d

23 juil. 2018 - Camthug League of Legends

Misfits - Fnatic : les notes du match

Misfits - Fnatic : les notes du match

Ce samedi, Fnatic s'est imposée face à Misfits et a mis fin aux rêves de perfect split des Rabbits. Quels joueurs ont brillé durant cette rencontre ? Quels autres ont déçu ? Éléments de réponse.

Fnatic

sOAZ (7) : pour Paulo, une partie réussie, c'est ça. Il passe plus de temps à se balader entre les lignes que sur sa lane. Ensuite, il éteint les carries adverses en teamfight. Samedi soir, il ne lui manquait qu'une escape inspirée pour redevenir le roi de la toplane.

Broxah (7,5) : Broxah, c'est le Toni Kroos de League of Legends. Toujours précis, impliqué dans chaque action et surtout impeccablement coiffé. En bref, la grande classe.

Caps (8, homme du match) : « L'année dernière, j'avais one shot Hans Sama avec Kayn, alors j'ai voulu recommencer avec Wukong », en voilà une bonne idée. Et comme Rasmus fait les choses bien, il a nettoyé la midlane avant de s'occuper du pistolero français, environ jusqu'à la base des Rabbits, pour que ça brille.

Bwipo (6) : plus le temps passe, plus je me dis que Bwipo est envoyé sur la Faille pour remettre Rekkles dans la lumière. Son attitude, ses performances, la communication discrète de Martin, tout semble fait pour que les supporters scandent un peu plus fort chaque semaine « bring back Rekkles » ! 

Hylissang (7) : il y a des choses que l'on ne peut éviter : la mort, les impôts, l'élimination des NA en phase de groupe, Team Liquid... et Hylissang qui détruit une partie avec Pyke.

Misfits

Alphari (6) : Alphari surpris, une minute après le début de la partie, par des Fnatic inspirés. Alphari ravi, lorsqu'il récupère deux kills après un dive ambitieux de ses adversaires. Mais Alphari meurtri, parce que c'est la sixième fois du split qu'il joue Mundo et qu'il n'a rien pu faire pour sauver son équipe ce soir...

Maxlore (6) : comme à son habitude, Nubar a respecté le plan de jeu ce samedi. Il a d'abord lancé un dive sur la botlane pour mettre Hans Sama dans les meilleures conditions. Ensuite, il a contrôlé la jungle et le Héraut de la Faille pour entrer du bon pied dans le mid game. Et puis, il a regardé ses carries se faire démolir par les champions d'Europe, comme c'était écrit dans la draft.

Sencux (4) : « Je suis invaincu, alors je ne vois pas pourquoi je changerais de champion », voilà ce qu'a dû se dire Sencux avant la rencontre. Le problème, c'est que Caps, c'est pas Betsy (c'est pas non plus Gijon ou Valladolid). Alors, avec Yasuo, Chres a commencé par ouvrir sa midlane, puis sa base et enfin...

Hans Sama (4,5) : on le savait et les champions d'Europe aussi : la menace chez Misfits, c'est lui. Alors Caps et sa bande sont partis à l'assaut d'un Super Sama bien décidé à se défendre. Le problème, c'est qu'il n'y a pas grand-chose pour arrêter un Wukong lancé à pleine vitesse.

Mikyx (4) : d'habitude, c'est lui qui se balade sur la carte et engage depuis n'importe quelle position. Donc quand il a vu Hyli lui piquer son rôle, Mihael a paniqué. Il a commencé à envoyer des ultimes dans tous les sens avant de retourner à la fontaine, pour de bon.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.