d

23 nov. 2015 - Numerobix StarCraft 2

NationWars III : les surprises des qualifs

NationWars III : les surprises des qualifs

Le moment tant attendu est arrivé ! Il est là, ce tournoi mythique Made in O’Gaming. Pas moins de 16 équipes se sont affrontées cette semaine afin de gagner leur ticket d’entrée pour les phases de groupes, et ainsi, rejoindre les plus grands joueurs déjà invités. Et on peut le dire… Quelle semaine !

Des journées qui se suivent, mais ne se ressemblent pas 

Ukraine, Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, voici le nom des équipes qualifiées pour les phases de groupes des NationWars III ! Alors que certains étaient attendus au rendez-vous, d’autre nous ont surpris, et ce n’est pas pour nous déplaire !

L’Ukraine, à deux doigts de l’élimination, est sauvée par Bly, le capitaine de l’équipe, lors du premier match. Il remonte son équipe à 4-3 alors que le jeune italien Reynor s’apprêtait à les éliminer dès leur entrée en compétition. L’Ukraine qui se démène pour remporter le match de la qualification face à une équipe des USA bien présente, mais qui finalement nous montre que la micro-gestion des ukrainiens est au-dessus. Ainsi que le montre le joueur zerg et capitaine, qui, lors de l'affrontement final, ne laisse aucune chance à son opposant protoss. Les corrupteurs c’est fort. Très fort.

Un Canada impérial, attendu comme favori, mené par Huk que nous savons bien entraîné sur LotV, notamment grâce aux nombreux matches en mode Archonte déjà joués avec son binôme MC. Mais pas seulement, car Desrow, surprenant, ne laissera aucune chance à la Belgique, démontrant une supériorité sur tous les plans. C’est un match irréprochable du brésilien Erik qui éliminera la Suisse. Le Brésil ne démérite pas, et se bat comme un lion, mais Huk porte l’estocade finale et l'élimine au terme d’un 4-3, avec quatre victoires du capitaine canadien.

Le groupe B est tout de même le plus surprenant de la semaine. Alors que l’on annonçait le Japon comme candidat à la victoire, Vaisravana (encore un zerg !) n’arrive à arracher que deux matchs aux australiens, tandis que la Russie, via l’intermédiaire de LiveZerg, écrase littéralement la République Tchèque 4-0. Deux joueurs russes quittent malheureusement le groupe Skype et disqualifient leur équipe des NW3. C’est le Japon qui est sélectionné pour faire face une nouvelle fois à l’Australie, les organisateurs estimant que le Japon a fait un meilleur résultat que la République Tchèque, nous sommes là pour voir du beau jeu, mesdames et messieurs ! Mais c’est avec une écrasante domination, autant en terme de micro-gestion que de macro-gestion, que le joueur australien PiG remporte ce Bo7 de qualification 4-0, ne laissant pas une seule miette pour ses camarades. L’Australie rejoint alors la liste des qualifiés.

Une équipe du Royaume-Uni très largement supérieure techniquement, en micro et dans la vision de jeu de façon globale, submerge l’équipe du Pérou, dont on avait imaginé que la tâche serait difficile. La Nouvelle-Zélande, elle, ne concède qu’un seul match aux espagnols, qui auront passé une mauvaise soirée eux aussi. Et c’est à deux, comme lors du match contre l’Espagne, que les Néo-Zélandais MightyKiwi et Petraeus se battront pour la victoire, le 3e joueur Crimson concédant sa seule partie jouée ce jour. Mix et Clad essaient de résister, mais leurs efforts ne suffisent pas pour venir à bout de cette équipe Néo-Zélandaise sur-motivée à gagner sa place pour la prochaine étape.

Notez qu’il nous manque deux équipes dans l’équation, en effet, la Hongrie n’a pas réussi à aligner trois joueurs, et ne peut donc pas participer au tournoi, même chose  pour l’Autriche, nous espérons les voir dans une prochaine édition.

Des joueurs surprenants

Nous le savons, les NationWars sont là pour que des talents puissent s’exprimer, pour voir du beau jeu, des move, bref : du talent ! Certains étaient attendus, d’autres un peu moins. Alors qu’un joueur comme Huk (Canada) n’a pas le droit à l’erreur, je n’attendais pas Desrow à un tel niveau dans un Bo qu’il gère tout seul, sans sourciller un instant. Dans la même idée, Erik joueur brésilien, se révèle en forme, déroule un jeu très fluide, et profite de sa supériorité en terme de vision de jeu pour dominer son adversaire. Aussi, alors que Iaguz est désigné comme meilleur joueur de cette équipe d’Australie, PiG nous montre qu’il n’est pas du tout de côté, et sera à surveiller lors des matchs à venir, notamment contre la France.  

Le jeune Reynor n’a pas démérité non plus et fait honneur à l’Italie, en prenant trois parties à l’Ukraine, mais Bly très attendu avec l’Essaim zerg, nous montre qu’il est bien présent et plutôt à l’aise. Enfin, c’est le joueur brésilien Erik que je mettrai à l’honneur, car, même si son équipe ne s’est pas qualifiée, il nous a montré de belles choses, avec une micro-gestion efficace et solide.

