d

27 oct. 2014 - ZeManiaK League of Legends

LoLCeption # 7 : On top of the Worlds

LoLCeption # 7 : On top of the Worlds

Les Worlds 2014 sont désormais terminés, et ma foi quel pied ! Du drama, des plays de folie, des picks exotiques y compris dans un stade avancé du tournoi (merci Insec), des larmes... Mais bon, LoLception n'a pas pour ambition de retranscrire toute la magie de cette compétition, mais bien d'analyser la meta compétitive... ce qui est difficile quand nous jouons avec un patch (4.18) qui ne fut pas celui des Worlds (4.14). Cela dit, beaucoup d'enseignements peuvent être tirés, et nous n'allons pas gêner pour débriefer tout cela. À vos claviers, prêts, partez !

Top : à la vachette (et hop, bonus jeu de mot Intervilles)

Vous n'aurez pas manqué de le remarquer, Alistar s'est fait quasi perma-ban lors du tournoi, du début à la fin. La vache n'était pas du tout appréciée, mais cela est dû au patch 4.14, soit le patch avant son nerf (qui l'empêche d'enchaîner le headbutt/attaque de base). On peut donc penser que dans la meta 4.18, il soit beaucoup, beaucoup moins présent.

Ce qui laisse cependant plusieurs picks valables. Tout d'abord, Maokai, lui aussi énormément ban, mais aussi énormément pick, qui aura été très contesté lors de ce tournoi. Malgré le nerf de son ulti dans le patch 4.17, pas de raison de penser qu'il descendra de son piedestal : en effet, ses nombreux cc, sa capacité à tanker assez rapidement dans la partie et son utilité pour peel un carry AD restent inchangés. Tout aussi pertinent est le pick Ryze, plus late game mais qui peut s'avèrer assez payant s'il n'est pas mis au fond en early-mid game. On connait la capacité du pick à roxxer du poney en teamfight sitôt qu'il est assez stuff, à la fois assez tanky pour supporter une aggression mais assez puissant pour punir une équipe qui l'ignorerait.

Un pick a cependant émergé grâce à ces worlds, celui de Rumble. Tombé en disgrace depuis un bon paquet de mois, le yordle mécanisé a retrouvé de sa superbe. Dans une meta où le mid pouvait assez facilement être ad (Zed/Talon/Yasuo), le choix de Rumble apporte un burst AP assez monstrueux, avec un pic de puissance dès que les Bottes de sorcier et le Déguisement hanté sont réalisés. Mais c'est son ulti qui peut le rendre décisif : bien réalisé, il peut faire énormément de dommages, mais sa capacité à split en 2 une équipe peut renverser des teamfights. Un champion spectaculaire, sans aucun doute.

On notera les nombreux bans de Nidalee, qui n'a pas eu grand succès quand elle a été jouée, malgré sa grande capacité de splitpush quand elle est jouée AD, ou bien sa capacité élevée de poke quand elle est build AP. Il faut dire que les tentatives des équipes pro pour jouer des compositions pokes ont assez lamentablement échouées lors du tournoi, vu la meta assez aggressive (tant mieux pour nous, spectateurs). On notera également que Dr Mundo a été plusieurs fois joué, mais possède lui aussi un ratio de victoire/défaites assez mauvais. En même temps, le pick est pertinent face à un double AP, mais face à un duo Tristana/Yasuo, Mundo ira où il voudra...dans le cimetière.

Cela dit, il faut rendre à César ce qui est à César : le pick Irelia fut à mon sens un des plus réussis de cette compétition, le champion obtenant un très bon ratio de victoires. Alliant tankyness, dégâts élevés en mid-late game, mobilité, la demoiselle a fait des ravages. On notera également un retour relatif de Singed, notamment pour sa capacité de frontlane empoisonnante et pouvant néanmoins infliger des dégâts tout en génant un adversaire empréssé de casser du carry : à réserver aux cas où Maokai est déjà pris/ban. Enfin, Kayle reste une solution tout à fait viable dans une composition très ad-centrée qui a besoin de protéger un allié tout en s'assurant un minimum de dommages magiques et un late-game à son avantage

Si on pense aux changements apportés jusqu'au patch 4.18, peu de choses, mais on peut penser que Gnar soit déjà bien plus viable que lors du patch 4.14 (et puis, il est si mignon.). Et ça, c'est déjà pas mal.

