d

03 mars 2018 - Camthug League of Legends

Misfits - Fnatic : les notes du match

Misfits - Fnatic : les notes du match

Ce vendredi, Misfits s'est imposée dans une rencontre au sommet face à des Fnatic premiers au classement. Quels joueurs ont brillé durant cette rencontre ? Quels autres ont déçu ? Éléments de réponse (subjectifs, bien sûr).



 

Misfits

Alphari (7,5) : Shen est de retour, Alphari aussi (je n'invente rien, c'est lui qui le dit) ! Donnez à Barney l'occasion d'évoluer en sidelane pendant la majeure partie du match et de claquer un taunt décisif en teamfight et vous ne serez pas déçus. Enfin, sauf si vous vous appelez Martin Larsson.

Maxlore (6) : Maxlore, c'est un peu le N'Golo Kanté de League of Legends. À défaut d'être toujours décisif, il quadrille la Faille, organise le jeu, punit les erreurs adverses et vend chèrement sa peau. Bref, c'est un mec en or.

Sencux (7,5, homme du match) : avec tout le sucre que j'ai cassé sur son dos, je mériterais bien un "Suck my **** hater" de la part de Chres Laursen. Mais comme c'est un mec classe (il est danois, ça aide), il se contentera d'un sourire impeccable après une performance qui l'est tout autant.

Hans Sama (6) : on l'a bien senti, Steven voulait faire parler la poudre ce vendredi. D'entrée de jeu (et durant toute la rencontre), il s'est donc placé devant ses creeps pour montrer à Rekkles qui était le patron. Le problème, c'est que pendant très longtemps, Martin n'a pas commis d'erreurs... Jusqu'au dernier teamfight, où Super Sama l'a réduit en cendre.

Mikyx (6) : Mihael a montré plusieurs visages durant cette rencontre. Mihael Blanc d'abord, sur ses premières approches ratées. Mihael Landreau ensuite, pour un magnifique sauvetage sur Sencux. Mihael Jordan enfin, pour un steal Nashor de haute volée. Il ne manquait plus qu'un moonwalk, pour sortir de scène comme un autre Michael !

Fnatic

sOAZ (4,5) : chez Fnatic, il y a Rekkles, Caps et les autres. Pas de chance pour Paulo, il fait partie des autres et va devoir se coltiner des « Dog Champs » pendant une bonne partie de l'année. À ce jeu-là, ce soir, il s'est fait bouffer par des Rabbits insatiables.

Broxah (4,5) : chez Fnatic, il y a aussi une règle. En cas de défaite, une personne doit en porter la responsabilité. Alors, vous comprenez, avec un air si gentil et autant d'ultis ratés, Broxah est le candidat idéal. Dommage pour un joueur capable de performances aussi impressionnantes que ses épaules.

Caps (6) : entre flashs incompréhensibles et outplays inspirés, Rasmus a encore assuré le spectacle ce vendredi. Malheureusement pour lui, son talent n'a pas remporté la partie tout seul cette fois-ci.

Rekkles (7) : pendant cinquante-trois minutes, Rekkles était le roi de la Faille de l'invocateur. Dix secondes plus tard, il avait fait perdre son équipe. La vie est cruelle et le regard de Martin après chaque défaite est là pour nous le rappeler.

Hylissang (7) : cette fois, Hyli avait décidé d'être plus qu'un faire-valoir pour son carry AD et il n'a pas fait les choses à moitié. Atomisations millimétrées, roaming inspiré, on a cru voir l'ombre de Mata se déplacer avec lui sur la Faille. Manque de bol, ça n'a pas suffi à faire chuter des Misfits en mode Championnat du monde.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.