d

27 janv. 2017 - Nepou et Zehir StarCraft 2

Nation Wars IV : On y était !

Nation Wars IV : On y était !

Le 21 janvier se déroulaient, en live du studio parisien d'O'Gaming, les phases finales des Nation Wars IV. Une équipe de rédacteurs s'est infiltrée dans les lieux afin de vous raconter l'envers du décor de l'événement.

Samedi dernier avait lieu la finale des Nation Wars IV. Une équipe de courageux rédacteurs a été envoyée sur place pour vous faire vivre l'événement de l'intérieur ! Entre skill et canapé, la poutrance était au rendez-vous ! En toute subjectivité, nous vous proposons de parcourir les coulisses de cet événement made in O'Gaming.

 


La rédaction, au plus près des joueurs !
Photo : Dalek404

 

Une organisation digne des meilleurs build order

Tous ceux qui sont déjà passés aux locaux me comprendront parfaitement : O'Gaming, c'est l'art de faire beaucoup avec peu de choses – grâce à une organisation optimale. Les locaux sont plus petits que ce que l'on pourrait penser, mais l'espace est utilisé de telle manière que cela pourrait faire passer le « SimCity » d'INnoVation pour celui d'un amateur ! Ainsi, il a fallu trouver la place pour le plateau « Inter », la zone d'interview, celle des matchs, la régie du stream Inter et douze ordinateurs pour l'entraînement des joueurs au rez-de-chaussée ; tandis que le sous-sol conserve sa disposition habituelle, avec le plateau principal et la régie.

Pour organiser une soirée comme celle-là, il a fallu à O'Gaming : des casters français et internationaux, un observateur allemand, douze joueurs professionnels venus de quatre pays, un gros partenaire officieldes admins, des réalisateurs, des graphistes, des rédacteurs, des community managers, des photographes, des caméramans, des journalistes, des modérateurs, des viewers, des abonnés, des traducteurs, une Secrétaire d'État et bien d'autres encore ! Toutes ces personnes ont été indispensables à la réussite de cet événement, et ont dû subir les conditions extrêmes des locaux, surchauffés par le skill présent ce soir-là.

Finalement, le top départ est donné peu avant 15h, heure à laquelle l'ensemble des joueurs est briefé par FunKa sur le déroulement de la soirée, les règles des Bo7 puis Bo9, l'organisation, les transitions entre les matchs et les réactions des joueurs pendant les parties de leurs coéquipiers. Les invités sont également briefés sur la bonne marche à suivre, afin de ne déranger ni les joueurs, ni les très nombreuses personnes travaillant sur l'événement. Puis c'est au tour des casters d'être briefés par Lorgard, le producteur à tout faire, sur la prise d'antenne, l'ordre de diffusion des différentes vidéos, ainsi que les pauses. Pour le reste, le skill naturel et indéniable des commentateurs fera l'affaire ! C'est donc grâce à cette organisation sérieuse et professionnelle qu'O'Gaming arrive à produire des events de qualité, et aussi agréables pour les joueurs que pour les spectateurs !

 


FunKa « brief » les joueurs, quelques instants avant le début du tournoi.
Photo : Zehir

 

Le canapé : the place to be

Un event en studio n'est pas un event sans public ! Hébergeant d'habitude les casters fatigués et les quelques invités de passage, le canapé s'est mis double pour accueillir le public venant assister à la compétition. Entre les rédacteurs, les modérateurs, quelques abonnés invités pour l'occasion, ainsi que les casters : la scène francophone était bien représentée. La première chose qui frappe sur le canapé ce sont les projecteurs. Si le stream ne le laisse que peu paraître, le canapé est très, très bien éclairé. Corollaire de la présence de nombreux projecteurs et de personnes entassées tant que faire se peut, il y fait aussi assez chaud. Mais, être sur le canapé c'est aussi et surtout passer devant la caméra, le micro à la main. L'expérience est quelque peu déstabilisante. Parler dans un micro n'est pas naturel pour tout le monde. Il faut également bien regarder la caméra, ce qui est difficile quand d'un côté se trouvent les commentateurs, qui posent les questions et, de l'autre, se trouve l'écran diffusant le retour image. Le canapé est néanmoins l'un des seuls endroits où les invités pouvaient s'asseoir avec la certitude de ne pas déranger les professionnels en plein effort. Centre de nombreuses discussions sur le jeu, la vie et l'univers, c'est l'endroit à essayer si vous passez chez O'Gaming.

