d

31 oct. 2013 - Plax Divers

PGW 2013 : NextGen sauce émeute

PGW 2013 : NextGen sauce émeute

Comme chaque année à la même période, la France a droit à son "gros" salon de jeux vidéo : la Paris Games Week. Loin d'avoir la primeur des annonces ou des démos toutes fraiches d'un E3 ou Gamescom, c'est pourtant la seule occasion de tester (si on est patient...) certains titres avant de se ruiner. Petit tour de l'édition 2013.

Les consoles Next-Gen au cœur du débat

Cette année 2013 est d’une importance primordiale pour la majorité des acteurs du jeu vidéo, puisque, est-il besoin de le rappeler, les nouvelles consoles de Sony et Microsoft pointent le bout de leur nez à la fin du mois de novembre. La PGW est alors un rendez-vous quasi incontournable pour convaincre un public français désireux de s’essayer pour la première fois à la Xbox One et à la PS4.

Parmi les stands les plus imposants du salon, on retrouve bien évidemment en pole position nos deux constructeurs cités précédemment. Comme à son habitude, Nintendo ne se laisse pas marcher sur les pieds et propose également un espace digne de ce nom avec un paquet d’animations. Du côté des développeurs, Ubisoft, EA et Activision se tirent la bourre avec des titres prestigieux en pagaille comme Watch_Dogs, Battlefield 4, Call of Duty, Need for Speed : Rivals ou encore Assassin’s Creed 4 : Black Flag. Nul doute que chacun y trouvera son compte.

Et puisqu'une vidéo est souvent plus explicite que de longs textes, voici un tour du salon réalisé par la fine équipe de Memory Card pour O'Gaming TV, agrémenté d’interviews des membres de l'équipe croisés ça et là lors de la soirée presse de mardi soir :

L’eSport au rendez-vous

Bien évidemment, l’eSport sera une nouvelle fois au rendez-vous avec comme acteur majeur l’ESWC qui possède la plus grande scène du salon pour fêter comme il se doit ses 10 ans. Vous pourrez ainsi assister à des matchs de Counter-Strike, Call of Duty, FIFA 14, Shootmania, Trackmania et surtout Dota2 (me souffle Caféine). Les stands alentours de taille plus réduite proposeront d’autres jeux comme Street Fighter 4 et des joueurs du Top FR, League of Legends ou encore Infinite Crisis. Le grand absent est bien entendu StarCraft II, qui a complètement déserté les allées. Snif...

Quoi d’autre ?

Vous pourrez découvrir cette année la "Paris Games Week Junior", sur 1200m² de dédales dédiés à un public plus jeune. A côté des jeux vidéo (Inazuma Eleven, Pokemon, Lego, Rayman, Bob l’Eponge, etc.), un espace est même consacré aux "jouets vidéo" dominés par le monstre Skylanders que l’on ne présente plus.

Les jeux vidéo indépendants prennent également une place plus importante avec un espace « Jeux Made in France » et la présence de 14 studios français. On finira par les habituels trophées de la PGW pour attribuer quinze prix dont « jeu le plus attendu », et la zone Video Game Story qui, vous l’aurez compris, est réservée au jeu rétro.

Paris Sad Week

Sans surprise, les allées sont une nouvelle fois complètement blindées, et il va falloir vous battre démener pour approcher les nouvelles consoles de près. Les premiers incidents ont d’ailleurs déjà eu lieu, et Activision est loin d’être innocent, puisque l'éditeur avait annoncé offrir des packs Call of Duty collector aux premiers arrivés sur le stand le mercredi matin. Les fans étaient alors déjà très nombreux à faire la queue à l’entrée dès mardi soir et les esprits se sont échauffés un peu plus tard...

D’un avis plus personnel, mes principales déceptions sont l’absence de TitanFall, qui avait impressionné tout le monde à la Gamescom, et Destiny qui même s’il est présent, n’est toujours pas jouable. Pour le reste, la Paris Games Week ne change pas beaucoup, et certains trouvent même l'espace plus petit que l'an passé.

