d

14 déc. 2013 - Kere StarCraft 2

Nation Wars : votez pour l'Allemagne et l'Ukraine

Nation Wars : votez pour l'Allemagne et l'Ukraine

Nouvelle semaine pour voter pour la Nation Wars. Vous connaissez le principe maintenant : on vous propose cinq joueurs par nation, vous en choisissez trois. Ceux ayant le plus de suffrages participeront à la nouvelle compétition O’Gaming.

Cette semaine, c’est au tour de l’Allemagne et de l’Ukraine de tomber entre vos mains.

Sans plus attendre, voici l’endroit où voter.

Vous avez besoin de conseils pour faire votre choix et vous présenter les bougres qui vont s’affronter dans les urnes ? Suivez le guide !

ALLEMAGNE

Le pays de Steffi Graff n’est pas une petite nation de Starcraft II. Ado, j’aimais beaucoup Steffi Graff. Je ne sais pas pourquoi. Sa victoire à Roland Garros contre Mary Pierce restera un moment gravé dans le cœur de tous ses admirateurs. Et comme André Agassi était aussi un modèle, la raquette en main, on ne pouvait donc que se réjouir d’imaginer ces deux êtres faire couche commune, des paillettes d’amour dans les yeux. Jeu, set et match. Tiens, je m’égare.

Joueur 1 :  HeRoMaRinE

Quand il n’est pas à l’école ou en train de ranger sa chambre, le jeune HeRoMaRinE éclate bon nombre de surdoués sur le ladder européen. Doté d’un pseudo extrêmement agaçant à écrire du fait de ses nombreuses majuscules, le Terran de Mousesports brille aussi en tournoi. Il a notamment gagné les EPS Allemands au début du mois de novembre, preuve de sa forme. C’est le grand espoir de la scène germanique et il compte bien prouver tout son talent dans cette compétition.

Joueur 2 :  KrasS

Ancien joueur de l’équipe française BLAST, KrasS était considéré comme le plus gros talent brut d’Allemagne sur Starcraft II, un talent gâché au fil du temps. En effet, ce Terran n’a jamais su prouver tout le bien que l’on pensait de lui. Il a néanmoins réussi à se qualifier pour la finale européenne des WCS en 2012, ce qui était loin d’être évident. Il a aussi marqué des points aux WCS 2013 où il a occupé la 112e place mondiale, participant à la Premier League européenne. Loin d’être mauvais, il reste trop en retrait, mais il n’est jamais trop tard pour ouvrir en deux ses adversaires et s’envoler vers les étoiles.

Joueur 3 :  ShoWTimE

Tiens, lui aussi il est pas mal avec les majuscules. On murmure qu’en Allemagne, c’est un signe de talent. Ce joueur méconnu du grand public est le meilleur Allemand de l’année 2013 derrière l’inoxydable TLO. Présent aux WCS, il a atteint la Premier League en s’offrant des morceaux comme San et Mvp ! C’est donc un gros morceau en manque de visibilité. Son absence dans la sélection serait un coup dur pour l’Allemagne.

Joueur 4 :  Socke

Ce Protoss est un dinosaure de la scène germanique. Très irrégulier, il s’efface totalement pour revenir soudainement et réaliser un gros coup, comme aux IEM Katowice en janvier où il a atteint les demi-finales avant de se faire atomiser par First. Le reste de son année a été délicate. Nous ne l’avons pas vu. Populaire, fin amoureux de bières en tout genre, Socke est un personnage attachant et atypique à la belle chevelure digne de Mike Thompson.

Joueur 5 :  TLO

TheLittleOne va finir premier des votes et avec une belle avance sur ses rivaux. Il faut dire que ce Zerg est adorable, doué, créatif et très populaire. Il a réalisé une année 2013 vraiment excellente notamment dans les WCS ou à la HomeStory Cup en juin où il a attrapé la troisième place en battant HyuN. C’est le capitaine de cette sélection, son âme et sa meilleure arme.

UKRAINE

Si on devait se poser et analyser l’état de la scène ukrainienne actuelle, on pourrait dire que le peuple est dans la rue, ses joueurs sont à la rue. Derrière ce petit jeu de mots se cache un triste constat : les stars ukrainiennes de Starcraft II ne traversent pas une bonne période. Ils restent néanmoins là, toujours doués et capables de jolis coups, à l’image du patron DIMAGA. La Nation Wars est l’occasion de se refaire une santé et de donner le sourire à des fans d’eSport contrariés par une situation politique désastreuse. Que Starcraft II réchauffe les cœurs !