 

Le cuteness factor, un skill essentiel !

 

Jungle: Merci Insec !

Oui, merci d'avoir permis de changer quelque peu l'état de la jungle qui voyait toujours les mêmes personnages choisis sempiternellement. Il faut dire que Lee Sin et Kha'zix ont eu un taux de présence effrayant, le premier étant naturellement plébiscité pour sa capacité à plays, à permettre à ses carrys d'envisager le late-game plus sereinement et sa mobilité hallucinante. Kha lui est différent, il a besoin de farm assez intensément, de gagner des niveaux et d'évoluer afin de faire sentir sa présence tout en restant un redoutable duelliste dans la jungle avec un burst conséquent mais aussi une capacité d'escape assez forte dès le niveau 11.

Rengar fut lui aussi une des sensations de ce tournoi, obtenant un ratio de victoires/défaites très bon. Il faut dire qu'il punit très bien les compositions peu mobiles et qu'il synergise parfaitement avec des personnages comme Orianna (et hop, la bouboule) De plus les pros semblent avoir eu beaucoup de mal à gérer son burst et sa capacité de roaming assez forte. Jarvan IV lui aussi a eu la faveur de plusieurs joueurs, mais seulement quand un ou plusieurs des picks déjà cités avaient été picks ou bans... Cela étant, sa mobilité très élevée et sa capacité à gank de n'importe où, en plus de sa capacité à immobiliser un carry (pratique face à Kog'Maw surtout) dans son ulti peuvent le rendre tout à fait viable en jungle.

Encore en dessous, dans le "Tier 3" de ces Worlds, on trouve deux anciennes habituées de la s4, à savoir Elise et Evelynn. La première était souvent un choix par défaut, puisque plusieurs champions peuvent rivaliser avec ses capacités de duellistes (qui se sont fait nerfer à plusieurs reprises), et aussi bien Khazix que Lee Sin apportent soit des capacités à plays ou un burst plus important. L'araignée reste cependant une machine à dive intéressante. Evelynn elle continue d'apporter une pression sur l'équipe adverse par sa simple présence, mais ses nombreux nerfs ont aussi eu raison de sa popularité, car ses dégâts en early game n'ont plus grand chose à avoir à ceux qu'elle possédait avant, et il faut maintenant la stuffer lourdement pour qu'elle inflige des dégâts significatifs. Vivement la pré-saison 5 pour remuer toute cette meta de jungle... à moins que les pros ne soient influencés par Insec et sa capacité à jouer en plus des picks pré-cités, des picks exotiques et hors meta tels Pantheon, Fiddlesticks ou Rammus.

 

Chapeau l'artiste !

 

Mid : Une meta passionnante.

En effet, la meta du mid permettait l'arrivée de nombreux picks...une fois Zilean ban. Le sorcier au bouton reset n'a que rarement pu toucher le sol de la faille, et encore avec un ratio victoire/défaites négatif. Mais personne ne voulait affronter un perso avec un tel poke et capable d'empêcher la mort d'un carry ad (surtout dans une meta avec des perso qui nécessitent un reset ou qui peuvent burster avec fort comme Zed), mais il semble que les pros aient appris à tourner autour en le mettant mal assez vite dans la game.  De même, le déjà cité Zed a été assez ban, mais n'a pas eu une méga réussite, tout comme un autre assassin, Ahri. S'ils sont couplés à un jungler assassin (Kha'Zix/Rengar), ces picks peuvent dicter la game sur des escarmouches, des picks-up en early-mid pour snowball, mais c'est une stratégie risquée et ça ne passe pas toujours.

C'est Yasuo qui fut un des solo-laners les plus en réussite dans ces Worlds, avec près de 2/3 des games gagnées. Le samouraï du vent profite de ses dommages indécents une fois que les critiques s'accumulent et que le fait d'avoir Janna ou Lee Sin dans son équipe l'aide énormément pour optimiser son ulti. Orianna elle aussi fut jouée assez souvent dans ces Worlds, pour ses qualités de teamfight ainsi que le fait qu'elle n'ait pas de vrai counter (et elle synergise très bien avec Rengar, pour mettre la boule en plein milieu de l'équipe adverse). Une vraie surprise vint du retour du pick Jayce, utilisé avec bon escient par Pawn  mais pas seulement, un des seuls vrais champions à poke qui a retenu le spotlight (en même temps Pawn tue des adversaires midlife avec une boulette à l'aveuglette, heureusement qu'on s'en souvient). Mais le champion apporte aussi énormément en escarmouche, et peut snowball assez vite pourvu qu'il ait des items de penetration d'armure.