Je vous quitte avec le plan des allées de la PGW (en cliquant ici), qui peut être très utile pour repérer les lieux avant de se rendre sur place.

NdCaf : merci à Fox, à qui je vole ce dernier intertitre. Sans rentrer dans le débat personnelement sur la PGW (parce que ça va m'énerver, je vais dire du mal, des gens vont mal le prendre, etc. ), lisez son édito. Il exprime plutôt bien mon sentiment sur ce salon, qui est à des années lumières de ce que mérite le jeu vidéo dans ce pays.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

9 commentaires

Gthebeast
Gthebeast - 31/10/2013 19h07

C'est bien: tout ce que les médias grand public retiendront de la PGW sont les émeutes... Voila qui va encore une fois crédibiliser le jeu vidéo au près des masses. Merci Activision.

PS: pour ceux qui n'ont pas compris, c'est de l'ironie.

Mauti
Mauti - 31/10/2013 19h11

Je crois que le pire, c'est qu'il est arrivé exactement la même chose à Milan y a pas une semaine. Activision qui percute pas que ça va être de nouveau le merdier.

Huitzi
Huitzi - 01/11/2013 00h19

/troll on

Pas très étonnant de la part de joueurs de CoD! /troll off

Activision a ptetre sa part de responsabilité. Mais faut pas renverser les roles non plus, les coupables sont les instigateurs de ces bousculades/ émeutes.

Personne les a forcé à exploser le portail et à se pousser les uns les autres.

Mauti
Mauti - 01/11/2013 00h58

Aucun organisateur ne laisse surtout 2000 gugusses devant un portail d'entrée comme ça en sachant forcement que ça allait être la course. Genre tu dis "les 500 premiers", tu sais que derrière les mecs vont pas faire gentiment la queue.

Fin perso pour avoir fait quelques trucs dans l’événementiel niveau responsabilité et assurance c'est hyper important. Y aurait avoir eu plus quelques des gens etouffés ou égratinés.

MrMint
MrMint - 01/11/2013 02h41

Dire que les "émeutiers" sont seuls responsables du bordel, c'est trop facile. Ils sont clairement responsables à titre individuel (à tout le moins d'agir avec une telle inconséquence), mais Activision a clairement ses deux pieds dans le caca.

La première fois à Milan, ça passe : c'était anticipable, mais on peut plaider l'erreur ou l'excès de confiance. La deuxième fois, une semaine seulement après, c'est de la connerie pure dans le meilleur des cas. Vu qu'à priori les gens qui prennent ces décisions n'occupent pas leur poste parce qu'ils sont débiles, ça ressemble plus à du bon gros cynisme malhonnête.

"Mon jeu il est tellement ouf qu'il y a une émeute à chaque grosse convention, t'as vu !"

Trekiros
Trekiros - 01/11/2013 12h21

Tiens, je savais pas que la PGW était organisée par Dollarvision.

Une raison de plus de pas y aller !

Goji
Goji - 01/11/2013 13h37

J'ai bien aimé le vigile, super professionnel et tout

EpickfailerEU
EpickfailerEU - 02/11/2013 19h24

"merci Activision, vous êtes géniaux", c'est mieux ! x)

Pour le reste, no comment, tout a déjà été dit.

leandra
leandra - 04/11/2013 14h46

Je crois que le pire, c'est qu'il est arrivé exactement la même chose à Milan y a pas une semaine. Activision qui percute pas que ça va être de nouveau le merdier.

L'appel du buzz, ce qui dans le cas de call of est d'autant plus discutable car c'est LA licence de fin d'année avec gta et fifa en terme de vente, le jeu à clairement pas besoin de faire un énorme coup de pub c'est déjà ultra populaire.

J'ai bien aimé le vigile, super professionnel et tout

Une poignée de vigil sur une nuit ou t'es censé avoir personne vu que le parc est fermé face à une horde de joueur qui gueule et qui eux aussi sont fatigué par la nuit blanche.

Ouai jpense que j'en aurais pataté plus d'un si j'avais été à la place des vigils.

Je leur jette pas plus la pierre, ils auraient du rester pro mais les conditions de taff étaient déplorable.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.