d

25 oct. 2014 - Vandwyn Divers

Natural Doctrine : le combat équitable

Natural Doctrine : le combat équitable

Disponible sur PS4, PS3 et PS Vita, ce Tactical RPG tout droit sorti des bureaux de Kadokawa Games et NIS America offre une balade agréable pour ceux qui aiment pourfendre du gobelin et des morts-vivants.

Tous pour un, un pour tous

Bien que notre bande de mercenaires n’ait rien à voir avec les mousquetaires, ce slogan leur va parfaitement bien. Tout l’aspect stratégique repose, de base, sur la notion de « liens d’initiative ». Ceux-ci sont déclenchés lorsqu’un personnage agit, avec des capacités offensives ou de support, et s’il se trouve à proximité de ses camarades. Déclencher ces liens permet de faire intervenir les autres protagonistes, et la palette d’actions possibles devient tout de suite beaucoup plus large.

En tour par tour, chaque personnage, qu’il s’agisse de l’un des vôtres ou de l’adversaire, possède une initiative par round. Des initiatives supplémentaires lui sont accordées par ces fameux liens tissés au fil de votre stratégie, ce qui permet soit de se concentrer sur un adversaire plutôt imposant, soit de répartir les tâches et de nettoyer les troupes adverses proches. C’est une composante très basique mais couplée avec les différentes habilités de chacun de vos mercenaires, cela peut augurer de grandes choses !

En attaquant la même cible avec plusieurs personnages éloignés, vous renforcez votre assaut.

Bien que vous ne puissiez pas mettre en application les tactiques les plus loufoques dès le début, votre troupe va changer de composition assez régulièrement dans les premières heures de jeu jusqu’à ce qu’elle atteigne sa forme finale. Cela laisse le temps de maîtriser les différentes mécaniques.

Vas-y, j’te couvre !

Sans rentrer dans le détail des différents rôles que peuvent occuper chaque personnage, que vous aurez l’occasion de découvrir et de contrôler vous-même via le système des arbres de compétences, on peut distinguer aisément quelques affiliations. Les « gunners » sont particulièrement efficaces à distance, pour supporter la ligne de front en tirant sur les ennemis de la mêlée ou en éliminant rapidement des cibles éloignées, comme les mages. Les combattants comme Geoff, Zeke et Aiken, qui sont amenés à occuper les premières lignes, sont certes plus résistants que leurs camarades mais il ne faut pas les exposer trop hâtivement.

Pas content ?

La progression dans les donjons étant assez lente, il faudra faire preuve de retenue pour éviter le game over. Au moindre membre de votre escouade mort, c’est la fin, et vous n’aurez plus qu’à reprendre depuis le dernier checkpoint ou recommencer le niveau, voire abandonner. Il faudra progresser en surveillant votre adversaire et en veillant à protéger les plus fragiles. Pour cela, la bonne astuce est de laisser un combattant devant, capable d’encaisser les coups et, surtout, de bloquer les possibles tirs des « gunners » adverses. Attention néanmoins : dans Natural Doctrine, si vous ne prenez pas garde, vous risquez de blesser vos propres alliés, car le friendly fire est bien présent.

Le placement aura donc toute son importance, et l’organisation ainsi que les replis stratégiques seront parfois indispensables si vous voulez maximiser l’efficacité de la petite troupe. Chaque unité a une taille : si elle n'est que de un pour la majorité des humains, gobelins, squelettes... elle passe à deux pour les orcs et les golems, jusqu'à un maximum de quatre pour les plus grosses entités, et retenez que chaque case du plateau ne peut contenir qu'un maximum de quatre en taille !

Pour la gloire et le pluton

Côté RPG, chaque personnage possède son propre équipement : une arme, deux anneaux, peut-être un bouclier, et pour le polyvalent Geoff une arme secondaire. À vous de choisir comment orienter vos soldats : privilégier le critique ? La résistance ? Aller débloquer une technique en particulier ? Tout est possible, grâce aux objets que vous récupérerez dans des coffres, mais également aux points de compétences que vous débloquez à chaque level up. Vous pouvez opérer des respécialisations quand bon vous semble, pour tester de nouveaux mouvements ou vous adapter à un affrontement spécifique.

Profitez des hauteurs pour vos gunners, et faites pleuvoir la mort !

Il n’y a pas de marchands : tout ce que vous désirez se trouve dans les donjons. Vous récupérerez des équipements puissants dans les missions de la campagne, mais n’hésitez pas à aller fouiller et refouiller les diverses grottes du pays. Cela permet d’engranger de l’expérience, de nouveaux items mais aussi du pluton, une ressource très proche du mana qui permettra de lancer des sorts très puissants.

Conclusion

Le jeu n’est pas très compliqué ; une fois que vous avez compris comment fonctionne le principe des liens d’initiative et que vous commencez à reconnaitre les ennemis dangereux, il en devient même très répétitif. Heureusement le monde est vaste, et les nombreuses heures de durée de vie ne vous laisseront pas sans reste. Natural Doctrine ne chamboule certes pas l’univers du T-RPG, mais il reste bon.

Quelques efforts restent à faire côté graphisme ; le scénario est assez classique et ne surprendra personne, mais les personnages sont amusants. Bien que le jeu soit intégralement en anglais, ce n’est vraiment pas gênant. En somme, avec une ambiance plus travaillée, il aurait peut-être mérité une étoile de plus.

Dans Natural Doctrine, les petites filles ont des golems en peluche... oh wait, c'est un vrai ?!

Petite astuce de fin d’article : si vous trouvez ennuyant d’attendre que l’IA ait fini de déplacer toutes ses troupes, vous pouvez appuyer sur ROND, cela accélérera les mouvements et les animations de lancement des compétences !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.