Un peu plus loin on trouve Syndra, dont le burst reste très convainquant, ainsi que sa capacité à stun plusieurs adversaires de loin (si on arrive à bien pointer), mais qui manque cruellement de mobilité et qui doit bien se positionner en teamfight pour être efficace. Fizz a été également joué plusieurs fois, mais avec une réussite mitigée : en effet si le poisson arrive à snowball, tout va bien, mais si comme la game 3 de la finale, il reste sur sa faim, il va vite devenir inutile... Comme tous les mids assassins, Fizz a besoin d'un jungler aggressif qui lui apporte des kills sur un gank, ou bien de roamer. Lulu peut aussi être une alternative, moins pour carry que pour protéger un ou plusieurs alliés tout en infligeant des dégâts. Je mets ce pick ici car il est joué au top comme au mid. Enfin, Twisted Fate a été plusieurs fois pick, la pression que son ulti peut mettre (et combiné à un éventuel Twitch) peut effectivement totalement balader des adversaires sur la faille de l'invocateur. Je ne parlerais pas de Talon qui a certes été pick 7 fois, mais n'a pas été décisif alors qu'il bénéficiait encore de son silence (ce qui n'est plus le cas dans le patch 4.18, il est donc BEAUCOUP moins intéressant).

 

Adc : Lucian, envers et contre Twitch.

C'est effectivement Lucian qui fut l'ADC le plus plébisicité pendant les Worlds, devant Tristana et Twitch. Mais c'est bien le rat qui s'en sortit le mieux (70% environ de win), alors que Lucian est à 56% et Trist à 37%. Ces résultats peuvent s'expliquer : en effet le rat fut surtout sorti par des équipes asiatiques qui privilégiaient le swap lane (puisque Twitch est faible en 2v2) et le faisaient grossir jusqu'à ce qu'il puisse tuer un carry en fufu ou bien aligner les adversaires en ligne droite lors d'un teamfight. Tristana, qui bénéficie pourtant d'un late game aussi fort voire plus et d'un moyen d'escape/jump à reset, a été suffisament nerfée depuis plusieurs patchs (et ce avant le 4.14) pour voir son efficacité diminuée, d'autant qu'elle a du mal à être utile si elle n'est pas assez stuffée aux alentours de 35 minutes de jeu. Lucian lui a certes moins d'utilité en late mais il reste un monstre de burst et peut dominer une lane outrageusement, notamment face aux deux picks déjà cités. Si vous voulez savoir comment jouer tous ces champions, regardez les games d'Imp et d'Uzi, ce sera un spectacle bien plus parlant que n'importe quel texte.

Après ce "Tier 1" manifeste, le "Tier 2" se compose de Kog'Maw et Corki. Ces deux picks ont leurs avantages : poke à longue distance et utilité en late pour Kog (mais pas d'escape), burst indécent à la fois AD/AP et grosse mobilité pour Corki (mais baisse d'utilité en late). Deux picks intéressants qui offrent des alternatives à la trinité Twitch/Lucian/Trist mais sans changement de gameplays substantiels. En effet, dans la meta actuelle, très centrée sur les ADC, ce dernier soit être capable de farmer seul sur une ligne voire de supporter un 1v2 temporairement pour laisser le support roamer/apporter un deep ward control. Tous les picks sus-cités le peuvent (sauf Kog, et encore il est imprenable en 1v1 à partir d'un certain moment). Qu'on ne s'étonne donc pas si les ADC ont été particulièrement sous le spotlight lors de ce tournoi (y compris ceux d'équipes éliminées en poules/quarts comme Rekkles, Tabbz, Wildturtle...).