48 joueurs inscrits, dont 24 zergs, 13 protoss et  11 terrans.

46 ont joué, nous noterons que 64 matchs se sont déroulés autour de ces quatre groupes de qualifications, pour un total de 39 victoires zergs, 19 victoires protoss et 6 victoires terrannes. Soit presque 61% de victoire zergs, 30% de victoire pour les protoss et 9% malheureux de victoire pour les terrans.

Même si le nombre de joueurs Zerg est supérieur au deux autre races, l'essaim ne serait-il pas légèrement OP ?

L’avis des blogueurs !

J’ai récupéré l’avis de deux de nos blogueurs préférés alias MidasTouch & TKL !

- Quel est le Bo7 que vous avez préféré ?

MidasTouch : J'ai beaucoup aimé la rencontre entre l'Ukraine et l'Italie. L'opposition joueurs old-school contre petits nouveaux promettait d'emblée une rencontre de choc entre ces deux équipes qui contiennent à la fois le doyen et le cadet des joueurs. On a été vraiment bien servis puisque d'entrée de jeu Reynor a défié tous les pronostics. L'ascenseur émotionnel du reverse all-kill a clôt cet intense BO 7.

TKL : Canada vs Brésil : Parce que c'était un match tendu dans lequel le canada était initialement favori mais où les joueurs brésiliens n'ont pas démérité.

- Quel est le joueur qui vous a le plus surpris ?

MidasTouch : J'étais loin de connaître tous les joueurs de ces qualifiers donc tous m'ont plus ou moins surprise.
Si je devais en retenir deux, je dirais Reynor et State.
Reynor : on l'a connu sur Nation Wars II mais il était tellement jeune que c'était impossible de dire s'il était là pour durer. Aujourd'hui, il est toujours là et il promet pour la suite.

Nation Wars c'est aussi ça, avoir des nouvelles de joueurs que l'on ne connait pas vraiment et se rendre compte que certains s'améliorent à chaque fois. 

State : malgré son niveau GM sur Corée, je ne le connaissais pas et ses all-in m'ont fait revoir mon idée de Protoss sur Legacy.

TKL : Desrow qui a vraiment montré un bon niveau alors qu'en stream il n’est généralement pas fou.

- Quelle équipe vous a le plus surpris ?

MidasTouch : L'équipe qui m'a le plus surprise est le Brésil. Erik et Kelazhur ont enchaîné les victoires et c'était un plaisir de voir cette équipe peu connue donner du fil à retordre aux vétérans canadiens.

TKL : Le Brésil également !

- Quelle équipe voyez-vous le plus réussir pendant les phases de groupes ?

MidasTouch : J'ai beaucoup d'espoirs pour la France. J'ai entendu que Stephano s'entraîne comme un fou, ça me rappelle la bonne époque... Sans parler de Lilbow et MarineLord qui sont beaucoup trop chauds.

TKL : La Suède, parce que c'est pour moi l'une des équipes les plus homogène du groupe stage 2 avec des joueurs de très bon niveau, tous capable d'atteindre au moins les challengers WCS (puisqu'ils l'ont tous fait au moins une fois) et qui on une grosse expérience tant en terme de lan que de compétition offline. Tandis que dans les autres équipes ont des joueurs qui, pour certains, sont connus pour avoir un mental assez faible dès que y a des enjeux.

- Trouvez-vous qu’une race domine par rapport aux autres ?

MidasTouch : Je pense que Zerg est légèrement OP, notamment avec la composition roach + ravagers. J'ai l'impression que pour l'instant ni les Terran ni les Protoss n'ont trouvé de réponse adéquate. Bien sûr, c'est le début et je pense que les coréens vont encore une fois modifier notre vision des choses. Sinon, il faudra que Blibli nerf tout ça !

Autrement, Protoss est vraiment plus micro heavy qu'avant, ce qui est une bonne chose car nous avions peu de choses à faire en fight par rapport aux autres races.

TKL : Clairement les Zerg ! Je me base sur le nombre de joueur qu'on a (pas mal de zerg, et ZvZ) et sur le fait que peu de matchs joué en ZvX ont été gagné par le X (terran ou protoss) à moins qu'on soit en présence de joueur qui avaient un très gros gap en terme de skill entre eux, pour moi Zerg est imbalance à l'heure actuelle

Le petit mot de la fin de MidasTouch :

C'était un plaisir de répondre à ces petites questions, j'ai hâte de voir la suite et d'entendre les GG résonner à l'Olympia !

Et maintenant ?

Nous avons nos quatre qualifiés qui se joindront aux phases de groupe du 4 au 11 décembre 2015, toujours en Online.

Groupe A : Mexique ; Canada ; Danemark ; Pays-Bas

Groupe B : Corée du sud ; Nouvelle-Zélande ; Allemagne ; Finlande

Groupe C : France ; Australie ; Suède ; Pologne

Groupe D : Norvège ; Ukraine ; Chine ; Taïwan

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.