d

26 mars 2015 - Dottmungeer Divers

Mordheim : City of the Damned : aperçu d'une future tuerie ?

Mordheim : City of the Damned : aperçu d'une future tuerie ?

Aperçu lors d’un rendez-vous chez Focus Home l’année dernière à la Gamescom, Mordheim : City of the Damned avait impressionné l’assemblée avec ses grandes ambitions, ses mécaniques alléchantes et son univers inspiré du jeu de figurines éponyme dérivé de Warhammer, totalement inconnu au bataillon pour ma part. Il était temps de voir si l’Early Access sur Steam était justifié…

Un bel emballage…

Concrètement, Mordheim est un jeu de stratégie à la troisième personne dans lequel chaque joueur déplace ses unités une par une, au tour par tour, en fonction de leur valeur d’initiative. Si l’essentiel des personnes présentes avait applaudi lors de la présentation à Cologne, c’est entre autres grâce au soigneux traitement dont a profité le bébé de Rogue Factor.

En effet, l’ambiance pesante et les textures gothiques typiquement occidentales partagent l’affiche avec une étonnante fluidité d’animation, et la difficulté plutôt retorse du titre, héritée du côté « jeu de dés » et des séries comme XCOM (notamment en ce qui concerne la perte définitive des personnages) ne gâche rien.

Chaque action consomme des points offensifs et/ou tactiques, représentés par des billes rouges et bleues

Plusieurs cartes/arènes mettront ces graphismes à l’honneur, dont certaines au contenu procédural, car le loot et les chausse-trappes sont parties intégrantes de l’univers bâtard de Warhammer. Vous voulez traverser ce petit couloir bien innocent ? Si vous n’y prenez pas garde, il se peut très bien que vous posiez le pied sur une plaque qui déversera on ne sait quel liquide (ou solide) sur votre tête.

Et d’ailleurs, tout passe par des jets de dés. S’il on pourrait croire qu’escalader un muret est à la portée du premier venu, on se met à réfléchir bien plus quand on sait que notre chevalier a 40% de chances de retomber lourdement sur le plancher des vaches avant d’atteindre l’étage supérieur de la carte qu’il convoitait ! Cette mécanique de jeu peut donner lieu à quelques situations cocasses, comme lorsque mon lancier s’est cassé trois fois la gueule, perdant un quart de sa vie, avant de grimper cette foutue rambarde !

À défaut de donner envie de prendre des vacances, les décors sont jolis et ont une vraie gueule

Du reste, les promesses sont belles : pas moins de 4 clans sont annoncés et d’ores et déjà disponibles, des Skavens aux Sœurs de Sigmar, chaque groupe ayant ses unités particulières et ses capacités spéciales. Par ailleurs, aucune escouade ne se ressemblera, puisqu’il sera possible de personnaliser toutes les unités, tant au niveau de l’équipement que des skills de chacune.

… Mais un cadeau qui laisse à désirer

Par définition, les promesses ne sont que des promesses, et si les quatre races sont belles et bien jouables, ni les campagnes qui leur sont attribuées ni les possibilités de personnalisation des membres de l’escouade n’ont encore pointé le bout de leur nez à l’heure qu’il est. Plus embêtant encore, le moyen le plus efficace pour défier l’armée d’un autre joueur est actuellement d’organiser un petit rendez-vous via les forums dédiés au poulain de Rogue Factor, sous peine de se voir condamné à combattre une IA proposant un minimum de résistance… mais une IA quand même. L’amateur de RTS a connu plus fun.

Je crois que la caméra veut me montrer l'envers du décor...

Et encore, il faudrait fermer l’œil sur la caméra sous acide et l’attribution des touches qui est un calvaire sans nom, pour ne pas la qualifier de tâche impossible, et vous contraindra à vous taper toutes vos batailles en WASD. Si l'on peut être assuré que ces coquilles seront patchées bien avant la sortie du jeu, elles n'en demeurent pas moins gênantes en l'état.

Du coup, que reçoit-t-on actuellement en échange de nos précieux deniers ? L’assurance d’avoir un jeu probablement solide et dont on ne doute pas du fun qu’on pourra en retirer une fois sorti, mais surtout un grand vide et une pointe de déception. S’il n’a rien perdu de l’intérêt que l’on peut lui porter, l’Early Access paraît superflu et dispensable. À consulter à nouveau dans quelques mois.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

3 commentaires

Valestraz
Valestraz - 27/03/2015 23h48

Ce jeu me donne très envie car il pourrait être une des meilleures simulations de jeu de rôle qu'il soit ! Est-ce qu'on sait à peu près quand est-ce qu'il sera finalisé ?

Elfhorys
Elfhorys - 28/03/2015 11h38

Perso, en tant que fan des univers de Games Workshop, j'attends beaucoup plus le prochain Blood Bowl 2, même si les équipes présentées ne sont que 8 pour les 23 de la Chaos Edition.

Dottmungeer
Dottmungeer - 29/03/2015 22h22

Valestraz : Désolé pour la réponse tardive :) La date de sortie reste encore très floue, et je ne pourrai hélas répondre que par un laconique "courant 2015". Néanmoins, l'ensemble n'a pas l'air d'avancer très vite, et les développeurs ont l'air d'opter pour une philosophie à la Blizzard : ça sort "when it's done" ;)

Elfhorys : C'est clair, Blood Bowl 2 est aussi un grand cru dans la cuvée Warhammer, mais pas du tout dans le même délire :)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.