Enfin signalons les picks plus "exotiques" comme Caitlyn ou Vayne, situationnels mais toujours utiles dans une composition adaptée, Vayne s'en tirant même assez bien (mais c'est un pick risqué car contrable et qui manque de portée, donc à réserver aux phases de poules ici). Le pick Varus tenté en demi, lui n'a rien donné, malheureusement pour ceux qui espéraient des performances d'un carry AD utilitaire. Avec le patch 4.18, j'attends vraiment le grand retour d'Ezreal qui se fait buff, mais je suis un éternel optimiste...

 

Comment motiver un Twitch avant une partie de LoL? C'est simple, lui dire que son adversaire s'appelle Antoine. Efficacité garantie !

 

Support : Une meta équilibrée.

Sortie de la domination outrancière imposée par Thresh depuis son arrivée dans la faille, la meta des supports est assez ouverte et équilibrée. Certes le démon continue de faire sentir sa présence, et ce de manière assez efficace puisque son kit reste très utile malgré les nerfs successifs (grab capable d'engages savoureuses, lanterne permettant des disengages foux, Balayage pouvant cc 3-4 personnes, et la Boîte zonant ralentissant mega-effiacement). Mais il est désormais assez fortement concurrencé, et ce par de charmantes demoiselles, à savoir Nami et Janna.

La première était attendue à ce niveau, permettant des engages/disengages assez fortes, une synergie très élevée avec des picks comme la trinité Lucian/Trist/Twitch qui abusent de l'auto-attaque, mais sa capacité de sustain empêche aussi les compositions poke de briller. Mais la météorologue a emporté une adhésion très forte venue des pros, alors qu'elle n'était jusque là pas très présente. Mais les plays de Zero et de Mata permettent de comprendre pourquoi la maîtrise de ce champion est désormais indispensable à haut niveau : non content d'être très forte en lane grâce à son shield (qui buffe aussi l'AD), et sa capacité à disengage des ganks grâce à ses spells, elle s'avère surtout très utile pour empêcher un allié de mourir (et les saves des deux supports que j'ai cités tout au long du tournoi l'ont bien mis en valeur). Et surtout, un ulti Janna bien placé peut split de manière incongrue une formation en deux, ce qui reste aux mains de joueurs expérimentés une valeur sûre.

Parmi les autres supports qui ont fait leur trou, citons Braum et Morgana. Le premier permet à la fois d'apporter au groupe de la tankyness et du CC, bien pratique pour nullifer ou atténuer un burst adverse trop génant et son passif apporte vraiment un plus indéniable lors des escarmouches (ce qui rend Leona bien moins utile à mon sens). La deuxième, bien que voyant ses dommages nerfés peu avant le patch 4.14, apporte une réponse satisfaisante au pick Thresh en lane, et aussi des cc et une présence en teamfight (une fois le Zhonya réalisé) intéressants. Des picks alternatifs viables, mais derrière les top tiers. Enfin, citons les tentatives d'imposer Sona et Blitzcrank comme des picks viables dans la meta, sans succès : la première manque encore d'impact une fois l'ulti utilisé, et le deuxième manque encore d'impact... tout court, malgré le rab (et tant que Thresh sera la, il restera dans son ombre).

 

Du coup Blitz pense déjà à sa reconversion, puisque champion dans la Faille, ça semble méchamment compromis.

 

Voilà, cet épisode de LoLception se termine, tout comme va se terminer la s4. A bientôt (probablement après l'Expansion tournament de Novembre) pour décrypter ce tout nouveau jeu que va devenir LoL. Cela dit j'ai mal pour le mec qui va débriefer le patch de pré-saison 5, vu les changements annoncés, il va en avoir pour des jours...

Attends, c'est pas moi le mec qui débriefe les patchs ici déjà?.....

....

....

OH, MEEEERRR....

 

...ci d'avoir suivi O'Gaming pendant ces Worlds, vous étiez géants (comme cette coupe, d'ailleurs).

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

6 commentaires

duffyeduff
duffyeduff - 26/10/2014 00h48

sympa ce petit post !!! gj

LBot
LBot - 26/10/2014 10h01

Ouep un ptit GG amplement mérité pour cet article qui a du te prendre pas mal de temps. Plutôt complet, agréable à lire avec juste ce qu'il faut d'humour. On sent que t'es passionné par ton sujet, ça fait plaisir ;)

Ce n'est pas seulement grâce à toi mais je trouve que depuis quelques mois, la qualité et la régularité des articles d'OGaming vont dans le bon sens ;)

GL HF pour ton prochain article, tu vas en avoir besoin !

