d

10 nov. 2016 - Darkkoubi Divers

Owlboy : Chouettement votre

Owlboy : Chouettement votre

Neuf ans. Il aura fallu neuf ans pour qu'on puisse enfin voir l'éclosion de Owlboy. neuf ans de dur labeur de la part de D-Pad Studio, un projet qui se présentait d'abord sous la forme d'un hommage aux grands jeux de la SNES. Maintes fois repoussé et remanié, le jeu nous arrive enfin sur vos plate formes de téléchargement PC. Alors ce Owlboy est-ce que c'est chouette ?

I believe I can fly !

La première chose qui frappe dans ce Owlboy, ce sont évidemment ses graphismes très inspirés par les plus grands jeux de la Super NES. On y retrouve tout ce qui a fait le charme de notre enfance mais avec évidemment un coté moderne qui ne ternit en rien l'hommage qu'a voulu rendre D-Pad Studio à cette console culte.

Mais ce qui frappe vraiment quand on joue à Owlboy c'est la richesse de son game-design. Le jeu commence habilement par un didacticiel qui a le fort de nous présenter à le fois le monde de Owlboy, ses personnages et les commandes. Vous incarnez donc Otus, un jeu hibou muet qui est la risée des autres élèves hiboux de sa classe et bien évidemment, vous allez malgré vous devoir sauver votre village (et le monde) d'une horde de pirates malfaisants. Si le scénario peut paraître classique, il est écrit avec une telle justesse, qu'on se laisse littéralement transporter pendant les 8h que dure le jeu.

 

 

La vraie inventivité de Owlboy vient de son gameplay. Otus peut évidemment voler partout et dispose de mouvements plutôt classiques comme une attaque tournoyante ou un dash, mais il peut surtout attraper et lancer un paquet de choses : des fruits et légumes pour se soigner, des objets permettant de résoudre des puzzles. Otus peut aussi attraper et transporter ses alliés, ce qui permettra de profiter de leurs différentes armes pour attaquer les ennemis, détruire des obstacles ou encore les déposer sur un interrupteur permettant d'ouvrir des portes. Car oui, Owlboy est bien un platformer action/aventure où l'on trouve des phases de shoot, des énigmes et même de l'infiltration. Je vous laisse d'ailleurs découvrir le niveau où il faut s’infiltrer dans le bateau pirate, c'est une merveille de level-design et game-design.

L'univers est d'une cohérence incroyable et vous vous surprendrez à vous arrêter de jouer a certains moments simplement pour admirer un point de vue, une animation ou un nouveau lieu. Le tout sublimé par les magnifiques musiques de Jonathan Greer. Que ce soit pour soutenir un combat de boss, ou vous accompagner dans la traversée d'un donjon, les compositions sont tout comme le jeu d'une justesse incroyable.

 

L'habit ne fait pas le moineau

Difficile donc de trouver des défauts à Owlboy, et pourtant il y en a. Passé les premières minutes de jeu magiques, vous trouverez que le jeu est en fait beaucoup trop facile, notamment les combats de boss. Si vous êtes de l'école Zelda ou Super Metroid, vous arriverez facilement à comprendre les ficelles pour venir à bout des ces affrontements. Généralement, il vous suffira de bien jongler entre les mouvements de votre héros et les atouts de vos alliés. Heureusement une simple pression sur un bouton vous permet de changer rapidement d'allié que vous transportez et même de le téléporter directement dans vos serres. Cette petite astuce permet d'éviter de laborieux moments et donne de la pèche à l'ensemble du jeu. Le jeu en devient super vif et rapide.

Certains auront peut-être un peu de mal avec le système de visée, mais au bout d'une grosse heure de jeu on y est totalement habitué et on vise avec facilité.

Mais comment trouver d'autres défauts à Owlboy ? En cherchant bien, vous n'en trouverez pas. L'aventure monte en puissance tout au long du jeu, qui se renouvelle constamment et des tonnes d'idées géniales se succèdent au fil de l'aventure. La narration n'est jamais poussive ou brutale, tout est amené avec soin que ce soir des moments de rire ou des moments de larme.

Messieurs de chez D-Pad Studios, s'il vous plaît, on en redemande, mais cette fois-ci on aimerait bien ne pas attendre encore neuf ans.

Chouettement votre 910Points positifs
  • D'une beauté à couper le souffle
  • Un univers extrêmement riche
  • Game-design soigné
  • Pas trop court, pas trop long
  • La bande-son
Points négatifs
  • Combats de boss convenus
  • Un peu trop facile

Owlboy est indéniablement un des meilleurs jeux indés sortis en 2016. Le maître mot est justesse. A tous les niveaux le jeu semble ingénieux, structuré, inventif. Une vraie merveille que ses quelques petits défauts ne doivent pas vous empêcher de découvrir le plus rapidement possible.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.