d

08 déc. 2015 - Numerobix StarCraft 2

Nation Wars III: Première semaine explosive

Nation Wars III: Première semaine explosive

Les phases de groupe ont commencé, les gros poissons se jettent dans le bain, et on peut le dire… Quelle première semaine !

Groupe Norvège

On sait les joueurs norvégiens pas forcément au meilleur de leur forme, mais voir le double champion des Nation Wars chuter à la première partie, ça, c’est une surprise pour moi. Mais que dire de l’Ukraine, même si DIMAGA prend une  partie, c’est bel et bien Bly, en forme olympique, qui écrase la Norvège sans une once d’hésitation ; ni Snute, ni Eiki ne sont arrivés à parer leur adversaire zerg. La Chine s’oppose d’une toute autre façon aux Ukrainiens, XiGua – encore un zerg –  se montre tenace et assez technique pour faire tomber tour à tour Bly, DIMAGA et kas alors que l’Ukraine mène par 2 parties à 0. C'est finalement Bly, réanimé pour réaliser l'exploit, qui au terme d'un match facilement dominé, tant il est supérieur à son adversaire en terme de micro gestion avec ses bannelings, que l'Ukraine se qualifie pour les phases finales.

La Chine qui élimine d’ailleurs la Norvège sans aucune forme de pitié ni sourcillement. MacSed, le protoss, a roulé sur les trois joueurs norvégiens, et même le revive de Snute n’y changera rien. Il est meilleur tout simplement et qualifie tout seul la Chine en Ro8 sur un score de 4-0. La Norvège, pourtant déjà double vainqueure des Nation Wars, ne sera pas présente à Paris pour les phases finales.

Groupe France

Elazer, seul, roule sur la Suède. La victoire est sans appel, c’est un 4-0 sévère mais mérité qu’il inflige aux compagnons de Morrow. J’attendais la Pologne avec impatience, on sait Nerchio au meilleur de sa forme au vu de ses résultats sur le ladder, mais le joueur zerg Elazer nous a montré qu’il n’est pas en marge de cette équipe polonaise.

Sans surplus de chauvinisme, c’est avec plaisir que l’on regarde MarineLorD se jouer de l’équipe d’Australie sans difficulté, une vision de jeu efficace, une micro gestion précise, c’est un terran qui met en échec les joueurs australiens, et ce n’est pas pour nous déplaire. Mais si notre terran national se montre brillant en prenant les deux première parties à la Pologne dans ce match de qualification, c’est encore un zerg qui vient faire de l’ombre à l’équipe de France. En effet, le joueur polonais est au-dessus. Il est dans sa bulle et ne compte pas laisser la Pologne perdre sans se battre. Et quelle efficacité, quelle précision, la France s’incline 4-2 et doit donc jouer le losers' bracket. Une déception pour les français, une victoire méritée pour les polonais.

La Suède élimine l’Australie de la compétition, à l’aide d’un SortOf ravi d’être passé du statut de substitut à titulaire, en raison de l’impossibilité de Zanster d’être présent, sur un score sans appel 4-1 et rencontre donc la France dans ce dernier match de la semaine, qualificatif pour les phases finales à Paris. Si Lilbow concède la première partie à Morrow, MarinelorD, une nouvelle fois, qualifie l’équipe de France avec une nouvelle série de quatre victoires portant son score à dix victoires pour une seule défaite. La France est en Ro8 !

Une semaine Zerg, mais pas que !

Zerg c’est fort. C’est vrai, cela paraît difficilement contestable, la méta actuelle semble favoriser les joueurs de cette race, mais il faut quand même remarquer que, entre de bonnes mains, les autres races peuvent s’en sortir, et avec brio ! On notera une excellente performance de MacSed, le joueur protoss, qui qualifie la Chine contre la Norvège, avec une bonne micro disruptor et de belles qualités en terme de macro gestion. Il faut aussi remarquer que le joueur avec le meilleur ratio de victoires/défaites de ces Nation Wars III actuellement, avec un score de dix victoires pour une défaite, est un terran, la race que l’on considère comme la moins en forme.

Un joueur zerg a tout de même marqué les esprits sur ces qualifications : Nerchio, le joueur polonais, nous a montré qu’il est à craindre et confirme ses performances du ladder. Mécaniquement très précis, il enchaîne parfaitement les agressions très tôt avec du zergling/banneling et le doux mélange ultralisk/ravager, il domine et semble très à l’aise. Accompagné de MaNa et Elazer, Nerchio et l’équipe de Pologne se retrouvent dans une bonne situation, finissant premiers de leur groupe, ils évitent certainement le bracket de la Corée.

Quid de la Corée ?

Vous avez pu assister à l’annonce de la line-up coréenne. Vous le saviez, l’emploi du temps de la GSL et autre Proleague bloquant quelque peu les disponibilités des joueurs de la KeSPA, il nous aura fallu patienter avant de connaître le trio sud-coréen.

INnoVation – Terran – SKT T1

PartinG – Protoss – Flash Wolves

Hydra – Zerg – Root Gaming

Trois joueurs de qualité, les trois races représentées, le spectacle risque d’être passionnant, et j’ai hâte de voir évoluer ces joueurs dans les Nation Wars. Vivement la semaine prochaine !

Les groupes A et B, avec notamment l’entré en lice de la Corée s’affronteront du 10 au 13 décembre sur O’Gaming.

En français : http://www.twitch.tv/ogamingsc2

En anglais : http://www.twitch.tv/ogaminginter

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

Elozion
Elozion - 08/12/2015 19h54

La France sera de la partie à Paris !

un peu tôt y'a les Ro8

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.