Miix22
Miix22 - 26/10/2014 10h02

Une petite erreur et une analyse un peu fausse par moment :

"Je ne parlerais pas de Talon qui a certes été pick 7 fois, mais n'a pas été décisif alors qu'il bénéficiait encore de son invisibilité (ce qui n'est plus le cas dans le patch 4.18, il est donc BEAUCOUP moins intéressant)."

De quoi parles-tu ? Il me semble que tu confonds avec le silence de son E !

Au niveau de la jungle, Evelynn et même Elise c'est du passé. Les picks que tu dis "éxotiques" ici (Rammus, Pantheon et Fiddlesticks) sont bien plus forts que tu ne le penses, à côté de ces trois champions Evelynn et Elise ne font pas le poids.

Pour de l'analyse des adc maintenant, je ne comprend pas la présence de Kog'Maw ici comme étant un pick au niveau de Corki (qui lui est largement Tier 1) et un pick encore selon toi meilleur que Vayne, que tu considères comme "pick éxotique". La montée en puissance des assassins tels que Zed, Fizz, Ahri ou Talon a bien montré que ce personnage trop peu mobile était un choix bien trop vite dépassé et qu'il devrait être plus situationnel.

Bon article dans l'ensemble sinon !

ZeManiaK
ZeManiaK - 26/10/2014 13h19

merci à tous pour vos commentaires :) Merci encore à toi Mixx, c'était bien le silence de Talon qui a disparu :) ça c'est l'épuisement après les stats et la rédaction; Pour le reste : Jungle Elise et Eve sont clairement dépassées par plusieurs picks, mais je ne suis pas certain que Razmmus, Pantheon et Fiddle en fassent partie, ils restent situationnels et la puissance d'Insec (qui a joué les trois champions) est clairement à souligner quand on se rappelle de qui a joué ses picks. Pour les adc Kog Maw reste un carry late game très correct, qui certes manque de mobilité (faut bien qu'il manque de quelque chose) mais peut détruire une équipe entière dans une compo approprié. Certes tu ne peux pas le sortir quand tu veux (et il ne devrait pas être pick si trop d'assassins sont en face, à moins de sortir des Lulu/Morgana/Kayle), mais il est tier 2 au moins. Corki pour moi est aussi tier 2, même si je reconnais qu'il est entre ça et le tier 1 : il a un burst imposant et peut détruire son adversaire en ligne, tout en gardant une bonne utilité en teamfight. Mais soyons honnêtes : depuis le rework des items ADC, Tristana est incontournable, malgré ses nerfs car une fois correctement stuffée, elle devient une plaie très dure à supprimer. Lucian reste une valeur sûre, ce sont les deux picks tier 1; C'est Twitch la vraie surprise selon moi : il s'est fait salement nerf (notamment le poison), mais le constat sur Tristana est le même pour lui : le "rework" de BOTRK ( qui est un up face aux tanks), et le fait qu'il bénéficie à fond de la lame d'infini lui ont énormément apporté.

Miix22
Miix22 - 27/10/2014 03h00

Je n'avais pas contesté la domination de Tristana et de Lucian en particulier, et vu les 4 dernières lignes de ton message, il semble que tu aies mal interprêté le miens, mais passons :

Le problème dans ton analyse des adc est bel et bien au niveau de Corki, qui est bien plus viable que Twitch ou Kog'Maw.

Pour Twitch, seuls les teams coréennes pros le jouent car seulement eux arrivent à l'utiliser à bon escient au niveau pro (bon, il y a les chinois qui essayent aussi, et encore ça marche beaucoup moins bien), et encore ils ne le jouent que dans certaines configurations encore plus détaillées à cause des nerfs récent dont tu fais le signalement, il n'est donc pas un pick général aussi fort que tu ne le penses.

Ensuite, tu surestimes aussi Kog'Maw, qui comme le montre son winrate lors de ces worlds, reste un pick bien trop situationel là aussi. Dire qu'il est "au moins tier 2" est quand même largement éxagéré : comme dit précédemment, Vayne reste un bien meilleur choix.

