d

03 avr. 2019 - Sonny Overwatch

Overwatch League 2019 : Bilan avec Shaytwan !

Overwatch League 2019 : Bilan avec Shaytwan !

À quelques heures du lancement du deuxième stage de l’Overwatch League 2019, il est temps de faire le bilan du précédent et de s’interroger sur ce que pourrait nous proposer le prochain ! Pour cela, quoi de mieux que de demander l’avis à l’un des Brocasters : Shaytwan, qui nous a offert de son temps pour une interview !

Bilan de la première étape

Le premier stage de la seconde saison de l’Overwatch League est terminé, nous avons eu l’occasion d’observer huit nouvelles équipes et de nombreux nouveaux joueurs, qui plus est, à des horaires plus adaptés à notre continent. Comment as-tu vécu la première étape de cette nouvelle saison de compétition en tant qu’hôte et caster ?

J’ai trouvé que ce premier stage était une bonne entrée en matière et qu’il avait été plutôt intéressant ! On a découvert toutes les nouvelles franchises, avec plus ou moins de hype et de bonheur, mais dans l’ensemble je pense que celles-ci s’en tirent plutôt bien, mis à part Washington Justice. Mais même eux ne montrent finalement pas que des côtés négatifs, ce qui fait qu’on n’a pas de réels derniers dans les nouvelles franchises, loin de là.

Malgré la méta qui reste tout de même assez critiquée, j’ai trouvé intéressant de voir évoluer des équipes qui avaient de l’expérience contre des équipes qui n’en avaient pas, ou moins ; mais aussi d’observer la capacité que certaines équipes ont à progresser extrêmement vite dans ce genre de méta, à rattraper leur retard et même à dépasser d’autres équipes parfois. Cette première étape était donc, selon moi, très intéressante, car très accrochée.

Certes, Vancouver et New York ont un peu survolé la compétition, mais au-delà de ces deux équipes, on nous a offert beaucoup de surprises, comme des grandes équipes qui tombent contre des plus petites, des matchs bien accrochés et une méta critiquée, mais tout de même intéressante.
 


Quelle intensité dans ce regard !
 

Huit nouvelles équipes ont donc rejoint l’Overwatch League cette année, trois d’entre elles se sont qualifiées aux playoffs de ce premier stage et Vancouver Titans les a même remporté. Que penses-tu de ce nouveau format à vingt équipes lorsque tu le compares à celui de l’année dernière, qui n’en comptait alors que douze ?

C’est bien qu’il y ait de nouvelles équipes, bien entendu, mais j’aime moins le tirage au sort qui est effectué pour déterminer les rencontres. On voit certaines affiches plusieurs fois dans la saison tandis que d’autres ne se jouent qu’une seule fois et l’exemple le plus flagrant est que Vancouver et New York ne se rencontrent qu’à un moment hors playoffs : le dernier jour de la quatrième et dernière étape de la saison régulière ! C’est un peu décevant sachant que d’autres équipes se rencontrent deux fois, mais c’est le hasard du calendrier qui le veut, tout comme le fait de conserver les divisions Atlantique et Pacifique.

Dans l’ensemble, plus d’équipes signifie également davantage de joueurs, de compétition, de challenge donc ça nous rend plutôt heureux et en particulier la découverte de nouveaux talents. Ça comporte évidemment davantage de travail, car il y a plus de matchs à commenter, mais moi je suis vraiment ravi du départ de cette nouvelle saison d’Overwatch League !

On nous propose du renouveau au niveau des équipes et des joueurs, une méta qui apporte beaucoup de surprises dans un Overwatch un peu critiqué et boudé en ce moment ; et en cela je trouve que la League s’en sort bien dans le sens où c’est intéressant, c’est combatif ! Ce n’est pas vide dans le sens où il y a un leader qui écrase tout le monde et le reste qui se battent pour des miettes. Les meilleures équipes ne sont pas insurmontables, bien qu’elles le paraissent, car il est encore trop tôt pour le dire, selon moi et que de sérieux concurrents sont présents derrière.
 


Paris Eternal fait partie des nouvelles équipes de ayant intégré l'Overwatch League cette saison !
Crédits : Robert Paul pour Blizzard

 

Vancouver Titans et New York Excelsior se trouvent en tête du classement général en cumulant sept victoires et en ayant une différence de cartes de respectivement +18 et +16. Philadelphia Fusion occupe ensuite la troisième place en ayant remporté cinq rencontres, mais avec une différence de cartes de +5 seulement. Qu’est-ce que ces deux premières équipes ont de plus que les autres pour que la différence de points soit aussi marquée selon toi ?

