d

14 juil. 2017 - Nepou StarCraft 2

NW3 : Baguette contre Kimchi

NW3 : Baguette contre Kimchi

Un instant de folie, une nouvelle stratégie ou tout simplement un raté monumental, certaines parties restent dans les mémoires. Dans « Games de Légende », la rédaction O'Gaming revient sur ces moments qui ont fait l'histoire de StarCraft II. Aujourd'hui nous vous parlons du fantastique MarcelLorD.

StarCraft 2 est un jeu essentiellement individuel. Même les quelques compétitions jouées par équipe sont, en général, une succession de duels. Si nous ne pouvons donc que peu célébrer les meilleurs duos, l'exploit individuel au sein de l'équipe reste toujours possible. Et aujourd'hui, l'exploit a un nom, MarineLorD.

 


Il a les yeux revolver...

 

Les Nation Wars : les pays à la conquête du monde

À moins d'être Sud-Coréen, le pays d'origine n'est pas si important pour une carrière sur Starcraft 2, et c'est souvent sur la dichotomie Coréen/foreigner qu'on définit les joueurs. Les WCG, en leur temps, ont tenté de sélectionner des joueurs sur la base de leur origine, respectant ainsi un modèle plus olympiste. Mais des horaires chinois et une organisation pas toujours au top n'ont pas permis à la compétition de percer en occident. Partant de ce constat de manque de compétition permettant aux fans de tous les pays de se regrouper sous leur drapeau, O'Gaming a créé les Nation Wars. Le principe est simple, chaque pays candidat est doté d'une équipe constituée de trois joueurs élus par la communauté qui s'affrontent dans une phase de poule puis un arbre à élimination directe.

Si la première saison est un coup d'essai, la seconde envoie du pâté. Réunissant 16 équipes ses phases finales sont jouées au Trianon à Paris. Auréolé du succès d'Iron Squid I et II, les attentes sont grandes, et elles sont plus que remplies ! Au terme d'une dernière journée de folie la Norvège d'Eiki s'impose devant le Mexique. La France n'accroche « qu'une » maigre troisième place, devant la Pologne. Il faut une revanche, ça sera Nation Wars 3.

 

 


L'équipe de France-NW3, allégorie. Par ValidParties.

 

Tous les héros ne portent pas de cape...

...certains portent un marcel. Comme de coutume pour les Nation Wars, les représentants de chaque pays sont élus par la communauté et ce sont Lilbow, Stephano et MarineLorD qui représentent le pays de la baguette sacrée. Durant la phase de poule, déjà, le Terran impressionne là où ses coéquipiers déçoivent. Il réalise deux all-kills, l'un contre l'Australie, l'autre contre la Suède et marque les deux seuls points de son équipe contre la Pologne. Ça passe, pour cette fois. L'arbre final sera d'un tout autre calibre. Et cela se vérifie dès les quarts, Grâce à un effort conjoint de Lilbow et MarineLorD, la France s'impose dans la douleur face au Canada. Stephano est, encore une fois, transparent. Et il le reste pour le match suivant, s'inclinant dès la première carte face à la Finlande. Mais cette fois-ci, le moteur Terran ne commet pas de faux départ et annihile l'équipe finlandaise. Reste alors la finale. Cette fois, plus de risque, Alexis est envoyé en premier, il enfile son marcel et embraye vers la victoire, une des plus belles de sa carrière.

Quatre all-kills en six matchs et un bilan de 21 victoires pour deux défaites font de MarineLorD le meilleur joueur du tournoi (et de loin).

 

 

Retrouvez-nous dans deux semaines pour un nouvel épisode des « Games de Légende ». Une partie professionnelle vous a particulièrement marqué ? N'hésitez pas à nous la recommander. Elle pourrait bien se retrouver dans l'un de nos futurs articles.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.