d

16 sept. 2015 - Vandwyn Divers

Nobunaga's Ambition : le test

Nobunaga's Ambition : le test

Nous avons pu tester Nobunaga's Ambition : Sphere of Influence dans sa version PS4, un jeu édité et développé par Koei Tecmo, mais que vous pouvez aussi retrouver sur Steam et PS3. Un RTS aux airs de Total War : Shogun puisqu'il vous place à la tête d'un clan japonais et au cœur d'une lutte de pouvoir. Parviendrez-vous à unifier la terre du Soleil levant ?

Le nerf de la guerre

Vous en avez très certainement entendu parler, mais il existe des principes fondamentaux et ancestraux dans l'art de mener une guerre. Parmi eux, on retrouve la gestion du territoire et de ses relations. Tous les jeux de stratégie ne couvrent pas cet aspect, mais d'autres, comme Civilization ou Total War, le font. C'est également le cas de Nobunaga's Ambition : Sphere of Influence. Pour unifier le Japon sous votre bannière, vous pouvez faire en sorte de brûler toutes les autres, mais cela signifie s'attirer l'inimitié de tous ceux qui vous entourent, et vous finirez seul contre d'innombrables ennemis. C'est pourquoi il sera sûrement préférable de tisser des liens avec d'autres clans ou des tribus indépendantes. Ces alliés pourront vous apporter de nombreuses aides, et toute victoire diplomatique représentera des efforts militaires en moins à fournir. La diplomatie n'est pas une mécanique secondaire dans ce jeu, elle est présente du début à la fin. Elle représente un investissement qui ne permet pas de faire n'importe quoi avec, et qui rend précieux tous les liens que vous développerez par ce biais.

Vous ne pouvez pas simplement ordonner à vos gens d'aller faire des courbettes aux quatre coins du monde. Vous devrez choisir vos officiers, en fonction de leurs traits et caractéristiques, pour des missions adaptées. Et cela a un coût sur le long terme. Chaque fois que vous ferez appel à vos alliés, vous devrez redonner un petit coup de pouce diplomatique pour qu'ils gardent confiance en vous. Il ne tient qu'à vous de déterminer si soumettre par la force est plus rentable que par l'art du dialogue. Il ne faudra pas hésiter à offrir quelques présents pour faire avancer les débats, mais parfois toute votre bonne volonté ne sera pas suffisante. Il faudra alors se résoudre à employer l'armée.


Observer au plus près le développement de son territoire ou avoir une vue d'ensemble du Japon, à vous de choisir !

La politique ne concerne pas que vos voisins, elle est présente aussi en interne. Puisque vous avez besoin d'officiers pour tout, il vous faudra veiller à leur loyauté. De la même façon, vous pouvez espionner vos ennemis comme vos alliés dans l'espoir de découvrir chez eux un homme d'un talent particulier que vous pourrez alors tenter de leur arracher au prix de quelques cadeaux et bonnes paroles. Mais tout ceci n'est possible que si vous avez de quoi acheter ces précieux présents et payer vos diplomates en mission. Après la planification de votre politique étrangère, il est bon de s'intéresser au potentiel de vos terres.

Vous pourrez décider du développement de vos cités, en améliorant leur capacité de production agricole, en augmentant le nombre de soldats qu'elles peuvent abriter, ou encore en les transformant en une véritable source d'argent. Vous pourrez même construire des bâtiments spécifiques aux effets variés, comme l'augmentation des revenus ou une meilleure fortification. N'oubliez pas d'améliorer également les routes entre vos villes, ce qui permettra aux marchands, aux habitants et aux armées de voyager plus facilement. Il n'y a aucun désavantage à améliorer ses cités, mais attention à ne pas en profiter pour ordonner des développements trop hasardeux, car toutes les villes ont une limite. Au fil du développement de votre clan, si tout se passe bien, vous aurez à gérer un territoire de plus en plus grand. Il sera alors temps de déléguer certaines provinces à certains de vos officiers pour vous concentrer ailleurs. Un bon point qui facilite le gameplay après plusieurs heures de jeu grâce à un système de politiques régionales.


