d

15 juin 2016 - Kyoomei League of Legends

Pendant ce temps-là, en Corée...

Pendant ce temps-là, en Corée...

Tandis que xPeke s'improvise AD Carry et que Meteos sort de sa retraite, les Coréens rigolent. Au programme : la résurrection de Samsung, le bide des Longzhu, et SKT qui détruit tout le monde.

Samsung, la fin des vaches maigres

Qu'on se le dise, les arrivées d'Ambition et CoreJJ (bien connu outre-Atlantique) au début du Spring Split n'avaient pas de quoi faire rêver les fans de Samsung. Depuis la dissolution des White après leur titre mondial en 2014, ainsi que de leur lineup sœur, l'écurie coréenne tentait de revenir à un niveau correct – et c'est chose faite. Non seulement le printemps s'est très bien déroulé pour Crown et consors (se payant même le luxe d'infliger aux ROX leur première défaite du Split), malgré une qualification pour les Playoffs ratée sur le fil, mais le récent ajout de Ruler au poste d'AD Carry constitue une amélioration sensible de l'effectif.
 


CoreJJ n'avait pas été ridicule, mais c'est bien Ruler qui jouera ADC pour Samsung cet été
 

Ainsi, trois victoires en trois matches sans concéder une seule game, jusqu'à l'affrontement avec SKT, qui présentait des statistiques identiques. Une défaite qui ne remet pas en cause le potentiel de l'équipe, et s'il est un peu tôt pour parler des Worlds, il faudra certainement compter sur elle jusqu'au sprint final.

 

Longzhu touche le fond, les promus à la peine

Une victoire en cinq matches, voilà comment résumer le début de Split calamiteux des Longzhu Gaming. La fameuse « 10-man squad » dont on attendait monts et merveilles ne trouve décidément pas la bonne formule, et malgré des individualités a priori excellentes, l'équipe galère lors de toutes ses games ou presque.
 


Ils étaient pourtant si fringants il y a six mois...
 

Un peu plus prévisibles, les difficultés d'Ever et MVP. Ces derniers avaient pourtant pris une game aux Tigers lors de leur premier match, et affichent un niveau de jeu convenable compte-tenu de leur inexpérience. Quant à Ever, une victoire face à CJ Entus et puis pouf. À l'instar de leurs collègues promus, Key et les siens proposent des choses intéressantes, bénéficiant en plus de leurs deux expériences internationales des derniers mois. Néanmoins, « choses intéressantes » n'est pas du tout un critère suffisant pour briguer le haut de tableau coréen, et il sera difficile pour ces deux lineup d'accéder aux Playoffs.

 

Un milieu de tableau à l'ancienne

ROX Tigers, KT Rolster, Jin Air et Afreeca ; aux bonnes places, on retrouve des meubles de la scène coréenne, tous ayant participé aux Playoffs du Spring Split. Si Afreeca a eu du mal dans ses grands rendez-vous, c'est un plaisir de les voir confirmer les promesses du mois d'avril, et de pouvoir enfin les considérer comme une équipe de premier plan.

Pour les autres, rien d'inhabituel. KT souffre encore dans les « gros » matches, la faute à un shotcalling de midgame insuffisant et à l'inconstance de Fly sur la midlane. Les Tigers ont mis quelques jours à se mettre dedans, mais ils semblent à nouveau lancés et le changement de méta devrait les satisfaire au plus haut point (voir plus bas). Quant aux Jin Air, une seule défaite face aux Samsung suffit à questionner leurs prétentions – quelle tristesse, après une première moitié de Spring si réussie…

 

SKT, que faire ?

Si vous êtes las des éloges incessants sur SK Telecom, deux options : noyer votre malheur dans le chocolat et le jus de pomme, ou vous repasser les replays de la saison 4, époque lointaine où Faker et les siens ne parvenaient pas à se qualifier pour les Worlds.

Car la réalité est elle froide et incontestable. SKT est à l'heure actuelle beaucoup, beaucoup trop forte pour n'importe quelle équipe du monde. On commence hélas à s'habituer au schéma suivi par les monstres coréens : un Spring Split mitigé mais qui s'achève toutefois par une victoire nette en Playoffs, des évènements internationaux survolés (oui, oui, à part le MSI 2015...), un Summer Split déprimant pour le reste du monde et des Worlds où la seule question est « Qui peut leur prendre une game ? ». Et cette saison 6 semble prendre la même direction. ROX, KT, même les séduisants Samsung, tous ont encaissé un cinglant 2-0. Le match contre MVP du 13 juin vaut le coup d'œil si vous souhaitez voir un stomp comme on n'en fait plus… Pis encore, Bengi est de retour, et dans un style agressif (!) qui lui réussit jusque-là très bien.
 


Qui pourra empêcher SKT de brandir à nouveau le titre mondial ?
 

Au point que voir SKT achever le Split sur un score de 36-0 n'aurait à l'heure actuelle rien d'aberrant. D'autant que ce n'est pas le genre de la maison de troller ou d'être moins sérieux. Alors, on guette, en espérant secrètement que le 6.11 viendra perturber l'implacable mastodonte (la bonne blague).

 

Le 6.11, un nouvel espoir ?

Les trois premières semaines de LCK s'étant déroulées sur le 6.10, on a pu admirer une dernière (?) fois les intenses duels Maokai-Ekko, tandis que l'Europe et l'Amérique du Nord avaient déjà entamé la transition vers la nouvelle méta. Qu'est-ce que cela va changer en Corée ?

Eh bien, des équipes comme Rox et KT notamment, sont heureuses. Lorsqu'on compte dans ses rangs un toplaner très fort mécaniquement, excellent pour prendre les 1v1 et snowball la game pratiquement tout seul, le retour des bruisers et de matchups a priori agressifs a de quoi remonter le moral. Mais globalement, cela se reflète déjà dans le classement actuel ; les équipes n'ayant pas de forte individualité au top sont cantonnées au bas du classement.

Reste donc la question SKT. Duke a surtout brillé par sa science du TP et sa bonne communication, tout en abusant (comme tout le monde) de Maokai et Ekko, en dominant parfois son 1v1. Le problème, c'est que de son temps chez les KT Bullets ou Najin, le toplaner était un habitué des picks agressifs et s'il a été remarqué, c'est en tant qu'excellent dueliste. Alors, sauf performance fabuleuse ou counter-pick extrêmement violent, il sera sûrement difficile de déstabiliser les champions en titre, qui pourront d'ailleurs toujours compenser par leur tactique inégalée. Et en plus, ils s'habituent très bien aux changements de méta…

 

Voilà pour ce tour d'horizon de la LCK ! N'hésitez pas à pronostiquer sur la date de la première défaite des SKT :)

1 commentaire

Baby6steR
Baby6steR - 16/06/2016 10h04

C'est vrai que ça fait peur x) Ceci dit, je suis pressé de voir le prochain affrontement entre SKT et RNG ! Mata a toujours cet objectif de faire tomber la bande à Faker !!
Encore une fois le niveau au World va explosé !!

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.