Pas spécialement besoin d'un ou plusieurs assassins pour embêter Kog'Maw comme tu le dis, et tu trouves un très bon exemple dans ton article, à savoir Jarvan. Je vais reparler rapidement de Vayne, dont tu trouves la phase de laning compliquée : c'est clair que face à Lucian, il n'y a pas grand monde fait long feu en phase de lane, et pour la comparaison, il est plus facile de jouer Vayne contre Lucian que Kog'Maw ou Twitch, l'esquive de ses sorts étant plutôt facile par rapport aux autres qui ne possèdent aucune mobilité.

Pour ce qui est de la jungle, Elise possède un winrate de 33% pour 15 picks, j'appelle pas ça une grande réussite.. là où Evelynn a énormement baissé en popularité (2 picks aux worlds, mais 2 victoires tout de même). Et à l'inverse, Rammus est en train de monter en popularité et en puissance : tout comme Evelynn, 2 picks pour 2 victoires aux worlds (donc sur le patch 4.14, qui date d'un certain moment), et il est actuellement très souvent banni à haut niveau. Pour ce qui est de Fiddlesticks, tu parles d'inSec, tu ne peux cependant pas nier que malgré le manque de popularité du champion actuellement, des joueurs bien moins connus tel que Narkuss (pour ne citer que lui et bien qu'étant un grand fan des Spartas !!) prouvent qu'il est dans de nombreux cas une bonne alternative, meilleure que celle de Elise ou Evelynn.

pjlan
pjlan - 27/10/2014 17h05

Analyse sympa je suis complétement d'accord avec les remarques de miix 22 surtout concernant elise qui n'est plus que l'ombre de ce qu'elle a été affichant un winrate global très mauvais.

En premier lieu, je voudrais revenir sur le cas sona qui est un pick extrêmement puissant actuellement bien que sous-estimée : un poke surpuissant l'un des meilleur (meilleur que celui de nami) une bonne tenue de lane, un shield pour une grande partie de l'équipe et surtout le Cresendo qui est incontestablement l'un des meilleurs ultime de support avec celui de janna alors certes elle manque d'un CC pré-6 mais son ultime est d'un telle puissance qu'il carry juste un teamfight si posé correctement (ce qui n'as guère été le cas les rares fois où elle a été pick aux worlds). La dame a la harpe a toujours affiché un winrate impressionnant, dépassant quasi systématiquement les 51% et atteignant des valeurs records ces derniers temps (54,5) sa montée en puissance s'explique d'après moi par la recrudescence de picks janna contre laquelle elle représente un bon choix et la diminution du nombres de picks Leona, seul champion pouvant véritablement la mettre a mal.

En second lieu, je continue sur Thresh et Twitch qui certes ont été couronné d'un certain succès... entre de bonnes main... en effet, hors equipe corréenne qui maitrisent a perfection twitch, ce dernier représente un pick risqué sans reel escape et avec une phase de lane absolument catastrophique, a proscrire en soloQ si le personnage n'est pas maitrisé. Quand a Thresh si il garde sa place de support a play, ses nerfs successifs a tout les niveaux (lanterne,ultime,dégats,tankyness en retrait) nécessite aujourd'hui un grand niveau de maitrise pour vraiment tirer parti du pick ce qui explique le déclin (très relatif) de Tresh en game compétitive (rarement ban sauf god Thresh en face) mais flagrant en soloQ où thresh ne brille que par sa présence alors que son taux de réussite est plutôt médiocre, relégué au même niveau que celui d'une soraka... Il faut faire mieux que juste réussir un hook une fois de temps en temps a présent. Ce n'est pas plus mal, les mauvais thresh étant légions (la faute au bourrage de crane "Thresh is the only viable support he is open let's pick") et ç'est un bonheur que de pouvoir poke un thresh en voyant ses pv fondre tandis qu'il ne peut plus répondre correctement (son poke étant quasi-nul aujourd'hui).

Enfin ces worlds ont aussi montré qu'il était temps d'oublier le pick Lulu qui a juste été trop nerf et qui est quasi-injouable au poste où elle devrait être (Support) et très situationnel en Mid lane/Top lane.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.