On peut évoquer quelques raisons, mais elles vont être contrecarrées assez facilement et ça reste difficile à analyser. Dans l’ensemble on peut dire que New York est une équipe très talentueuse qu’on a découvert au cours de la saison dernière, saison durant laquelle elle a réalisé une excellente performance. L’équipe revient cette année aussi forte, si ce n’est plus qu’en 2018 et avec la même capacité exceptionnelle d’adaptation. Les joueurs dominent largement dans leur domaine au niveau individuel et s’en sortiront toujours si tu les laisses travailler en amont, qu’importe la méta. Ce sont des talents bruts avec une cohésion d’équipe qui s’est construite dès la formation de la structure. C’est une équipe de bosseurs, de compétiteurs et pour eux c’est la victoire ou rien !

Les Vancouver Titans se trouvent sensiblement dans le même cas dans le sens où les joueurs connaissent eux aussi une cohésion naturelle du fait de leur passif sous la bannière de RunAway, équipe avec laquelle ils ont déjà réalisé énormément de performances, comme en Contenders Corée et anciennement, à l’Apex.

Ce sont donc deux équipes qui ont un gros vécu, qui ont l’expérience de la compétition et qui sont surtout bien construites. Certes, d’autres étaient présentes la saison passée et connaissent la même expérience que New York, mais celle-ci est quand même composée de nombreux gros talents coréens, bien qu’il en reste énormément. New York et Vancouver ont tout de même été bousculées bien qu’elles soient restées invaincues au cours de la saison régulière. Avec une éventuelle évolution de la méta, ou même un certain progrès des équipes moins bien classées, ces Vancouver Titans et New York Excelsior pourraient concéder des rencontres. Ces derniers ont d’ailleurs déjà été vaincus par Seoul Dynasty durant les playoffs et ça montre qu’ils ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers, mais je pense qu’ils le savent.

 

En ce qui concerne nos Français : Poko a disputé les Playoffs avec Philadelphia Fusion ; uNKOE et aKm ne sont, eux, pas parvenus à se qualifier avec Dallas Fuel à cause d’une différence de carte inférieure à celle de Boston Uprising et Paris Eternal n’a pas réalisé une bonne première étape puisqu’elle n’a atteint que la seizième place du classement. Quelles sont tes impressions par rapport à la performance de nos joueurs français ?

Dans le classement, Paris Eternal est effectivement à la seizième place du classement, ex-æquo avec Chengdu Hunters. Le différentiel de cartes est assez mauvais puisqu’on est sur du 8, mais en termes de victoires/défaites, toutes les équipes classées de la dixième à la seizième place en ont autant : tout le monde compte trois victoires pour quatre défaites. Tout se joue donc au cumul des cartes remportées et perdues et la grosse faiblesse de Paris Eternal est ici d’avoir perdu deux rencontres 4-0. Lorsque chaque carte compte, il y a une énorme différence entre perdre un match et le perdre sans prendre une seule carte. On a vu qu’à court terme ça pouvait nuire à la qualification de fin de stage, mais il faut également penser au classement général qui sera établi à la fin de la saison. On peut perdre des matchs s’ils sont un minimum accrochés finalement. On donnait à Paris Eternal une méta favorable, mais ils ne sont pas parvenus à en tirer profit et cela a bien sûr déçu dans le sens où on voulait qu’ils jouent leur jeu et qu’ils prouvent qu’ils ont le niveau. Malheureusement, je pense qu’on ne les a pas vraiment vus à leur plein potentiel : ils ont peut-être connu un sentiment d’euphorie dans les débuts de l’étape suite à leurs deux victoires consécutives et la chute qui a suivi a éventuellement été dure. Quoi qu’il en soit, on espère qu’ils vont réussir à travailler, à prendre le dessus et à faire un bon stage 2 !

Concernant Dallas Fuel, j’ai trouvé que l’équipe avait réalisé une belle performance de manière générale. Elle manque de très peu d’être qualifiée, ça s’est joué à la différence de cartes, c’est comme ça. Ils ont montré du très beau jeu par rapport à la saison précédente et je suis d’autant plus heureux que nos Français font totalement partie des meilleurs joueurs de cette structure. Ils se sont montrés très performants : aKm a extrêmement bien joué sa Zarya et ça fait plaisir de voir qu’il a travaillé et que ça paye. uNKOE reste égal à lui-même dans le sens où c’est un joueur solide sur lequel on peut compter. Il n’a pas spécialement de coups d’éclats comme pourraient l’avoir d’autres joueurs de Zenyatta dans la League, mais c’est une valeur sûre : tu peux compter sur lui, il fait le travail en faisant très peu, voire pas d’erreurs. Quand son équipe perd le combat c’est rarement de sa faute et quand elle le gagne, il y aura grandement participé. Ça reste un pilier sur lequel tu peux t’accrocher.
 


