d

28 sept. 2017 - Darkkoubi Divers

Oscaro se lance dans l'e-sport !

Oscaro se lance dans l'e-sport !

Oscaro, site e-commerce de vente de pièces détachées automobiles s'associe avec la team SDL et se lance dans l'e-sport. C'est donc la première grande marque à sponsoriser une équipe d'e-sport Racing. En exclusivité, O'Gaming a pu rencontrer et interviewer Jean Bessiere, Responsable Marketing Sportif et Culturel chez Oscaro, et Kevin Leaune, Team Manager et huit fois champion du monde sur Project Cars, les deux artisans de ce projet.


Kevin Leaune donnant des conseils à Jean Bessière

La Team SDL, plusieurs fois championne du monde, notamment sur Project Cars devient donc officiellement l'Équipe Oscaro Esport. Oscaro ne va pas apporter qu'un soutien financier à SDL, mais aussi matériel et humain.

Jean Bessière : « Pour nous, c'est l'humain qui est important, quand on a rencontré Kevin, ça a tout de suite « matché ». C'est un passionné, il a tout lâché pour créer son équipe avec son père, et cette notion de famille est très importante chez nous à Oscaro. Chez Oscaro, on a pour but d'être une marque populaire, dans le bon sens du terme. Aujourd'hui le budget pour faire de la compétition automobile est faramineux. L'e-sport Racing permet de démocratiser ce sport et de faire de la compétition pour un budget minime, moins de 1000€. Ça a toujours été notre volonté chez Oscaro, de démocratiser le sport automobile.»

« Chez Oscaro, le sport est important pour nous, ça crée de l'affect et des émotions. Pour nous, l'e-sport est un sport comme les autres. On est là pour les aider. Ce sont des sportifs, ils s’entraînent, ils font leurs réglages, ils travaillent. Un pilote virtuel travaille autant ou peut-être même plus qu'un pilote réel. »

Kevin Leaune : « C'est vraiment un travail d'équipe, on s'aide les uns les autres, on fait des vidéos pour les autres, on compare nos temps et télémétries, ça prend beaucoup de temps. En tant que manager, je dois gérer les plannings d’entraînement, les réunions... et lors de compétitions, je gère la stratégie de course, un vrai travail de patron d'écurie. Dans le racing, je suis peut-être le seul à être champion du monde et manager. En tant que « boss » je mets un point d'honneur à m’entraîner plus que les autres. J'ai des journées très longues et peu d'heures de sommeil (rires). »

 

On peut se demander : quels sont les objectifs chez Oscaro de sponsoriser une équipe e-sport ?

J.B : « On ne s'est pas vraiment fixé d'objectifs, on est les premiers à faire ça, donc c'est clairement un risque. C'est ce qu'on fait d'habitude chez Oscaro. On prend pas mal de risques. Mais j'ai confiance. On voit ce qu'il se passe dans l'e-sport, avec notamment la F1 qui se lance dans un championnat sur F1 2017. WRC aussi avec WRC 7. Ces championnats sont poussés par de grosses fédérations et des ambassadeurs énormes, comme les pilotes de F1 qui sont de gros joueurs. »

 

Mais quel peut-être l’intérêt pour une marque comme Oscaro de sponsoriser une Team e-sport ?

J.B: « Chez Oscaro, on est en plein développement, et on pense que sponsoriser une équipe e-sport nous aidera à faire connaître notre marque à l'international. Les compétitions e-sport sont suivies dans le monde entier. On a déjà une équipe cycliste sur le Tour de France par exemple qui permet de communiquer et de faire parler de la marque. On fera de même avec l'e-sport. »

 

Mais comment voient-ils l'évolution et le futur de l'e-sport Racing ?

K.L : « Il y a encore quelques années, un ou deux jeux sortaient tous les deux ou trois ans, maintenant il sort quatre ou cinq jeux par an. C'est la spécificité de l'e-sport Racing. En tant que team, on ne peut pas se concentrer sur seulement un jeu, on doit avoir plusieurs pilotes, chacun spécialiste d'un jeu. Chez nous, on est quinze pilotes par exemple. Ça nous permet d'avoir plusieurs line-ups, un peu comme les teams qui ont un line-up LoL, un line-up CS:Go etc...»

« Aujourd'hui le milieu de l'e-sport Racing est en plein boom. Si, pour le moment, ça reste encore un peu confidentiel, c'est qu'il n'y a pas eu tant de compétitions que ça. Mais de grands championnats se montent avec de grand promoteurs. Et ça va ramener beaucoup de fans, que ce soit des gens qui ne suivent pas forcément la Formule 1 mais suivent l'e-sport et inversement. »

J.B : « De plus, les courses sont plaisantes à regarder, ça se bataille, il y a de l'action et pas besoin de forcément connaître des règles pour comprendre ce qu'il se passe. »

K.L : « Contrairement à l'e-sport classique, LoL ou Counter-Strike, on passera peut-être pas par les canaux habituels, comme la DreamHack, la Gamescom ou autre; mais on passera plus, comme le fait la F1, par des événements couplés aux grands prix ou aux courses réelles. Ce qui nous offre juste un cadre fabuleux pour montrer notre sport. Cette année par exemple, la finale de F1 2017 se tiendra à Abu Dhabi en marge du Grand Prix, c'est exceptionnel. Recevoir son trophée en même temps que le champion du monde de Formule 1, ça va être énorme. »

 

Comment se passent les compétitions e-sport Racing ?

K.L : « Il y a deux sortes de compétitions, tout d'abord une compétition contre la montre. On a un temps donné, pour faire un chrono sur un circuit donné, avec une voiture donnée. Par exemple, pour le championnat du monde, on a quatre jours, du vendredi au lundi soir minuit. C'est assez stratégique, car on va pas forcément montrer nos meilleurs chronos dès le début, car nos adversaires auraient du temps pour travailler et battre nos temps. On va sortir nos meilleurs chronos le lundi, donc on a, en fait, une seule journée pour être vraiment optimum. Et après, on a les courses. Typiquement dans Project Cars, les meilleures équipes au monde sont qualifiées, et on se retrouve à vingt ou vingt-cinq sur la piste et c'est une course qui se déroule comme on connaît. C'est un championnat de plusieurs courses qui se déroule sur trois mois. »

 

Nous leur souhaitons bonne chance pour leurs futures compétitions et on a hâte de retrouver Kevin pour un neuvième titre de champion du monde.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.