d

16 avr. 2018 - Perco StarCraft 2

Nation Wars V : la piste aux étoiles

Nation Wars V : la piste aux étoiles

Nous y sommes. Le dernier carré des Nation Wars V se joue ce dimanche en direct du festival Play by Pax, à Paris.

C’est la dernière ligne droite pour les Nation Wars de cette année. Terminé le confort de leurs propres bureaux, l’environnement rassurant de leurs chambres, les joueurs sont dans l’avion direction Paris, pour s’affronter les yeux dans les yeux, dimanche 22 avril, lors du festival « Play by PAX ».

Il reste à peine quelques places alors réservez vite votre siège sur place.

Un pour tous, tous pour un

Mexique, Corée du Sud, Pays-Bas et Finlande, voilà un quatuor final inédit. Pourtant, toutes ces équipes ont un point commun : un homme fort (au moins) qui a suffit à propulser son équipe jusqu’aux demi-finales, presque à lui seul.
 


Cliquez pour agrandir


Ce ne sera plus suffisant.

Jusque là, si l’on regarde les statistiques du tournoi, les quatre joueurs possédant le meilleur ratio et le plus grand compte de victoires sont chacun dans l’une de ces équipes.
 


Source : Liquipedia


Harstem (dont c’est l’année de l’explosion, comme tous les ans depuis 1974, nous le rappelons), SpeCial, MMA et Serral ont donc soigné leurs compteurs personnels, mais personne n’est dupe : c’est en équipe qu’il va falloir pousser pour passer les deux dernières marches.

Des souris, des claviers et des hommes

Mexique – Pays bas

Bien malin qui pourrait dire qui peut s’imposer dans ce choc américano-européen. Côté Mexique, tout le monde semble en forme et avec SpeCial en soutien de luxe, il y a de quoi faire peur à n’importe qui. Cham s’était débarrassé à lui seul du Danemark en phase de qualification, avant de laisser ses compatriotes JimRising et SpeCial balayer Taïwan 4 à 1.
 


Cliquez pour agrandir


Mais c’est en phase de groupes que l’on a pu réaliser la véritable force de frappe du Mexique : quand SpeCial s’y met, on ne rigole plus. Prenant ses responsabilités face à la Corée du Sud, le capitaine a renversé la vapeur en quatre manches, réalisant un all-kill contre la nation championne en titre. Impressionnant. Il ne restait plus alors qu’à battre le Brésil de Kelazhur en quart de finale pour s’assurer une place à Paris, une formalité expédiée en solo par Cham. À part l’absence d’un Protoss dans sa composition, on ne voit que peu de faiblesses dans cette formation mexicaine.

 

Les Pays-bas, toutefois, ne sont pas là pour faire de la figuration et leur parcours est là pour en attester. Si leur match de qualification contre le Pérou, remporté 4-0 par Harstem seul n’était qu’une mise en bouche, leurs victoires en poules et en quart de finale ont démontré la réelle force des Bataves.
 


Cliquez pour agrandir


Chez les hollandais, le plan semble simple : Harstem bat tout le monde et, au besoin, uThermal prépare ou complète le travail. Leur match de référence cette année est incontestablement leur victoire contre les USA de Neeb : deux points par Harstem et – surtout – deux derniers points décisifs par uThermal, dans un face-à-face épique contre Neeb. La suite fut moins compliquée, Harstem reprenant son habitude de all-kill pour expédier le match contre la Suède. Même face à la Norvège de Snute, match qui avait pourtant commencé par une victoire du zerg sur uThermal, l’arme fatale Harstem semble irrésistible : un 4 à 1 assez sec qui les qualifiait pour Paris.

Bref, Harstem et SpeCial en généraux surpuissants, mais chacun épaulé d’un lieutenant capable de tout (uThermal et Cham) et d’un « joker » de luxe. De quoi se régaler. 

Corée du sud – Finlande

La Corée du sud, comme toujours, fait figure de favorite. Pourtant, le chemin n’a pas été si simple pour les Coréens et un petit quelque chose dans l’air semble murmurer à l’oreille de tous les compétiteurs que cette équipe n’est pas, ou plus, invincible. Certes, la victoire sans appel 4 à 0 contre le Royaume-Uni avait permis de réaliser à quel point MMA n’était pas là pour planter des choux, mais le revers contre le Mexique et le fait de voir INnoVation perdre une carte contre Taiwan en looser bracket avaient, malgré la victoire, laissé un arrière-gout de fébrilité.
 


