d

13 avr. 2014 - Uppsala Divers

Magic 2015 : Duels of the planeswalkers

Magic 2015 : Duels of the planeswalkers

Le jeu de carte à collectionner le plus célèbre au monde revient avec une nouvelle extension. Pour l'occasion, le pionnier du genre a décidé de se lancer sur le marché des consoles nouvelle génération et smartphones.

Magic 2015 : Duels of the planeswalkers sortira cet été et compte apporter du neuf. Attendez-vous donc à voir débarquer 269 cartes qui s'ajouteront au contenu déjà présent en jeu. Cette nouvelle version intégrera également de nouvelles options comme la construction de decks personnalisés, des boosters avec du contenu téléchargeable Premium et un nouveau constructeur de decks.

Le modèle économique de Wizards of the Coast pour son jeu phare diffère de ses concurrents. En effet, le mode multijoueur ne vous permet pas de gagner du gold ou des boosters afin d'acquérir de nouvelles cartes. Vous devez les obtenir via de l'argent réel.

Garruk Languebestion, emblème de Duel of the Planeswalkers

Magic est une institution du jeu de carte à collectionner. Lancé en 1993 par Richard Garfield, il compte plus d'une centaine d'extensions et éditions différentes. Mais à l'heure du tout numérique et des jeux vidéo sur tablette, il convient de se demander quel sera l'avenir des jeux de cartes ?

Le choix du format

Si le parallèle avec les jeux de Blizzard (HearthStone)et Ubisoft (Duel of Champions)est logique, Magic tient pourtant à se démarquer. En effet, Wizards of the Coast veut avant tout ramener les joueurs au support physique et aux affrontements en face à face qui ont fait son succès. L'interface de jeu tend donc naturellement à en reconstituer l'expérience aussi fidèlement que possible. Il est aussi important de noter que l'aspect échange de cartes n'étant pas présent dans les jeux en ligne (même si Hearthstone et Duel of Champions proposent des systèmes d'acquisition pour les cartes que l'on souhaite obtenir), il  peut constituer un argument décent en faveur de la version cartes réelles.

Alors que dire de cette nouvelle extension ? Il est clair que Wizards of the Coast ne souhaite pas faire de l'ombre à ses concurrents sur le terrain déjà balisé du jeu de cartes en ligne et de l'e-sport. Toutefois, cette initiative procurera peut-être l'envie aux gamers de découvrir voire s'investir dans un jeu aux dynamiques variées et très différentes (RNG réduite au maximum, gestion des ressources par terrains, diversité de carte bien supérieure...) mais rien ne nous empêche de jouer à plusieurs jeux en même temps.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

Cormag
Cormag - 14/04/2014 11h39

Je serais curieux de voir ce que donnerait Magic avec la même orientation qu'Hearthstone. Le gameplay est plus complexe, mais il est encore assez facile à comprendre pour le joueur, et à lire pour le spectateur.

(Sinon on pourrait faire pareil sur Yugioh, mais ça impliquerait un quota de rage par partie insupportable pour le commun des mortels.)

LBot
LBot - 14/04/2014 18h24

Si j'ai bien compris ce que tu dis vers la fin de ton article, pour toi il y a moins d'aléatoire dans Magic que dans les autres jeux ?
Pour avoir jouer pendant 15 ans a Magic et avoir testé DoC et Hearthstone, je dois dire que je ne suis absolument pas d'accord.
Le fait que les decks contiennent 60 cartes rend déjà les sorties beaucoup plus aléatoires, mais surtout le principal problème de Magic, et en même temps ce qui fait son originalité, c'est son système de terrains.
Franchement c'est à cause de ça que j'ai arrêté de jouer (ça et le prix minimum d'un deck compétitif).
Tous les joueurs de magic connaissent l'expression "pas de mana, pas de chocolat".
Pour moi le mana death a juste tué le jeu. C'est le genre de mécanisme que je considère comme étant anti-ludique. Il n'y a aucun intérêt ni aucun plaisir à gagner ou perdre de cette façon.  
Quelque soit le deck ou le skill de l'adversaire, on peut gagner ou perdre une partie avant même qu'elle ait commencé juste par manque de terrains dans sa main ou celle de l'adversaire. Le mulligan ne faisant qu'atténuer le problème mais malheureusement sans le faire disparaître.

Tu vas surement me répondre qu'il faut construire son deck correctement pour éviter cela mais, moi qui avait justement la hantise du mana death j'ajoutais toujours 1 voir 2 terrains supplémentaires (sans compter des cartes faisant office de sources de mana) et même comme ça, je me retrouvais régulièrement à concéder une game au bout de 3 tours parfois sans même avoir pu jouer une seule carte...
Ce n'est pas un hasard si les deux principaux concurrents ont adopté un système de "mana" progressif et indépendant de la pioche du joueur et c'est clairement ce point qui m'a fait préférer DoC et Hearthstone à Magic...

Je précise tout de même, j'ai adoré jouer à Magic et c'est encore un des jeux qui me laisse les meilleurs souvenirs. Clairement, le jeu était addictif, chaque partie différente, les possibilités de gameplay vraiment varié et le jeu laissait une grande place à la stratégie, sans parler de l'aspect collection et échange qui a su former naturellement une véritable communauté de joueurs.
Un véritable coup de génie à l'époque, LE premier JCC, ce qui explique son succès qui a duré pendant une bonne décennie voir plus...

Mais voilà, le temps passe et Magic n'a pas su renouveler son gameplay ni son public. Le jeu s'est essoufflé (avis personnel) et la diversité des cartes qui en faisait la force n'est maintenant qu'un éternel renouvellement des mêmes archétypes de decks, remixés années après années à chaque gros bloc d'extensions.

Je parle là du jeu de carte "papier" mais je n'ai presque pas testé la version online du jeu.
Ce qui est sûr c'est que je n'investirai jamais autant d'argent pour des cartes virtuelles, et je crois que je ne suis pas le seul.
 

Pour moi il y a deux choses qui pourrait permettre à Magic de tenir tête à ses concurrents : 
- Faire deux pioches séparées entre sorts et terrains et laisser le choix au joueur à chaque tour.
- Peut-être intégrer une sorte de flashcode sur les cartes réelles permettant de les ajouter et de les utiliser sur le jeu en ligne. La dernière personne a scanner la carte en devenant l'unique propriétaire. Ce qui permettrait de faire cohabiter le jeu papier et le jeu virtuel...

En attendant, si les devs actuels continuent de se reposer sur des lauriers datant d'il y a 20 ans, je ne doute pas que ce jeu, pourtant exceptionnel est voué à disparaître.
Ce n'est bien sûr que mon avis et j'espère sincèrement me tromper ;)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.