d

10 mars 2018 - Scribble StarCraft 2

PartinG ou MMA, la dernière ligne droite

PartinG ou MMA, la dernière ligne droite

Plus que 24 heures pour choisir les joueurs qui formeront les équipes des Nation Wars V. Deux joueurs d'anthologie jouent leur place dans l'équipe nationale de Corée du Sud. Pour vous aider à faire vos jeux, O'GamingTV a interrogé PartinG et MMA.

Chaque année, c'est le même dilemme. Les phases de votes pour les Nation Wars sont toujours un terrible supplice. Comment diable pourrions-nous ne retenir que trois joueurs parmi l'incroyable vivier de talents que couve la Corée du Sud ? L'expérience consiste ainsi, pour beaucoup d'entre nous, en un exercice d'équilibriste. De quel côté dois-je pencher ? La raison me dit de voter pour les meilleurs, le coeur pour les plus emblématiques. C'est l'éternelle dispute entre le goût du beau jeu et la nostalgie. L'évidence face à l'espérance. 

MMA et PartinG incarnent parfaitement ce rôle de joueurs emblématiques de la scène StarCraft II. Tous deux ont commencé leur carrière sur le jeu à la sortie de Wings Of Liberty. Tous deux sortent de deux années de pause. Le premier était parti pour exécuter son service militaire, le second pour explorer de nouveaux horizons compétitifs. Afin de vous aider à départager les candidats et peut-être, donner votre dernière voix à l'un d'entre eux, nous leur avons donné la parole, afin qu'ils nous en disent un peu plus sur leur retour à la compétition et sur les raisons pour lesquelles vous devriez voter pour eux, à leur humble avis. Ces deux entretiens ont pu voir le jour grâce à l'honorable Hyunseon, alias Hajin, qui a traduit, pour vous et nous, les propos des deux joueurs.
 

PartinG un jouuuur, sans retouuur...

 


PartinG, lors de sa dernière victoire, en 2015 à la DreamHack Tours.
Crédits : DreamHack / Adela Sznajder.


 

Bonjour PartinG ! Tu as pris du recul sur StarCraft II pendant quelques temps, peux-tu nous raconter ce que tu as fait tout ce temps ?

Cela fait deux ans que j’ai arrêté de jouer à StarCraft II. J’ai occupé ces deux années à essayer de devenir pro sur League of Legends. Finalement, en janvier 2018 j’ai décidé de revenir sur Starcraft II.


Pourquoi ce choix ?

J'étais très stressé dernièrement, j’ai eu pas mal de problèmes personnels. J'ai perdu en confiance et beaucoup demandé conseil à des amis et collègues. Un ami proche m’a finalement demandé quand j’avais été le plus heureux dans ma vie. Et c’est là que j’ai beaucoup réfléchi et me suis dit que c’était sur Starcraft. C’est le jeu qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui. C’est pourquoi j’ai choisi de revenir.

 

Comment se passe ton retour ? Ton niveau est-il le même qu’avant ?

Je suis évidemment beaucoup moins bon qu’auparavant, mais je ne joue pas autant que par le passé lorsque j’étais chez Yoe Flash Wolves, j’ai moins de passion. C’est sans doute l’âge, mais je suis aussi plus fatigué et moins concentré, j’aimerais bien m’entraîner aussi dur qu’avant mais c’est difficile.

 

Quels sont tes objectifs pour 2018 ?

Mon objectif cette année, ce n’est pas forcément de dérocher une victoire, mais de me qualifier en Code S et de montrer de beaux matchs à mes fans, montrer que PartinG est revenu.

 

Les Nation Wars, qu’est ce que cela représente pour toi ?

Les Nation Wars, c’est un tournoi qui me permettrait de représenter fièrement mon pays, la Corée. C’est aussi l’occasion de me montrer aux fans du monde entier. Ce serait un honneur pour moi d’y participer.


De nombreux joueurs coréens souhaitent participer aux Nation Wars. Lesquels devraient, selon toi, former l’équipe nationale de Corée du Sud ?

Si l’on considère objectivement les performances des joueurs, j’aimerais au possible qu’il y ait un joueur par race. Je dirais donc soO, INnoVation et herO ou Classic.


Et si c’est le coeur qui parle ?

J’ai le droit de m’inclure dedans ?


Oui, oui, bien sûr.

Si c’est basé sur mes envies, alors je dirais moi, MMA et INnoVation car il faut quelqu’un pour nous carry (rires).


Dis-nous pourquoi la communauté devrait voter pour toi et pas un autre. Tu as carte blanche.

Je vais vous donner cinq bonnes raisons.

1 - Parce que je me débrouille en anglais.

2 - Parce que je joue de façon divertissante et stylée. 

3 - Parce que je suis beau. [Rires]

4 - Parce que j’ai encore jamais vu la Tour Eiffel de ma vie.