Classement général à l'issue de la première étape.
Crédits : Blizzard.
 

Enfin, Philly j’aime beaucoup cette structure depuis la première saison, il y a l’ami Poko qui y est et il est ce qu’il est : c’est un petit fou à la fois très drôle et très talentueux ! Je suis content de la performance de Philadelphia Fusion qui leur a permis d’atteindre les playoffs. Poko ne peut malheureusement pas briller autant qu’en saison précédente avec ses Pokobombes surprises parce qu’on est dans une méta très tanky avec beaucoup de boucliers et de protections. Ses bombes ne sont pas travaillées de la même manière qu’en saison 1 puisqu’il doit maintenant les combiner avec son équipe pour un maximum d’efficacité. Ses performances sont donc correctes pour ce premier stage, mais peut-être que le fait d’avoir plus de liberté dans l’utilisation de ses bombes l’aideraient à faire mieux. Il faut voir ce que ça donne, selon l’évolution de la méta, mais il n’a pas à être déçu, ni de son équipe, ni de sa propre performance !

Ce début de saison nous a proposé des moments intenses en émotion, comme la rencontre exceptionnelle entre Seoul Dynasty et New York Excelsior durant les playoffs, ou encore la première victoire des Shanghaï Dragons dans cette compétition. Quel évènement t’a le plus marqué pendant le premier stage de cette seconde saison d’Overwatch League ? Et quel nouveau joueur a le plus attiré ton attention au cours de cette première étape ?

C’est difficile, il y a eu plein de choses au cours de ce stage ! On pourrait d’abord parler de la victoire de Paris sur Londres parce que c’était le premier match de Paris, mais aussi un des premiers de la League ! C’était une belle surprise, mais la suite des évènements rend cette victoire un peu caduque en quelque sorte bien qu’elle reste tout de même très intéressante.

Ensuite, la première victoire de Shanghaï Dragons est évidemment un évènement important dans le petit monde de l’Overwatch League : l’équipe un peu maudite qui remporte sa première victoire dans la compétition après une série de 40 défaites consécutives l’an passé puis deux autres cette année. Je pense qu’il va falloir compter sur cette équipe des Shanghaï Dragons qui est loin d’être ridicule cette saison.

Je pense que les deux évènements les plus marquants auront été pour moi Seoul Dynasty contre New York Excelsior parce que j’ai eu la chance de commenter ce match qui est dans mon top trois des matchs que j’ai pu commenter depuis la sortie du jeu. C’était du bel esport, du bel Overwatch avec deux grandes équipes avec un storytelling incroyable entre Ryujehong et Jjonak et leur rivalité depuis la saison précédente. Tout était parfait du début à la fin dans cette rencontre ! Ensuite il y a aussi la superbe performance de San Francosco Shock en Grande finale de stage 1 face à des Vancouver Titans donnés largement favoris. Super reste mon coup de cœur de l’année dernière et il est en train d’exploser au point de tenir tête aux Titans.
 


Matthew « Super » DeLisi qui semble passer un bon moment !
Crédits : Robert Paul pour Blizzard.

 

En ce qui concerne mon coup de cœur chez les nouveaux joueurs, je dirais qu’il est en faveur de Slime. On a en effet beaucoup parlé des Zenyatta avec Jjonak et même des supports en général, selon les métas, mais Slime survole la compétition des Lúcio ! Il a un tracking très correct, une bonne vision de jeu et il est spectaculaire à voir jouer. Suivez sont point de vue sur certains matchs et vous n’allez pas en revenir ! En fait il a tout d’un joueur de Lúcio qui veut montrer qu’il sait le jouer, mais il a également l’intelligence de jeu d’un joueur d’équipe et a comme première intention de faire gagner celle-ci, avant même de montrer son talent.

Seconde étape, seconde chance

Concernant le prochain stage : celui-ci se jouera sur le patch 1.34, c’est-à-dire le patch qui apporte un nouveau personnage disponible : Baptiste, un soigneur. De nombreux équilibrages de héros sont également présents dans ce patch, notamment pour Lúcio qui offre désormais moins de mobilité à son équipe qu’auparavant. Est-ce que Baptiste va parvenir à se faire une place dans la méta, à ton avis ?