Cliquez pour agrandir


Histoire de remettre les pendules à l’heure, INnoVation – peut-être un peu vexé – a tout de même retroussé ses manches en quart de finale pour asséner un sévère 4 à 0 à l’Italie de Reynor, le petit ange tueur tombeur de la France. Lorsqu’on se souvient qu’on a vu soO jouer qu’une fois et connaissant le talent du Zerg, on se dit que sous-estimer cette équipe serait la pire erreur à faire.

 

Pour la Finlande, pas de mystère : la forme de Serral déterminera le résultat. Le meilleur Zerg foreigner porte son équipe et semble intouchable. Au besoin, il peut compter sur un ZhuGeLiang pas toujours solide mais capable de mettre des points.
 


Cliquez pour agrandir


Après avoir renvoyé sans difficulté la République Tchèque à la maison en qualification, la Finlande a connu un match difficile contre le Brésil et son Kelazhur de gala, match qui nous a montré que même Serral pouvait perdre une carte… Avant toutefois de se reprendre et de battre à lui seul la Pologne. La Finlande a même frisé la correctionnelle en quart de finale face à l’Allemagne, en laissant un TLO surprenant et survolté lui prendre trois cartes, avant que Serral – encore lui – ne siffle la fin de la récréation. Un match dont les affrontements entre Serral et ShoWTimE font probablement partie des meilleurs de l’histoire du jeu.

Un match qui semble, sur le papier, moins serré que l’autre demi-finale, mais avec un capitaine finlandais capable de battre n’importe quel joueur sur la planète s’il se transcende, il ne faudrait pas enterrer trop vite les nordiques.

On se voit dimanche ?

Comme chaque année, les Nation Wars sont donc livrées avec un tétrazillion de moments épiques, de cris de joie ou de surprises poussés à un niveau de décibel qui pourrait nous valoir des amendes pour trouble de voisinage.

C’est ce qui fait dire au monde entier que ce tournoi est un des plus beaux moments de l’année. Modestement, chez O’Gaming, on l’appelle « Le meilleur tournoi de l’univers, kestuvafer ? » parce que la retenue et la mesure, ce sont nos deux grandes passions.

Pour fêter les finales, on vous offre même un petit cadeau, tout de suite, là maintenant : un code pour un pack complet des Nation Wars à afficher dans le jeu (les 32 portraits, soit toutes les nations, 3 graffitis  spéciaux, et les 4 émoticônes des Nation Wars. Tout le détail est ici)

Pour participer, laissez un commentaire sous cet article et donnez le nom de l’équipe qui remportera la grande finale. La date limite pour votre pronostic est fixée à samedi soir minuit. N’oubliez pas d’indiquer un moyen de contact (Twitter, mail, pigeon voyageur…). Un gagnant sera tiré au sort après la compétition et contacté directement.

Laissons le mot de la fin à nos commentateurs français et internationaux, pour partager leurs impressions et leurs attentes :

 

 

 

Et le plus beau dans tout ça, c’est que le gros morceau, le fin du fin, la crème de la crème, reste donc à venir ce dimanche.

Plus de 1200 spectateurs dans le public, quatre équipes sur-motivées, une scène mémorable, tout est réuni pour faire de ces finales en direct du festival « Play by PAX » une fabuleuse journée de StarCraft II.

Et même pour ceux qui ne pourraient pas être présents dimanche, l’intégralité du spectacle sera, bien entendu, diffusé en direct sur O’Gaming TV !

Woualllllllllez !

6 commentaires

Plutonsc2
Plutonsc2 - 16/04/2018 17h04

Super intéressant, merci Perco. Je pense que la Corée du Sud va le remporter mais qu'il y aura de très bel game. Hâte d'aller à la Pax!

YannCdricMainguy
YannCdricMainguy - 16/04/2018 18h07

Pronostique : Mexico !!!!

percol
percol - 16/04/2018 18h20

@The_Mainguy

Je devrais te disqualifier pour avoir écrit "pronostique" au lieu de "pronostic" mais je suis gentil.

N'oubliez pas de laisser un contact, je ne vous connais pas tous... ;)

MrHazraell
MrHazraell - 17/04/2018 11h09

Tellement dur à prono...

Je dirais Corée quand même, en finale serrée contre le Mexique

pinet
pinet - 18/04/2018 18h16

Super article :) et je dirais Finland et Serral champion comme Marinelord à son époque. (contact twitter @pinetpgm)

percol
percol - 23/04/2018 09h51

Et c'est PlutonSC2 qui remporte les codes pour le pack complet des Nation Wars V !
Gégé à lui.

J'envoie ça par message privé ;)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.