d

06 oct. 2018 - Biggy League of Legends

Play-In : Récap des groupes

Play-In : Récap des groupes

C'est fait ! La compétition la plus attendue a enfin commencé après une longue année d'attente ! Comme pour les éditions précédentes, c'est lors du Play-in que les équipes ont commencé à en découdre. Les « Wildcards » ont-ils une chance d'accéder à la phase de poules ? Les grandes ligues ont-elles craqué ? Le Japon a-t-il enfin réussi à gagner son premier match à l'international ? Petit coup d'œil sur cette phase de groupe qui a réservé quelques belles surprises.

Groupe A (EDward Gaming, Infinity eSports, Dire Wolves)

EDward Gaming s’annonçait comme la grande favorite de ce Play-in, celle qui devait dominer outrageusement cette phase et remplir cette simple formalité. Pourtant, les Chinois ont montré des signes de faiblesse, notamment lors des teamfights. Leur difficulté à finir les matchs leur a d’ailleurs coûté une défaite contre Infinity Esports

C’est cette victoire qui a permis à la structure mexicaine de passer devant la formation australienne des Dire Wolves. Cette dernière semblait mal préparée pour ces championnats du monde, et a entre autre dû jouer ses deux premières parties avec un jungler remplaçant. En effet, Shernfire, le titulaire à ce rôle, avait été ban pour toxicité et la structure a dû trouver une doublure à la dernière minute.
 



Attention au spoil !
 

Groupe B (SuperMassive eSports, G2 Esports, Ascension Gaming)

Sûrement le groupe le plus relevé de ces play-in : une équipe européenne, une équipe turque et une équipe thaïlandaise. Trois régions qui ont fait leurs preuves lors des éditions précédentes. 

Autant le dire tout de suite, en tant que représentant d’une région mineure, Ascension Gaming n’a pas su tirer son épingle du jeu. Elle est tout simplement tombée sur plus forte qu’elle en la personne de G2 mais aussi de SuperMassive eSports.

L’équipe turque a elle été vraiment solide. Aidée de ses deux joueurs coréens, SuperMassive a battu G2 lors de la première journée. Même si elle n’a pas réussi à rééditer l’exploit lors du tie-break, la formation a montré qu’il faudra compter sur la Turquie à l’avenir et que son niveau se situe dans le ventre mou des LCS EU.
 



Êtes-vous plutôt #TeamGardoum...
 

Groupe C (Cloud 9, DetonatioN FocusMe, KaBuM! e-Sports)

Contrairement aux apparences, C9 n'a pas écrasé ce groupe. La structure américaine a montré de gros signes de faiblesse lors de la première journée, et n'est pas passée loin de l'humiliation en gagnant sur le fil face à la structure japonaise de DetonatioN

Et justement, s’il y a bien une équipe qui a surpris la planète LoL, c’est l’équipe japonaise. Représentante d'une ligue qui n’avait jamais remporté une seule rencontre en compétition internationale, DetonatioN a réussi l’exploit de gagner son premier match face à KabuM, et de pousser Cloud9 dans ses retranchements. Mieux encore, elle a réussi à rééditer sa prouesse lors du tie-break avec un véritable stomp et accède au second tour de ce Play-in : un petit pas pour les Wildcards, un grand pas pour le Japon.

Kabum quant à elle finit bonne dernière de ce groupe, elle est d'ailleurs la seule équipe issue du deuxième chapeau à ne pas atteindre la seconde phase. L'équipe brésilienne n'a réussi à faire illusion que durant une seule petite partie, et les fervents supporters de la région peuvent être déçus de leurs protégés.
 



...ou #TeamNoi ?
 

Groupe D (G-Rex, Gambit Esports, Kaos Latin Gamers)

C’est finalement le groupe D qui a été le moins serré. Les plus anciens d’entre nous ont eu l’espoir de voir un exploit de Gambit Gaming. C’est malheureusement une autre équipe qui a ravagé la Faille de l’Invocateur. Les G-Rex se sont tout simplement baladés tel un T-Rex dans Jurrasic World Park.

La bataille pour la seconde place a été remportée par l’équipe russe, au détriment d’une autre équipe sud-américaine. Les Gambit Gaming ont pu compter sur leur ADC Lodik, meilleur joueur de l’équipe, pour venir à bout des Chiliens. Les Kaos Latin Gamers n’ont pas réussi à remporter un seul match et finissent donc bons derniers de ce groupe.
 



Inconnue il y a quelques jours, l'équipe a impressionné de nombreux observateurs.
 

Et maintenant ?

C'est à partir d'aujourd'hui que les choses intéressantes vont vraiment commencer. Les équipes n'auront plus le droit à l'erreur : les gagnants des BO5 gagneront leur ticket pour le Main Event. Vous trouverez ci-dessous les rencontres ainsi que le calendrier de la seconde phase de ce Play-In.
 


 

Les rencontres semblent quelque peu déséquilibrées. Sauf surprise, Cloud 9, EDG et G2 devraient se débarrasser assez facilement de leurs adversaires. C'est finalement le dernier match opposant G-Rex à Supermassive qui semble être le plus serré. Ce sera le premier vrai défi pour l'équipe taïwanaise face à une structure turque qui commence à accumuler beaucoup d'expérience dans ce genre de rencontre.

Gambit a montré beaucoup trop de faiblesses pour surprendre l'équipe nord-américaine dans un BO5, il faudrait que les Russes soient sur un véritable nuage pour faire tomber Cloud9.

EDIT : Et pourtant ! Les Gambit sont passés très proches de l'exploit, en poussant des Cloud9 très inquiétants jusqu'à une cinquième game. Grosse frayeur pour les Nord-Américains, grosse déception pour les Russes.

Les DetonatioN Gaming auront eux comme objectif de remporter au moins une partie face à leur voisin chinois. Ce serait un véritable exploit pour ces joueurs qui réalisent leur compétition internationale la plus aboutie. 

EDIT : Pas de miracle pour les Japonais, qui s'inclinent 3-0 face à EDG. Le troisième seed chinois rejoindra-t-il le groupe A de Flash Wolves et Afreeca Freecs, ou le groupe C de KT Rolster et Team Liquid ?

Reste G2 : notre équipe européenne a sûrement fait le plus dur en récupérant cette première place devant SuperMassive. Grâce à celle-ci, elle tombe contre l'une des équipes les plus faibles de cette phase. G2 devra toutefois augmenter son niveau de jeu pour l'avenir, si elle ne veut pas que ses championnats du monde tournent, encore une fois, au ridicule.

Rendez-vous sur O'Gaming.TV dès demain à partir de 6h du matin pour G2 - INF, puis à 10h pour G-REX - Supermassive, afin de connaître les deux derniers qualifiés de ce Play-In !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.