d

14 juil. 2018 - Camthug League of Legends

Misfits - G2 : les notes du match

Misfits - G2 : les notes du match

Ce vendredi, Misfits s'est imposée face à G2 Esports et s'est emparée seule de la première place. Quels joueurs ont brillé durant cette rencontre ? Quels autres ont déçu ? Éléments de réponse (subjectifs, bien sûr).

Misfits

Alphari (7,5) : cinquième Mundo en sept rencontres pour Barney, qui commence à s'épanouir dans son rôle de tank (avec un KDA cumulé de 27, rien que ça). Chahuté par Wunder en début de partie, le Britannique a répliqué avec un dive autoritaire avant de se balader en teamfight. Le mâle alpha de la toplane, c'est lui.

Maxlore (7) : Maxlore, c'est le joueur qui manquait à l'Angleterre pendant cette Coupe du monde (de football). Il organise le jeu, replace ses coéquipiers et se paie même le luxe de chambrer ses futurs adversaires en interview. Max Lord.

Sencux (7) : il y a trois mois, Sencux aurait pris 30 creeps dans la vue face à Perkz, avant de regarder ses coéquipiers sombrer à leur tour. Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui, Chres tient tête aux meilleurs midlaners européens et c'est tout ce dont son équipe a besoin.

Hans Sama (6,5) : Pour Super Sama, toujours pas d'adversaire à l'horizon. Alors, le génie français se contente de nettoyer les vagues de creeps et les teamfights. Parfois, il perd même sa concentration et se fait attraper par Perkz, toujours opportuniste. Heureusement, la rencontre avec Fnatic dimanche prochain pourrait lui apporter un adversaire de taille... 
 

#BringBackRekkles
Crédits : lolesports.com

 

Mikyx (8, homme du match) : laissez un champion comme Rakan à Mikyx et vous en paierez le prix. Aujourd'hui, le tarif était fixé à un first blood, 83 % de Kill Participation et un teamfight final offert sur un plateau.

G2

Wunder (4) : après une semaine de promenade sur la toplane nord-américaine, Martin est tombé de haut ce vendredi. Attendu de pied ferme par Alphari, il a constaté qu'entre Europe et Amérique du Nord, il n'y a pas qu'un décalage horaire.

Jankos (3,5) : habitué à suivre Perkz comme une ombre depuis le début du Split, Marcin a perdu quelques repères dans la jungle. S'il est toujours le Roi du first blood, c'est surtout pour le donner à ses adversaires. 

Perkz (6) : face à des Rabbits bien organisés, Luka a fait ce qu'il a pu. À la moindre occasion, il a tenté de semer le trouble dans la défense, avant de constater le naufrage de son équipe. Un destin que pourrait bien connaître un autre Luka, ce dimanche, en finale de Coupe du monde.

Hjarnan (4,5) : une nouvelle fois sur un mage, Petter a fait ce qu'on attendait de lui. Il a pris des tours, répondu présent une ou deux fois, puis s'est effacé dans les moments importants, à l'image de sa saison.

Wadid (4) : il faut le reconnaître, Wadid a parfaitement adopté les modes de communication occidentaux sur les réseaux sociaux. Le problème, c'est qu'il a aussi adopté notre façon de jouer.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.