d

25 nov. 2015 - Kyoomei League of Legends

Origen survole les IEM San José

Origen survole les IEM San José

Comme attendu, Origen s'est baladé dans ces IEM. PowerOfEvil, fraîchement arrivé, a réalisé des débuts prometteurs face à des équipes globalement très remaniées, mais qui n'ont pas été complètement ridicules. Sauf LGD...


La stabilité à la chinoise

On pourra évidemment s'insurger de l'organisation de ces IEM San José, qui ont eu lieu en plein milieu du mercato, et dont les participants ont presque tous subi des départs massifs. Le niveau de jeu globalement faible de la compétition témoigne d'ailleurs de ce calendrier douteux. Pour autant, tout n'était pas à jeter ce weekend sur la côte ouest… sauf LGD. Un mois après des Worlds calamiteux, le vainqueur des playoffs Summer de la LPL est en passe de devenir un running gag pour les saisons à venir. Face à une équipe TSM réunie depuis seulement 4 jours, les LGD pouvaient pourtant aborder cette rencontre sereinement…
Dans un match aux allures de « clown fiesta », on pourra évidemment se satisfaire d'un PainEvil (anciennement GODV) plus en forme qu'à Paris, ou d'un imp qui continue à surnager. Mais il semblerait que kaSing en moins d'une semaine ait réussi à développer un shotcalling plus performant que les chinois en un an, puisque dans ce néant au niveau macrogame, les TSM se sont imposés 2-0. Outre TBQ, qui risque fort de partir à la retraite, lassé des critiques sur son jeu, il faudrait sûrement repenser le coaching. Remplacer Flame, plutôt bon sur la première game, par Acorn sur la deuxième, pour le faire évoluer sur un Olaf, beaucoup plus adapté au style de jeu de Flame, est un choix extrêmement douteux. Bref, des changements chez LGD n'auraient rien d'étonnant, pour se relancer après trois mois complètement ratés.
Pour TSM, c'était l'occasion de jauger les individualités plus qu'autre chose. L'early game face à des Origen largement supérieurs est symptomatique d'une équipe sans cohésion, ce qui devrait rapidement se corriger pour faire de l'équipe américaine la force internationale qu'elle est appelée à devenir.


Pour TBQ, ça sent la fin...

CLG a trouvé son nouveau carry

 

C'est finalement de l'autre côté de l'arbre que les matches les plus intéressants on eu lieu. Alors qu'on annonçait le départ de Doublelift comme un coup dur pour les Counter Logic Gaming, son remplaçant Stixxay, au style similaire, a livré des prestations tout à fait honorables. Huhi, qui succède à Pobelter au mid, a lui aussi été globalement convaincant. Mais c'est du côté de la toplane qu'il faut se tourner pour voir la vraie force de cette line-up : Darshan, anciennement ZionSpartan. Face à des Unicorns of Love aggressifs mais désordonnés, son splitpush sur Fiora et Riven a complètement noyé les européens ; même tarif pour Jin Air, qui a subi le backdoor d'un Jax très fourbe à 55 minutes de jeu, et un Fizz AP complètement fed sur la seconde game.
Comme le reste de sa team, Darshan a sombré en finale, face à des Origen trop solides et un sOAZ de gala. Mais il y a fort à parier que CLG conservera une place parmi les meilleurs équipes NA au prochain split.

Darshan, figure de proue des CLG version 2016

Le changement de méta et ses conséquences

 

Ces IEM étaient donc le dernier acte de la décriée pièce "Le monde des Juggernauts". S'il est difficile de juger des équipes tout juste formées sur quelques games, les tendances affichées lors de ces IEM peuvent être comparées aux multiples nouveautés du patch 5.22. La méta des toplaners va devenir la méta des ADC. Pour TSM, il s'agit d'une bonne nouvelle : Doublelift a sûrement un potentiel de carry plus élevé que Hauntzer, et Svenskeren a déjà montré qu'il était à l'aise sur Kindred jungle. D'ailleurs, le champion a été fortement contesté durant ces IEM, et a été joué au mid, en jungle et en carry ad ; à sa versatilité va s'ajouter sa faculté de temporisation face aux assassins, qui devraient eux aussi gagner en popularité pour éliminer rapidement des ADC extrêmement puissants.
Pour CLG, il va falloir repenser les stratégies, même si la polyvalence de Darshan devrait lui permettre de trouver des picks pour continuer à briller.
À vrai dire, malgré les semaines qui nous séparent de la reprise de la saison régulière, il est certain que les line-ups vont encore beaucoup évoluer. De fait, les carrys AD de talent vont sûrement voir du monde taper à leur porte ; cela vaut aussi pour les sololaners réputés comme versatiles (Cabochard, par exemple...), et qui pourront rapidement évoluer sur des champions globalement très différents de ceux vus depuis le patch 5.15 et l'avènement des Colosses. À prendre en compte également, l'attractivité grandissante des NA par rapport à l'Europe, notamment au niveau salarial...

Les deux équipes historiques d'Amérique du Nord parviendront-elles à enfin peser à l'échelle mondiale ? Les Origen version PoE pourront-ils supplanter Fnatic en Europe ? Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

Soulight
Soulight - 26/11/2015 10h20

Je pense que, en effet, avec le départ de Huni et de Reignover, sOAZ et xPeke pourront reprendre leurs dût. POE est une excellentes nouvelle au mid, il est bourré de talent, et il a l'experience d'xPeke pour l'aider. Niels qur une meta pour les ADC ? On a vue ce qu'il savait faire aux worlds, alors avec une meta BIIEEEN pour lui, je pense que Origen va survoler l'Europe (sans gaire de perfect, ils n'auront pas, je pense, la même stabilité que fnatic avait)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.