5 - Parce que je suis allé à la DreamHack Tours et que j’ai gagné. J’avais eu de nombreux fans et j’ai très envie de revivre ce moment avec toutes ces émotions.


Un dernier mot ?

(En anglais)

Bonjour tout le monde ! Votez pour moi, car si vous ne votez pas pour moi, je vous tue. Non je rigole, soyons sérieux un peu. J’espère vraiment pouvoir venir. S’il vous plait votez pour moi, pour sauver l’e-sport et sauver PartinG !


 

MMA, le retour du messie

 


 

Bonjour MMA ! Tu viens de finir ton service militaire et de revenir sur StarCraft II. Comment se sont passées ces deux années à l’écart du jeu ?


Vu de l’extérieur, tout le monde trouve que mes deux années à l’armée sont passées très vite. Alors qu’en réalité, c’était très long et difficile, mais aussi amusant.
 


Et comment se passe ton retour sur StarCraft II ?

Avant, il y avait des gaming houses pour les équipes. Maintenant, il n’y en a plus, donc c’est plus difficile car on est seul. En cas de défaite,  je n’ai plus grand monde à qui demander conseil et avec qui m’entraîner. D’un autre côté, il y a un aspect positif, car pendant près de trente ans, je n’avais jamais vraiment eu de libertés. En équipe ou à l’armée, on est toujours en groupe. Ça fait du bien d’être un peu libre.


D’ailleurs, pourquoi as-tu décidé de revenir sur le jeu après ton service militaire ?

Avant de partir à l’armée, j’avais dit que je voulais, après mon service, travailler dans l’e-sport, pas forcément en tant que joueur, mais dans le milieu en général. Puis, lorsque j’ai joué lors de ma dernière permission, j’ai eu l’impression que ça allait et que je pouvais encore être bon. Je me rends compte que c’est parce que j’avais un MMR trop bas. Maintenant que je joue à nouveau des joueurs professionnels, c’est finalement pas si facile.

 

Penses-tu que ton niveau de jeu est le même qu’auparavant et auquel cas, que tu as le potentiel pour revenir parmi les meilleurs ?

Oui bien sûr, si je continue à m’entraîner je pense pouvoir retrouver mon niveau d’antan. Mon objectif, c’est la victoire à la BlizzCon.

 

Es-tu satisfait de la façon dont a évolué le jeu depuis ton départ et notamment sa méta  ?

Je suis content de la tournure actuelle du jeu et je ne suis pas du genre à blâmer l’équilibrage, car même si je perds, Maru et INnoVation gagnent à côté. Je ne peux que me blâmer moi-même, et je fais toujours tout mon possible pour m’améliorer.

 

Revenons au coeur du sujet : les Nation Wars. Que représente ce tournoi pour toi ?

Déjà, c’est un tournoi par équipe et, qui plus est, entre pays. Cela me permettrait de représenter la Corée et donc de me sentir encore plus responsable. J’ai aussi beaucoup de bons souvenirs de la France et notamment de l’IronSquid, j’avais beaucoup apprécié le staff et les fans.

 

De nombreux joueurs coréens souhaitent participer aux Nation Wars. Lesquels devraient, selon toi, former l’équipe nationale de Corée du Sud ?

Pour ce tournoi, les performances sont évidemment importantes mais c’est surtout l'attitude des joueurs envers les fans qui l’est, car c’est un tournoi très convivial où on est en contact direct avec eux. Je dirais donc Stats, herO et moi, MMA.


Dis-nous pourquoi la communauté devrait voter pour toi ?

Je sais que je ne suis pas aussi bon qu’avant, même si je fais partie de l’équipe, ce n’est pas sûr qu’on puisse aller en France, mais je ferai de mon mieux. Et si jamais je viens en France, je vous réserve une petite surprise.


Un petit indice concernant cette surprise ?


…..[réfléchit]...C’est quelque chose que je ferai dans le stade...

 

À l’heure où nous publions ces lignes et alors qu’il ne reste plus qu’une journée pour voter, la composition de l’équipe de Corée est encore incertaine. Si INnoVation a creusé l’écart et peut se détendre un peu, derrière lui c’est la ruée vers Paris.

Entre soO, MMA et PartinG, les scores sont aussi serrés que s’il s’agissait d'un concours de picole entre Stephano et Rogue ! Moins de six cents voix séparent les trois hommes – une paille – et tout peut changer dans cette dernière ligne droite. Si tout le village de Boussily-en-Bresse (sept cents habitants et une poule) décide, par exemple, de voter pour PartinG, ce dernier repasse dans le top trois (ce qui ne ferait pas plaisir aux habitants de Ploumazout, en Bretagne, plutôt favorables à soO).

Plus qu’une journée. À vos marques, prêts ? Votez !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.