d

24 mai 2017 - Camthug League of Legends

MSI : et le vainqueur est...

MSI : et le vainqueur est...

Ce weekend ont eu lieu les phases finales du MSI 2017 à Rio, qui ont vu s’opposer SKT T1, Flash Wolves, G2 Esports et Team WE. Et si les tenants du titre et triples champions du monde coréens faisaient office de grandissimes favoris, la lutte pour la deuxième place entre G2 Esports et Team WE s’annonçait elle féroce. Retour sur le dénouement d’un MSI riche en émotions.

SKT T1 sans forcer

Faker et ses coéquipiers affrontaient ce samedi les Flash Wolves pour une place en finale du MSI. Et si les Taiwanais détenaient jusqu’à cette rencontre un historique positif face aux champions coréens, ils n’ont cette fois pas pesé bien lourd. En moins d’une heure et demi, SKT T1 a étrillé son adversaire 3 à 0 pour s’offrir une deuxième finale d’affilée au MSI et une sixième finale consécutive dans un tournoi international.

Dans le jeu, les SKT T1 ont été impériaux face aux champions de la LMS. Sur le plan individuel premièrement, avec une performance exceptionnelle de Faker qui a surclassé Maple et montré que le match up avec Orianna contre Lucian ne lui faisait pas peur. Mais aussi collectivement, puisque les champions coréens ont montré qu’ils étaient capables d’évoluer dans tous les styles de jeu : avec une composition « shield » orientée late game dans la première partie, puis avec un duo mid/jungle extrêmement agressif en early game sur la deuxième et enfin une composition plus équilibrée pour conclure cette demi-finale.

Avec une parfaite connaissance du match up, Faker a réussi à « sortir » Maple de la lane et à compter 50 creeps d’avance en moins de dix minutes. Impressionnant.
Crédits : Riot Games.

 

G2 « makes EU great again »

Après une phase de groupe peu convaincante où les champions d'Europe ont dû attendre le dernier match pour arracher une place en demi-finale, peu les donnaient vainqueurs face aux WE. D’autant que même dans la victoire, les G2 n’avaient pas montré un visage conquérant, contrairement à leurs adversaires qui restaient sur cinq victoires consécutives dans ce MSI. Les WE partaient donc favoris dans cette demi-finale, après avoir battu les européens lors de leurs deux dernières confrontations.

Les WE ont terminé deuxième du groupe avec sept victoires et trois défaites, loin devant les G2 et à une petite longueur des SKT T1.
Crédits : Riot Games.

Mais c’était sans compter sur la force des G2 en BO5, qui ne se sont jamais inclinés dans ce format depuis leur arrivée en LCS EU en 2016.

Libérés de la pression des BO1, les champions d’Europe montrent enfin leur vrai visage. Sur la midlane, PerkZ parvient à gommer les erreurs persistantes de son jeu et rend une copie impeccable. Tout comme Trick en jungle, qui à défaut de véritablement dominer son adversaire, évolue au niveau qu'on lui connait en Europe. Et avec un duo mid/jungle enfin à son meilleur niveau, les G2 réussissent à imposer leur style de jeu en prenant le contrôle de la jungle en mid game, avant de déborder leurs adversaires dans les combats de late game.

Finalement, les G2 s’imposent 3 à 1 et rendent à l’Europe ce qui lui appartient : son statut de deuxième meilleure région du monde, derrière la Corée, évidemment.

Depuis 2016 et leur accession en LCS EU, les G2 ont remporté tous leurs BO5 sur le score de 3 à 1. En sera-t-il de même contre les SKT T1 en finale ?
Crédits : Riot Games.

Et à la fin… c’est SKT qui gagne

Comme souvent dans ce MSI, on savait que beaucoup choses allaient se jouer sur l’opposition entre les duos mid/jungle des deux équipes, et peu auraient imaginé que PerkZ et Trick puissent faire trembler Faker et Peanut. Pourtant, PerkZ a donné tout au long de la finale une petite leçon à Faker en comptant en moyenne 24 creeps d’avance à dix minutes de jeu. Plus surprenant encore, Trick, qui était considéré comme l'un des plus mauvais junglers du MSI jusqu’à cette finale, a tenu tête à Peanut pendant une grand partie de la rencontre.

Résultat, les G2 font trembler les triples champions du monde d'entrée de jeu, avant de tomber sur un combat désastreux au Nashor. Menés 1 à 0, on pense les G2 au tapis dans cette finale et on imagine déjà les SKT T1 plier la rencontre comme ils en ont l'habitude.

Mais c’est sans compter sur la capacité de résilience des joueurs européens, qui repartent à l’attaque dans la deuxième partie et réussissent à faire plier les SKT T1. L’espoir renaît alors pour l’Europe et sera entretenu durant toute la troisième partie, avant que Wolf, qui sera plus tard élu MVP de la compétition, ne l’éteigne définitivement. Un flash-in avec Zyra et un Ace à clé, c’est tout ce dont les SKT T1 avaient besoin pour remporter la partie. Et la compétition. 

Les G2 s'inclinent finalement 3 à 1 et sombrent légèrement dans une dernière partie qui ne fera pas oublier la superbe performance des rois de l’Europe, qui ont pendant plus de deux heures tenu tête aux dieux de League of Legends.

Les SKT T1 remportent leur deuxième MSI consécutif et assoient leur domination sur la planète League of Legends.
Crédits : Riot Games.

 

La prochaine rencontre entre ces deux équipes pourrait avoir lieu à l'automne prochain lors des championnats du monde 2017, et d'ici là les G2 auront surement beaucoup progressé.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.