 


Deux des rédacteurs de cet article se sont cachés sur cette image, sauras-tu les retrouver ?
Photo : Dalek404

 

 

Axelle Lemaire : gouvernement RPZ

Pendant le briefing, juste avant le début de l’événement, Lorgard nous informe qu'une visite d'une personnalité aura lieu aux alentours de 17h : Axelle Lemaire, Secrétaire d'État chargée du numérique et de l'innovation. Fichtre, rien que ça ! Guidée par Kerri, et accompagnée de membres de son cabinet, elle visite les locaux saluant tout un chacun. Profitant d'un instant réclame, la composition du sacro-saint canapé – et des chaises et sièges l'entourant – est remodelée afin de permettre une interview du membre du gouvernement. Briefing rapide, entre Pomf à l'interview et Axelle Lemaire aux réponses, il y a de l'expérience et ça se sent. Glissant un soutien à Scarlett, alors en train de tenter une remontée pour le Canada, la Secrétaire d'État s'attire encore davantage les faveurs du public. Native d'Ottawa et ayant la double nationalité Franco-Canadienne, le parti pris se comprend. Une phrase restera : « il n'y aura jamais eu autant d'objectifs autour du plateau ». En plus des caméras habituelles, de nombreux objectifs – de la caméra épaule au téléphone portable – se sont glissés autour du canapé pour immortaliser l'instant. Parmi eux, l'appareil photo du sympathique Dalek404.

 


Une Secrétaire d'État sur le canapé !
Photo : Dalek404

 

Un duel au sommet

Et sportivement, que se passe t-il ? La finale, c'est là que tout se joue. La Pologne comme la Corée ont prouvé qu'elles étaient les favorites logiques du tournoi et ont tenu leurs rangs. Même si de nombreux spectateurs et commentateurs, n'écoutant que leurs cœurs, souhaitaient voir les favoris renversés : il n'en fut rien. Et quelle finale épique nous attendait ! Pourtant, le début du Bo9 refroidit considérablement les ardeurs de la foule : Elazer et MaNa se font écraser par un Zest en pleine forme. Le spectre du 5-0 plane alors sur la compétition et les commentateurs se prennent à maugréer pendant les pages de pub. C'est alors que Nerchio entre en scène ! Un curieux Bo3 s'engage : Nerchio bat Zest – qui se ressuscite pour le vaincre – le polonais choisit la même option et s'impose 2 à 1 contre son adversaire, replaçant le score à 3-2 en faveur de la Corée. Le spectacle est au rendez-vous et la salle commence à s'échauffer.

Elle ne fait que commencer puisque la Corée décide de plier le match en envoyant son ace : INnoVation. Actuellement le meilleur Terran au monde, dans un tournoi hors-ligne sans aucun lag, Nerchio n'est pas censé faire le poids, d'autant plus que le Terran a pris le temps de faire une bonne sieste, signe de sa confiance. Et pourtant, le Polonais gravit la montagne et abat la machine sous les vivas du public. Il en profite ensuite pour écraser le malheureux sOs qui n'en avait pas demandé tant : la Pologne n'est plus qu'à un point de la victoire. Les sourires sûrs des Coréens ont laissé la place à de petits rictus de tension et, dans le studio, tout le monde réalise que Nerchio, et avec lui la Pologne, est au bord de l'exploit. Il ne reste plus qu'un dernier obstacle à passer, la résurrection d'INnoVation. Cette dernière marche est trop haute pour Nerchio qui finit par chuter. Les derniers espoirs de la Pologne résident donc entre les mains d'Elazer.

Dans une superbe dernière partie, il décide d'abuser des stratégies répétitives du Terran en le cheesant. Désespoir dans les rangs coréens, INnoVation, l'homme qui vient d'atomiser son groupe de GSL, est en train de perdre la partie. Mais on n'est pas le meilleur Terran du monde pour rien et le Coréen réalise l'impossible. Sous les regards incrédules des Polonais, de ses coéquipiers et du public, il renverse la vapeur et finit par s'imposer au terme d'une finale épique. De la tension, de l'émotion et des joueurs exténués alors même qu'ils ne jouaient pas, cette finale restera un de nos plus grands souvenirs de StarCraft.