Est-ce que tu penses que la méta changerait radicalement ou que l’on remplacerait seulement un membre de la goat par Baptiste ?

Je me suis beaucoup posé la question au sujet de cette méta et ça reste difficile à imaginer. Baptiste pourrait théoriquement être intégré à une composition goat, car son kit lui permet de rester groupé avec son équipe et qu’il dispose d’un potentiel de soin de zone qui n’est pas mauvais. Son passif lui apporte de la verticalité et la possibilité de se mettre à l’abri tandis que son champ d’invincibilité pourrait être une bonne ressource pour contrer des combos adverses. Le seul problème est de savoir quel héros Baptiste remplacera dans la composition goat.

Cependant, ce patch n’apporte pas seulement Baptiste, plusieurs modifications ont été réalisées sur d’autres héros avec notamment des buffs sur les hitscans comme McCree et Soldat76 qui pourraient très bien faire leur retour, mais aussi des modifications sur des maillons de la goat comme Lúcio. Là où je m’interroge encore c’est si ce ne sont pas ces modifications plutôt que Baptiste en lui-même qui vont faire évoluer la goat ou la faire disparaître avec le temps. On pourrait peut-être voir une goat améliorée, avec Baptiste présent sur certaines cartes, comme rôle plutôt situationnel. Au fur et à mesure de l’étape 2, la méta pourrait peut-être pencher sur davantage de Sombra ou de Hammond et proposer une composition beaucoup plus agressive, comme on peut déjà en voir parfois. Baptiste aurait alors un peu de mal à s’intégrer à une composition rapide à cause de sa faible vitesse de déplacement et serait certainement moins utilisé.


Avant Baptiste sortait Ashe, une héroïne qui n’a malheureusement pas trouvé sa place dans la meta et qu’on n’a quasiment pas vu durant ce premier stage. Est-il possible que Baptiste subisse le même sort, selon toi ?

Ashe n’a pas su trouver sa place pour contrer la meta goat du fait de la faiblesse de ses capacités face à cette composition comportant toutes sortes de boucliers, mais elle reste forte dans tous les cas et pourrait revenir si la méta change de façon drastique. Si celle-ci devient plus agressive et plus rapide, elle pourrait se trouver une place tandis que Baptiste aura, lui, certainement du mal à suivre et donc à s’intégrer à la composition. Ses capacités lui permettent certes de s’approcher avec son équipe au corps à corps et son arme pourrait devenir redoutable en étant bien utilisée, mais sa lenteur reste un défaut majeur dans ce genre de composition. Il est donc possible qu’il subisse le même sort oui, mais il pourrait tout de même rester situationnel.

 


Paris et Baptiste seront jouables à l'étape 2 !
Crédits : Blizzard.

 

La carte de Paris fera son apparition dans celles qui seront jouables pour ce second stage, tout comme d’autres cartes non jouées au cours du précédent telles que Blizzard World, Eichenwalde, Oasis ou encore Junkertown. Ce changement de mappool peut-il aider à bouleverser le classement qui sera établi à l’issue de la mi-saison ?

Je ne suis pas sûr que le mappool puisse grandement changer le classement. Les équipes connaissent très bien toutes les cartes, sauf Paris qu’elles connaissent peut-être un peu moins. Cette carte reste tout de même une carte d’assaut assez semblable aux autres dans le fond et le mode reste le même. En revanche, je suis content du changement qui est effectué dans l’ordre dans lequel les cartes sont jouées : ça va changer un peu et le match-up en est bonifié de manière générale.

 

Et enfin le plus important, pour le second stage tu seras plutôt de la team « full hold » ou de la team « maintien complet » ?

Au début de la première saison de l’Overwatch League on nous a demandé de franciser le plus possible et je me suis prêté à l’exercice sans sourciller, mais après je trouve qu’il y a des termes qui sont moins naturels ou un peu pompeux. Il y a du vocabulaire anglo-saxon assimilé par à peu près tout le monde donc je ne pense pas qu’il faille pousser le bouchon aussi loin, mais si on me dit qu’il faut, je le ferai évidemment. Mais j’ai plutôt tendance à dire « full hold » quand même.

 

Nous remercions beaucoup Shaytwan de nous avoir accordé cette interview ! Retrouvez-le accompagné des Brocasters dès vendredi à 1 heure sur la chaîne Twitch francophone de l’Overwatch League !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.