poker mais surtout de hache, c'est sûr.

Support: vous avez vu mon black grab ensoleillé?

Annie Mosité, pour vous servir. Pick très redouté depuis quelques mois Annie reste le meilleur moyen de totalement retourner un team-fight avec un Flash-Tibbers chargé. Stun inratable, gros burst rapidement, et même une capacité de tanking correcte en lane une fois l'armure améliorée et un build adéquat, Annie est désormais une peste bien connue en bot lane.

Thresh, best hooker ever. Là aussi je ferai court, Thresh est dominant depuis sa sortie. Un kit hallucinant, de la lanterne pour ganker/sauver un camarade,  au bump en passant par son grab et sans mentionner son ulti... Un monstre d'utilité toujours plébiscité, jouer support sans savoir jouer Thresh semble impensable désormais.

Leona, jamais deux sans trois...CC. Machine à stopper un infortuné adversaire qui passait par là, Leona reste un pick incontournable pour sa capacité à catch n'importe qui, son tankng de loin le plus abouti chez les supports mais aussi des dommages loin d'être ridicules notamment en situation de 2v2. Si vous voulez vous faire insulter par l'équipe ennemie qui vous accusera de jouer un perso noob car juste calé en CC, Leona est pour vous!

Morgana, la révélation. Nouveau champion désormais ultra-prisé en support, Morgana a fait son chemin dans cette méta, et comme on le comprend! Sa cage très utile pour bloquer toutes les engages adverses pendant 3 SECONDES, tout comme son black shield, a fortement influencée la perte de vitesse de personnages comme Vi mais aussi entamée la domination d'un Thresh. A noter qu'on voit de plus en plus des pros la jouer avec Zhonya pour utiliser son ulti en plein milieu de la mélée, puis devenir inciblable pour stopper les vélléités de tout ce petit monde. Un pick à surveiller, probablement un must-play dans les prochaines semaines.

Ces 4 picks sont ultra-dominants, on aura donc du mal à en trouver d'autres un peu exotiques. Ceux qui picks Vayne peuvent trouver en Nami un support efficace, et les gens de bons goût connaissent le potentiel infini que peut receler une Sona correctement utilisée. L'usage de tout autre champion en support semble être devenu rédhibitoire.

Et comme, a bien mieux que moi, dit un grand homme, dans rédhibitoire... n'y a t'il point "raidi"?

 

Voilà l'état actuel de la méta de la S4. Maintenant soyons clair: LoL est un univers en constant mouvement, et une partie de cet article sera probablement obsolète d'ici un mois à peine.  D'où l'utilité pour votre serviteur d'avoir à recommencer cet exercice d'ici peu... Mais la métagame est une maîtresse féroce, qui se dérobe à peine découverte. Alors à bientôt donc!

Et puis placer du Desproges dans un article sur Lol, c'est la classe non?

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

5 commentaires

GlaconFondu
GlaconFondu - 09/03/2014 21h26

Tu n'as pas cité Kayle au mid, champion pourtant très souvent pick :) 

Laudanos
Laudanos - 09/03/2014 21h35

Les coréens ont sortit Lulu mid bien avant Alex Ich...

Holith
Holith - 09/03/2014 23h54

Avant alex Ich peut-être, mais à niveau pro, lulu a été vu en premier en europe et au usa avant la corée, regarde les historiques des matchs, ils parlent d'eux même.

Yrtiop
Yrtiop - 10/03/2014 02h39

Bon papier, bien écrit et interessant ^_^

Je suis d'accord avec à peu près tout, même si j'aurais mis différents champions dans les trios de tête (genre lb, ziggz, kha ou shyv).

On pourrait aussi rajouter riven dans le tas, elle casse toujours autant des bouches.

Enwei
Enwei - 10/03/2014 10h59

Le truc qui fait que Kassadin est perma-ban même chez les pros, c'est comme l'a dit Alex Ich, si tu laisses une équipe le prendre, tu vas te dire que tu vas le shut down, et tu vas tellement rester sur cette idée de le mettre au font, que tu vas laisser le reste de l'équipe en face pénard.

Puis même si t'as effectivement réussi à le shut down, si par malheur il arrive à récupérer 1 ou 2 kills par la suite, c’est bon il se remet bien pour la suite.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.