d

02 juil. 2018 - Camthug League of Legends

Misfits - H2K : les notes du match

Misfits - H2K : les notes du match

Entre le Gotaga Barrière show, le match de l'équipe de France et la Trackmania Cup de Zerator, il y avait aussi des matchs de LCS ce week-end. Face à H2K, Misfits s'est imposée facilement et a conforté sa première place aux côtés de G2. Quels joueurs ont brillé durant cette rencontre ? Quels autres ont déçu ? Éléments de réponse (subjectif, bien sûr).

Misfits

Alphari (6,5) : depuis le début du segment d'été, Alphari a disputé quatre rencontres avec Mundo, une avec Ornn et une avec Shen. Résultat, six victoires, mais aucun titre de MVP pour le tolpaner anglais, qui s'est gentiment agacé de ce traitement sur Twitter. Nous, on a qu'une chose à lui dire : « If you feel sad, Barney, just think about sOAZ ».

Maxlore (8,5, homme du match) : comme contre TSM lors de championnats du monde 2017 – et comme à chaque fois qu'il est en confiance – Nubar est entré dans la tête de ses adversaires pour n'en sortir qu'une fois le Nexus détruit. En bon britannique, il est resté courtois et a manqué quelques interventions.

Sencux (7) : Chres Laursen est en confiance et ça se voit. Fini le camping sous tour, fini les Galios, désormais c'est Hasagi et autres carries, pour le plus grand bien de son équipe. Mais attention, car les vrais tests sont encore à venir pour le midlaner danois : ils s'appellent Perkz et Caps et ne seront pas là pour partager.

Hans Sama (7) : les semaines se suivent et se ressemblent pour Super Sama : il joue des tireurs, démolit son adversaire, puis ses adversaires et rentre se coucher le ventre plein. À seulement 18 ans, le génie de la botlane européenne aurait bien besoin d'adversité pour nous faire vibrer. Au hasard, le MVP du segment de printemps pourrait faire l'affaire ?

Mikyx (8) : pour Mihael aussi, la balade continue. Mais en même temps, avec un AIM bot sur ses cages de Morgana et la capacité de voir ses adversaires même dans le brouillard de guerre, est-ce vraiment surprenant ?

H2K

Smittyj (3) : Smittyj, c'est le Steve 2.0. Il trouve toujours le moyen de se prendre les ganks qui font mal en début de partie. Et quand il semble enfin sortir la tête de l'eau, il claque un flash/grab dans le vent pour mettre fin au spectacle. Unlucky Lennart.

Shook (2) : on a eu le droit à la totale : quarante creeps de retard, deux niveaux de retard, deux minutes d'attente dans un buisson pour rien et quelques erreurs d'inattention. En bref, du grand Choke - Shook - Choked.

Selfie (3) : aucun kill, aucune mort, pas la moindre assist... Impossible de savoir si Marcin jouait cette partie ou s'il regardait France-Argentine.

Sheriff (2,5) : à un cheveu d'être désigné Rookie du split ce printemps, Sheriff ne fait plus vraiment régner l'ordre sur la botlane. Ce samedi, il a fallu trois minutes à son homologue français pour lui glisser une hache entre les deux yeux.

Promisq (4) : certainement le meilleur joueur de son équipe durant ce naufrage. Et pour Sprattel, ce n'est pas rien.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.