Joueur 1 :  Bly

Après une excellente année 2012, Bly a complètement disparu des radars en 2013. C’est un grand mystère. Absent de nombreux tournois, le Zerg d’Acer, autre protégé du copain Kaoru, n’a effectué aucun résultat dans ceux où il s’est aligné. Triste bilan pour le finaliste de la DreamHack Bucharest 2012. Mais ne vous y trompez pas, Bly est un petit génie qui doit simplement trouver la motivation et l’entrainement qui en découle. S’il participe à cette Nation Wars, il devrait répondre au rendez-vous comme un patron.

Joueur 2 :  DIMAGA

Joueur très populaire et très apprécié, DIMAGA a tout pour lui : il est cool, il est doué et il est marié à une incroyable Ukrainienne vous donnant envie de vous délocaliser en banlieue de Kiev. Ce Zerg a connu une année 2013 en mode Harvey Dent : superbe moitié, seconde horrible. Dans le Top 4 des WCS Europe Saison 1, il est allé en Corée pour affronter les meilleurs. À son retour, il a perdu sa place en Premier League et a connu la galère. Peu importe, DIMAGA revient toujours et on veut que ce soit maintenant !

Joueur 3 :  HappyZerg

Avec le retrait des stars traditionnelles venues de l’Est, un petit malin en a profité pour se montrer. HappyZerg, connu aussi sous le nom de SlaViK, a réalisé une année très honorable, autant aux WCS qu’à l’ESET Masters par exemple. Joueur solide, il n’est pas aussi bon que les meilleurs Européens, mais il peut poser problème. Depuis le lancement du jeu, il n’a jamais rien lâché. Il ne va pas commencer maintenant.

Joueur 4 :  Kas

L’année infernale pour Kas. À la sortie de Heart of the Swarm en mars, il était présenté comme le tueur Terran en Europe, mais il n’a rien confirmé. Invisible aux WCS et dans les autres tournois, il a continué de saigner le ladder comme personne, gardant son record de plus gros joueur en ligne. Cela lui donne une expérience et une connaissance du jeu et des adversaires très précieuses, un atout pour cette équipe. Populaire, il devrait faire partie de l’aventure, l’occasion de se racheter. Kas, on le préfère au sommet !

Joueur 5 :  Strelok

Avec ses airs de quarantenaire, il apparait comme bien difficile de croire que Papy Strelok n’a que 28 ans. Et pourtant ! Ce Terran, présent sur Starcraft II depuis l’élaboration des premiers croquis dans les laboratoires de Blizzard (au moins !), n’a pas à rougir de son année. Lors de la saison 1 des WCS, il a été très bon au premier tour de la Premier League. Plus décevant par la suite, il s’est accroché malgré les gros soucis rencontrés par son équipe, FXOpen Europe devenue Na.Vi. Aujourd’hui chez Alien Invasion, il continue son bonhomme de chemin, sereinement. Son prochain rendez-vous : la Nation Wars.

Place au vote !

Vous avez jusqu’à jeudi prochain pour voter et choisir vos trois champions par nation. La semaine prochaine, on se retrouve pour choisir les Suédois et les Russes. Allez, aux urnes maintenant.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

6 commentaires

Melekus
Melekus - 13/12/2013 22h30

Je tombe sur un "file not found" quand j'essaie de voter :(

Gworkag
Gworkag - 13/12/2013 22h49

Idem.

Rasputin
Rasputin - 13/12/2013 23h30

Nice fail :D

Yhamm
Yhamm - 14/12/2013 08h34

y'a des raisons pour l'absence de HasuObs pour l'Allemagne? y'a normalement meme pas de question a se poser si on le compare à Socke. Et à KrasS encore moins...

Hiroshiman
Hiroshiman - 14/12/2013 09h50

Les votes sont opérationnels.

bestworldcheeser
bestworldcheeser - 14/12/2013 11h41

y'a des raisons pour l'absence de HasuObs pour l'Allemagne? y'a normalement meme pas de question a se poser si on le compare à Socke. Et à KrasS encore moins...

+1

De plus je suis choqué de voir que les gens on plus voté Socke que ShoWTimE ! j'aime bien Socke mais il aura l'air mediocre à coté de TLO et HeRoMaRinE ( c'est vrai que le pseudo est chiant ). Moi perso, j'ai voté TLO HeRoMaRinE ShoWTimE. ;)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.