d

27 juin 2019 - Klackson League of Legends

LPL, Bataille pour l'Empire du Milieu

LPL, Bataille pour l'Empire du Milieu

Pendant que l’Europe s’émerveille devant la clown fiesta de G2 contre Fnatic ; pendant qu’en Amérique, aucun des dix joueurs présents sur la carte ne se risque à explorer les sidelanes ; et pendant que la Corée observe avec effroi la débâcle SKT, la bataille fait toujours rage dans la région championne du monde qui, blessée dans son orgueil par ses performances au MSI, prépare sa revanche semaine après semaine. Voyons donc comment la compétition a évolué dans ces deux dernières semaines de LPL !

 

Le phénix au sommet


 

La dernière fois, nous nous étions quittés avec six équipes invaincues. Parmi ces équipes, il n’en reste maintenant plus qu’une seule : FunPlus Phoenix, reposant sur ses deux carrys mid et bot, continue de nous livrer des performances impressionnantes. On retrouve également LNG dans le haut du classement, qui confirme sa position et aspire à plus qu’une simple qualification en playoffs, objectif qui semblait impossible pour eux au dernier split. Le peloton de tête reste identique à l’exception de la disparition d’Edward Gaming qui retombe dans ses travers et se retrouve distancé après avoir enchaîné trois défaites, l’une face à un IG revenant en forme, mais aussi deux autres plus inquiétantes, contre Team WE et Rogue Warriors, offrant à ces dernières leurs premières victoires de cet été. Les anciens champions domestiques vont donc devoir se ressaisir au plus vite s’ils ne veulent pas manquer les championnats du monde pour la première fois depuis la création de l’organisation.

Comme mentionné plus tôt, Invictus Gaming remonte bien dans le classement grâce à trois victoires d’affilées contre EDG, TES et Suning, trois excellentes équipes et ce malgré l’absence de Rookie ! Son remplaçant, Forge, sans se montrer aussi dominant que son aîné, nous a gratifié de belles prestations pour son équipe, celle-ci se recentrant alors autour de son AD carry, Jackeylove, qui avait moins l’occasion de briller jusqu’à maintenant, éclipsé par ses sololaners.

Les champions du monde ne sont cependant pas les seuls sur la pente ascendante. En effet, ils sont accompagnés par les dauphins du segment de printemps, JD Gaming, qui a fait couler le premier sang de SN en s’offrant un 2-0 rassurant. Une performance qui restera à confirmer lors de leur prochain match, le samedi 29, face à nul autre que Invictus Gaming pour un rematch de la finale printanière.

L’autre équipe qu’on aimerait bien voir se relever, c’est Dominus Esports, qui avait surpris tout le monde en se qualifiant en playoffs puis en infligeant un 3-0 à EDG pour se hisser en quarts de finale. La formation de rookies a tout de même réussi à récupérer sa première victoire du segment hier, contre Vici Gaming, la seule structure de la ligue n'ayant pas encore connu le succès cet été.

 

L’équipe type

 

 

Lwx fait sa deuxième apparition d’affilée dans l’équipe type, cette fois accompagné par son support : Crisp, qui s'impose doucement mais sûrement comme l'un des meilleurs supports de LPL. La botlane de FPX n’a pas eu à rougir devant Uzi et Ming lors du match au sommet qui les opposa à RNG, avec notamment une partie terminée en 14/0/4 pour Lwx ! Un KDA très élevé qui s’est obtenu non sans aide du reste de l’équipe qui démontre qu’elle peut jouer à travers la voie du bas tout autant que sur celle du milieu.

Deux représentants de TOP sont également présents : 369 et Knight. Ce dernier s’est illustré sur pas moins de neuf champions différents en 12 games et continue de se montrer digne des innombrables louanges que les observateurs chantent à son sujet. De son côté, 369, du haut de ses 17 ans, continue d'impressionner pour sa première année compétitive. Nommé rookie du split au printemps dernier, 369 prend un malin plaisir à victimiser ses adversaires en sidelane, quand il n'est pas occupé à décimer l'équipe ennemie avec son Kennen dévastateur en teamfight.

Le dernier joueur de cette lineup fictive est SofM. Combinant très bien avec Flandre, son acolyte de la voix du haut, le jungler vietnamien de LNG est un instrument crucial du succès de son équipe grâce à son agressivité et son ingéniosité uniques en leur genre.


 

La descente aux enfers de Condi

 

Crédits : Lolesports

 

C'est le dernier scandale qui a explosé en Chine récemment. Le 18 juin, lors de son match contre FunPlus Phoenix, on a pu remarquer un absent dans la composition de LGDCondi, qui avait jusqu’ici joué dans l’intégralité des matchs disputés par son équipe, était remplacé par RD puis Kui (respectivement support et jungler remplaçants). 

Son absence a été expliquée plus tard dans la journée par le principal intéressé : Condi aurait parié sur ses propres matchs « par curiosité » sans que, selon ses dires, cela ne change quoi que ce soit à sa détermination et à sa volonté de gagner chaque partie. Plus tard, une personne - qu’il a refusé de nommer - aurait menacé de le dénoncer s’il ne perdait pas intentionnellement un match. Refusant de se soumettre à ce chantage, le joueur chinois l’a signalé aux responsables de la LPL, leur exposant ainsi toute cette sombre histoire. En conséquence, les hautes instances de la LPL ont condamné Condi à un an et demi de suspension de tout match professionnel. Cette sanction concerne également deux joueurs de l'équipe soeur de LGD, VP Game, à savoir 1ntruder et Fdy, suspendus dix mois, ainsi que le manager Hesitate, qui écope d'une suspension à vie. Renvoyé de LGD Gaming et comprenant bien les conséquences d’une si longue absence de la compétition, Condi a décidé de mettre fin à sa carrière longue de quatre ans. De son côté, LGD se serait bien passé d’un tel incident : déjà en difficulté, cette perte ne l’aidera clairement pas à remonter dans le classement, devant désormais composer avec Eimy et Kui, tous deux venant seulement d'arriver, ce qui signifie une synergie à reconstruire entièrement avec le reste de l'équipe.

Cette histoire de matchs truqués n'est malheureusement pas une première en Chine, mais espérons que cette sanction exemplaire dissuade quiconque de réitérer de telles malhonnêtetés.

 

Le post(er) scriptum

Pour terminer sur une note plus positive, voici les dernières merveilles graphiques en provenance de Chine ! Trois affiches, trois ambiances :

 

Cliquez sur les images pour les voir en grand.

Source : score.gg

 

Alors que nous approchons doucement de la mi-saison, la LPL se prépare à affronter le reste de l'Asie aux Rift Rivals, qui auront lieu en Corée durant la première semaine de juillet, une belle occasion pour la nouvelle garde de montrer sa puissance à l'international. Quant à votre récap' préféré, il sera de retour dans quelques semaines, toujours pour vous apporter le meilleur du League of Legends chinois.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.