d

13 juin 2019 - Flemm' League of Legends

LPL, Bataille pour l'Empire du Milieu

LPL, Bataille pour l'Empire du Milieu

Mesdames et messieurs, l'heure est grave. En effet, la Chine a subi une humiliation en demi-finale du MSI contre Team Liquid. Cet affront ne peut être ignoré, il doit être lavé. Mais pour cela, il faut d'abord se montrer digne d'un tel challenge sur la scène nationale et les candidats sont nombreux et féroces. Le décor est planté, bienvenue dans ce premier épisode estival de votre chronique plongée au coeur de l'Empire du Milieu.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, petite mise au point pour ceux qui ne suivent pas la LPL de près : il y a eu quelques changements de noms d'équipe pendant l'inter-saison. Ainsi, Topsports Gaming s'est renommée en TOP Esports, SinoDragon est devenue Dominus Esports et Snake Esports a été rachetée par Li Ning, marque d'équipement sportif créée par le célèbre gymnaste du même nom. De Snake Esports, on passe donc à LNG Esports.

Bien, maintenant que tout le monde est au courant, passons aux choses sérieuses.

 

La vieille garde se relève

 

 

La première question que l'on peut se poser est : mais que fait Invictus Gaming ? Alors, oui, c'est le début de la saison, ils n'ont pas eu de pause à cause du MSI, c'est un nouveau patch, ils sont en train d'intégrer Lucas (le support de leur équipe academy) à leur roster, Ning aime faire des « happy games »... Certes, mais ce début de saison est tout de même inquiétant, déjà parce qu'ils n'ont pas eu un calendrier des plus ardus jusque là et ensuite parce que ça joue mal, tout simplement. Tous les défauts qu'on pouvait leur donner au MSI sont exacerbés ; les joueurs semblent complètement perdus, n'ont aucune idée de comment se déplacer intelligemment sur la carte, prennent les pires escarmouches possibles, ne posent presque pas de vision et ainsi de suite. La saison est encore longue, mais IG doit se rattraper, parce qu'avec leur niveau actuel, il est possible qu'ils ne puissent même pas venir aux Worlds défendre leur titre. Par ailleurs, nous venons d'apprendre que Rookie est rentré en Corée pour prendre soin d'un membre de sa famille. Pendant quelques temps, IG devra composer sans son capitaine emblématique.

Leurs dauphins ne sont pas dans une meilleure situation, bien au contraire. JDG débute très mal son split et là aussi l'équipe a beaucoup de mal à développer son jeu, en plus d'avoir des drafts peu convaincantes. Même problème pour Dominus, qui paye son unidimensionnalité et qui aura bien du mal à réitérer sa performance printanière si elle ne parvient pas à diversifier son League of Legends.

En ces temps troublés, ce sont les vétérans qui subsistent. RNG et EDG, revanchards et opportunistes, mettent toutes les chances de leur côté et s'offrent un départ canon, notamment grâce à leurs nouveaux toplaners respectifs, Langx (ex-Suning) et Jinoo (dont nous parlerons plus bas), qui font tous deux forte impression sous leurs nouvelles couleurs. Se joignent à eux le FPX de l'inévitable Doinb, le Suning de SwordArT et Maple et LNG, qui est notre première surprise du segment. Renforcée par Duan, ancien support de Vici Gaming et Plex, jeune rookie coréen en provenance de Griffin, Les LNG impressionnent et pourraient bien se glisser en playoffs s'ils continuent de la sorte.

 

L'équipe type

 

 

Il a été très difficile de choisir cinq joueurs pour cette première équipe type de l'été 2019, mais voici nos heureux gagnants ! On retrouve des noms bien connus comme Karsa et Scout, mais d'autres qui ne vous diront peut-être rien, comme Lwx, qui, souvent dans l'ombre de Doinb, parvient ici à se mettre en lumière après un superbe début de saison. Pour accompagner ce beau monde, nous avons choisi Flandre, toplaner iconique de Snake (maintenant LNG), qui nous a gratifié d'un Pyke somptueux, qui n'a rien à envier à celui de Wunder ; et Duan, son support, qui à peine arrivé dans sa nouvelle équipe, fait déjà preuve d'une excellente synergie avec le reste du roster. Et il joue Bard !

 

Le joueur à suivre

Nous allons continuer d'explorer l'inépuisable vivier de talents qu'est la LPL pour vous présenter toujours plus de joueurs qui méritent un moment sous les feux de la rampe. Aujourd'hui, nous allons nous attarder sur le nouveau visage de la voie du haut chez EDward Gaming, Lim « Jinoo » Jin-woo.

 

Source : weibo EDG

 

Bien que Coréen, Jinoo débute sa carrière professionnelle directement en Chine, en rejoignant les rangs de LGD en décembre 2015. Cependant, débarquant en même temps que MaRin et avec Acorn déjà présent dans l'équipe, Jinoo se retrouve cloué sur le banc des remplaçants et ne jouera qu'une seule partie pendant toute la saison de 2016. Heureusement pour notre protagoniste du jour, il profite du départ de ses deux aînés pour prendre la place de titulaire début 2017. LGD connaîtra deux années noires, ratant systématiquement les playoffs et échappant même de peu à la relégation. En dépit de toutes ces difficultés, Jinoo se fait remarquer, souvent désigné comme le roc de son équipe. En ce début d'année 2019, il finira par quitter le navire LGD pour se lancer dans une nouvelle aventure chez Victory Five, fraîchement arrivé en LPL suite à l'achat d'un des nouveaux slots disponibles. Malheureusement, ce printemps 2019 est une nouvelle déconvenue pour Jinoo, qui malgré de performances solides, finit à une décevante 13e place avec V5. Mais tous ses efforts vont enfin être récompensés lorsque EDG le contacte afin de remplacer Ray, qui souffre de problèmes de santé. Même si son recrutement est le résultat de circonstances plutôt fâcheuses, c'est enfin l'occasion pour Jinoo de prouver sa valeur dans une équipe de haut niveau et ses premières prestations sont déjà très, très prometteuses.

Joueur invétéré de carrys, Jinoo est particulièrement populaire pour deux champions, Fiora et Riven, qu'il n'hésite pas à sortir dès qu'une bonne opportunité se présente, pour le plus grand plaisir du public. Son talent sur la Grande duelliste lui a même valu d'être surnommé « le Maître de Fiora » par les fans chinois.

Aujourd'hui, Jinoo est à un tournant dans sa carrière. S'il s'impose définitivement au sein d'EDward Gaming, il aura peut-être une chance de se montrer aux yeux de tous et de se forger une renommée internationale. Il en a le talent.

 

Le post(er) scriptum

Comme toujours, les équipes chinoises mettent les bouchées doubles pour produire les plus belles affiches ! Voici un petit florilège des dernières créations :

 

Cliquez sur les images pour les voir en plus grand.

Source : score.gg

 

Ces œuvres valent toujours le détour. Chaque équipe en fait une pour chacun de leurs matchs, donc il y en a beaucoup d'autres, qu'on vous laisse découvrir par vous-mêmes si le cœur vous en dit !

 

La saison a tout juste débuté et elle nous livre déjà son lot de spectacle et d'inattendu. Si la LPL garde une telle intensité pendant tout l'été, alors on pourrait avoir le meilleur split de l'histoire de la ligue. Pour suivre son évolution, rendez-vous dans deux semaines, lors du prochain épisode.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.