 


Les Coréens peuvent savourer une victoire durement acquise !
Photo Jolyjoyper

 

L'After Party : vous aviez vraiment cru qu'on allait dormir après ça ?


Après plus de dix heures intenses passées assis sur un canapé, trois rédacteurs ont continué à donner de leur personne pour que vous ne ratiez rien de ce dernier jour de Nation Wars IV. Pour être complets, il fallait accompagner tout ce beau monde dans une suite plus festive : de l'abnégation et du journalisme total on vous dit ! L'aventure continua donc dans un premier temps dans un bus de nuit. Les pauvres personnes présentes à son bord ne devaient pas s'attendre à voir monter une quarantaine de fous aux cris de « WOUALLEZ ». Après quelques arrêts, le bar s'offre à nous, et les autres passagers peuvent reprendre leur trajet dans le calme. Dans cette joyeuse compagnie, on peut retrouver la grande majorité des personnes présentes aux locaux : les casters français et internationaux bien sûr, mais aussi quelques joueurs professionnels comme Scarlett et HeRoMaRinE, ainsi que Zest et sOs chez les champions récemment titrés.

Côté sOs, à défaut d'avoir eu l'occasion de montrer ses qualités de joueur dans la soirée, on se rattrape sur la boisson. Sitôt arrivé, le Protoss nous démontre le fameux build du triple bière into shooter, avec une descente digne d'un Allemand lors de l'Oktoberfest. En parlant d'Allemand, HeRoMaRinE a été officiellement déchu de sa nationalité par son compatriote  – le talentueux observateur des Nation Wars IV, Mapu – après que le premier ait avoué ne pas aimer la bière ! À ce jour, nous ne savons toujours pas si HeRoMaRinE sera autorisé malgré tout à représenter l'Allemagne lors d'une prochaine édition des Nation Wars. À part ce petit incident, la nuit est festive et réussie, chacun parle avec qui il veut, et les Coréens sont donc de ce fait très sollicités. Après une dizaine de minutes, tout le monde a déjà dû trinquer avec sOs, pourtant lui et son compatriote Zest continuent d'accepter les verres ainsi que les différentes sollicitations des personnes présentes. Ce contact privilégié avec ces deux joueurs a pu démontrer à quelques viewers pas encore convaincus, que oui les Coréens sont des humains, qu'ils ont des émotions, et qu'ils sont assez souvent bien plus sympathiques et accessibles que certains joueurs professionnels foreigners.

 


Les fans Coréens peuvent être jaloux !

 

Après la fermeture du bar, l'équipe se réduit encore de moitié et les rescapés se réfugient finalement dans une brasserie pour le fameux « casse-dalle de 5 heures du matin ». Des traditionnelles pizzas ou plateaux de fromages et de charcuterie pour certains, à la cocotte de moules pour d'autres, chacun y trouve de quoi se restaurer pour profiter des ultimes instants de cette nuit magique. Après un ultime « GG », chacun rentre chez soi pour hiberner jusqu'aux Nation Wars V.

Vos pauvres rédacteurs regagnent leurs pénates vers 7h du matin, exténués mais ravis d'avoir fait partie d'un événement grandiose avec des gens superbes. Grand merci à O'Gaming pour ce tournoi, à Lorgard pour nous avoir reçu dans les locaux et à toutes les personnes impliquées dans cet événement !

À bientôt pour une cinquième édition !

4 commentaires

Atakame
Atakame - 28/01/2017 22h46

Ma question c'est qui sont ceux qui ont tenu jusque 7 heures du matin x') ( Joueurs )

Psyence
Psyence - 28/01/2017 23h23

Scarlett a été là jusqu'au bout.

Limarwinn
Limarwinn - 29/01/2017 01h01

Bravo, encore et encore pour ce très beau tournoi qui transmet en plus de SC2, de la sincérité et de la chaleur humaine. Des comptes-rendus comme celui-ci en font partie et merci aussi pour ça, et...MmmmmWoualleeeez !

percol
percol - 29/01/2017 12h40

@Atakame :

Secret professionnel ;)

@Limarwinn :

Merci pour ce gentil retour, c'est toujours plaisant de voir que nos lecteurs apprécient le contenu que nous essayons de proposer.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.