La phase qui suit la planification économique et politique est en temps réel, alors attention à bien observer !

La domination

Après avoir envoyé vos émissaires et avoir décidé des aménagements de votre territoire, que reste-t-il ? Vous avez le choix de vous prélasser, en attendant la récolte saisonnière, tandis que vos conseillers fourniront mensuellement un rapport de vos finances et relèveront les événements importants. Ou vous pouvez profiter de ce temps pour mobiliser vos hommes, à pied ou à cheval, armés d'arcs, d'épées ou de fusils occidentaux, pour aller étendre vos frontières un peu plus brutalement. Vous l'avez peut-être compris, mais Nobunaga's Ambition : Sphere of Influence est un RTS avec plusieurs phases. Chacun joue une phase de gestion, où la diplomatie et l'économie sont à administrer, puis vient un temps où vos ordres sont mis à exécution. Durant cette phase, vous pouvez alors ne rien faire et attendre, ou diriger vos armées. Vous pouvez laisser vos officiers diriger les batailles ou prendre vous-même le commandement des troupes.

Les batailles (en temps réel) ont un déroulement assez simple : tout d'abord, trouvez votre adversaire. Une fois ceci fait, positionnez vos régiments de façon à optimiser leurs assauts, et n'oubliez pas de vous servir des tactiques comme la charge de cavalerie ou la volée de tirs aux fusils. Si vous avez l'avantage du nombre, vous avez tout intérêt à attendre que votre ennemi exécute ses propres mouvements pour les contrer, c'est ce qui est le plus aisé. Globalement, le jeu n'est pas difficile et la phase de gestion est plus importante que la phase des combats pour vous assurer la victoire. Si vous avez de bons officiers et que vous vous êtes bien développés, il n'y a aucune raison de perdre des conflits : vos hommes seront bien équipés, nombreux, habilement dirigés, et vous aurez même des alliés à vos côtés pour soutenir vos sièges.


Les champs de bataille sont très brouillons

Pour masquer un peu cette facilité, vous pouvez vous adonner aux quêtes historiques. Selon vos paramètres de départ, vous aurez une série de quêtes disponibles. Libre à vous d'y prêter attention ou non, mais en les complétant vous obtiendrez certaines récompenses bien utiles. Ces quêtes font évidemment appel à la série manga et à l'anime, mais aussi à des moments de l'Histoire du Japon. Tout ceci est narré, mettant en scène de nombreux personnages. On peut alors fortement regretter que les doublages soient si peu nombreux pour des lignes de dialogue qui semblent ne pas en finir. On passe facilement plus de temps à lire qu'à gérer son clan, et même avec la lecture automatique, cela reste assez dérangeant pour un RTS ; tout du moins, cela l'est pour nos habitudes occidentales plutôt portées sur l'action. D'ailleurs, notez que le jeu n'est disponible qu'en anglais ou en japonais.

Il y a de plus en plus de jeux et de licences dont on n'entendait pas parler qui sont amenés sur le devant de la scène grâce à la démocratisation de la dématérialisation (Quoi ? Elle a rien de compliqué, ma phrase !). Vous laissez-vous tenter par des jeux où il n'y a pas un mot de français ou en êtes-vous allergiques ?

Nobunaga's Ambition : Sphere of Influence 510Points positifs
  • Fidélité de l'univers avec le manga
  • Mécaniques intéressantes, mais restent classiques
  • Nombreux clans et bonne taille de carte
Points négatifs
  • Trop de dialogues
  • Peu de doublages
  • Pas de multi
  • Anglais ou japonais uniquement
  • Assez pauvre graphiquement

Il n'y a finalement pas grand chose à dire de Nobunaga's Ambition : Sphere of Influence. C'est un jeu de stratégie qui reprend des mécaniques très classiques, mais dont l'ensemble du contenu est moins bien que ce qui se fait déjà (pas forcément pour un prix moindre). Alors, cela n'en fait pas un mauvais jeu, plutôt un soft dans la moyenne.

 

Acheter ce jeu avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.