d

10 janv. 2017 - Unbound League of Legends

LPL, l’exode coréen ?

LPL, l’exode coréen ?

La saison régulière va bientôt faire son grand retour aux quatre coins du globe et comme d’habitude une multitude de transferts ont eu lieu dans toutes les ligues recensées. Intéressons-nous à certains des transferts ayant eu lieu dans l’Empire du Milieu. Nous allons donc parler aujourd’hui des transferts de joueurs coréens vers ou depuis les supers structures chinoises.

Le départ des prodiges

Un nombre assez impressionnant de joueurs coréens sont partis officier en Chine tout au long de ces dernières années et ce pour diverses raisons. Si certains partaient en quête d’une manne financière importante, d’autres y sont allés en quête de gloire, pensant que le titre régional serait plus facile à obtenir dans une région dite « inférieure ». Mais le résultat n’a pas forcément été celui qui était escompté. Si certains s’en sont mis plein les poches et expriment leur désir de rester en Chine, à l’instar de Imp, d’autres veulent retourner là où tout a commencé et se mettent donc en quête d’équipes coréennes qui veulent bien accueillir ces joueurs ayant le mal du pays. C’est ainsi que Mata, Deft et PawN rejoignent KT Rolster tandis que Marin rejoint les rangs de Afreeca Freecs. Mais ils ne sont pas les seuls et la Corée ne semble pas être la seule contrée qui attire les pro-gamers coréens en mal de trophées. Ainsi, KaKAO a rejoint les rangs de Misfits, équipe européenne fraichement arrivée en LCS EU tandis que Looper rejoint la team Echo Fox sur le continent américain où il officiera aux côtés de Froggen.

PawN, Mata et Deft arrivent chez KT Rolster

PawN, Mata et Deft arrivent chez KT Rolster

Ainsi, de nombreux joueurs venus en Chine vont refaire leurs bagages, obligeant les dirigeants chinois à piocher dans le large vivier de joueurs dont ils disposent. De ce fait, nous pourrions assister à l’éclosion de nouveaux talents sur la scène chinoise comme le sont Clearlove ou Mouse. De plus, avoir des équipes parlant de nouveau exclusivement chinois pourrait régler certains problèmes de communication qui ont pu amener des situations délicates voire gênantes pour les écuries chinoises. Un mode de fonctionnement qui sur le papier pourrait marcher mais ne semble pas fonctionner pour OMG qui aligne des joueurs chinois depuis ses débuts. Le départ des Coréens boostés à l’argent permettra-t-il à l’équipe de Xiyang de retrouver les sommets de la LPL ?

L’arrivée de sang neuf

Si bon nombre de joueurs coréens quittent la Chine, certains la rejoignent aussi. C’est ainsi que deux actuels champions du monde viennent en Chine, comme l’ont fait Imp et ses confrères de Samsung White à l’époque. C’est ainsi que Duke et Bengi traversent la mer jaune et rejoignent respectivement Invictus Gaming et Vici Gaming. Un dernier membre de SKT les rejoint en Chine puisque PoohManDu rejoint la même structure que Bengi en la qualité de coach. On peut aussi souligner l’arrivée de Fury en provenance de Longzhu Gaming ou bien de Ohq en provenance de NRG Esports.

Ainsi, le départ de certains joueurs est compensé par l’arrivée de certains de leurs homologues qui pourraient bien donner un nouveau souffle au continent chinois qui souffre depuis plusieurs années de performances à l’international assez discutables voire décevantes puisqu’aucune écurie chinoise n’est entrée dans le top 4 des championnats du monde depuis le jour où Star Horn Royal Club a perdu en finale des championnats du monde 2014 face à Samsung White.

Cette décadence concorde donc avec l’arrivée massive des Coréens en Chine, reste à voir si la relève fera mieux que ses prédécesseurs et parviendra à redorer le blason chinois.

1 commentaire

Spy
Spy - 11/01/2017 23h38

Bon article, il faudrait juste remplacer quelques "ainsi" ou "c'est ainsi" et ça serait farpait !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.