d

10 août 2016 - Kyoomei League of Legends

Playoffs LCK : La guerre des cinq rois

Playoffs LCK : La guerre des cinq rois

Comme partout ailleurs, l'heure des Playoffs a sonné pour les Coréens. L'enjeu principal : une qualification directe pour les Worlds. Tour d'horizon des équipes en lice.

Rappel des règles 

Si vous n'êtes pas familiers avec la ligue coréenne, voici comment les Playoffs se déroulent. Les cinq meilleures équipes de la saison régulière sont qualifiées pour la phase finale. Dans un premier match (en Bo3), le 5e affronte le 4e. Le vainqueur est ensuite opposé au 3e (en Bo5), et ainsi de suite jusqu'à la finale.

Parlons maintenant un peu des équipes, en partant de la 5e de la saison régulière jusqu'au leader.

Afreeca Freecs

Si la qualification des Freecs a été bien moins épique qu'au Spring Split, elle n'aura rien eu d'une promenade de santé. Ikksu et consorts ont alterné l'excellent, symbolisé par un 4-0 infligé aux SKT sur l'ensemble du Split, et le mauvais, score total de 1-4 contre les Ever, qui joueront les relégations. Leurs derniers matches furent deux défaites moroses contre les ROX, et contre Samsung, leurs premiers adversaires durant les Playoffs. Pas de quoi être très optimiste

Comment les Freecs peuvent-ils faire la différence ? Mickey. Si le style de jeu ultra-agressif du midlaner a parfois plongé son équipe dans de grosses difficultés, Mickey reste le playmaker numéro un chez Afreeca ; dans un bon jour, il peut simplement carry la game de bout en bout, et SKT en a d'ailleurs fait les frais. Cela sera-t-il suffisant pour remonter le tableau et aller chercher un improbable sacre ?

Samsung Galaxy

Avec quatre victoires de plus que les Freecs, Samsung a tracé une ligne bien nette entre le quatuor de tête et le reste des équipes de LCK. Leur victoire de la semaine passée en fait les favoris pour aller défier KT Rolster en quarts de finale, mais la marche est-elle trop haute ? En encaissant un 2-0 ce samedi contre les mêmes KT, le score cumulé entre les deux équipes depuis le printemps 2015 se porte à 16-0.

Le véritable problème pour Samsung, c'est que l'équipe semble avoir atteint ses limites, bien que les joueurs restent très performants. Ambition effectue toujours un excellent travail de fond dans la jungle ; Crown reste un très bon midlaner malgré son pool de champions limité ; Ruler et Wraith forment une paire très agressive sur la botlane. Et justement : la probable utilisation du patch 6.15 durant les Playoffs pourrait bien aider ce duo cherchant souvent le kill face à leurs adversaires directs, de par la disparition annoncée du laneswap.

Les héritiers des White disposent-ils des arguments pour aller au bout ? Probablement pas. Mais le troisième ticket gagnant pour les Worlds via le Regional Qualifier est tout sauf hors de portée.

KT Rolster

Il s'en est fallu de peu pour que KT ne profite pas de l'effondrement des SK Telecom pour s'emparer de la deuxième place et s'épargner un match supplémentaire. Mais pour une petite game, Score & coe devront sortir Samsung ou les Freecs avant de pouvoir se mesurer à leur Nemesis. Soyons clairs : jamais KT n'a semblé autant en mesure de faire tomber les triple-tenants du titre qu'en ce mois d'août 2016. Ssumday et Score marchent sur l'eau, et constituent certainement le duo top-jungle le plus terrifiant de monde, au même niveau que Smeb et Peanut. Au mid, Fly excelle sur des champions très peu joués (Aurelion Sol, Zilean, Taliyah) rendant les phases de drafts délicates pour leurs adversaires – et démontrant enfin son apport colossal à l'équipe par rapport à Nagne.
 

Le 6.15, encore lui, devrait également profiter à l'historique structure coréenne, avec un Ssumday pouvant complètement écraser son opposant en lane. Quant à Arrow et Hachani, qui ont suscité beaucoup de moqueries en début de saison, ils n'ont pas grand-chose à envier aux autres botlanes de LCK.

À vrai dire, les pires ennemis de KT sur la route de la finale, ce sont eux-mêmes. Une fâcheuse tendance à craquer dans les grands rendez-vous, que ce soit face à SKT durant les deux dernières phases finales, ou face à ROX aux Worlds l'an passé. Il est peut-être enfin temps que l'expérience paie. Et si le signe indien est vaincu, ce sera une finale de gala face aux Tigers. On en salive d'avance.

SK Telecom T1

Nuls. Le constat est alarmant et aurait fait sourire n'importe qui avant cette quatrième semaine de Summer Split. Mais les faits sont là : depuis cette défaite face à Jin Air, les SKT déjouent complètement, et ont atteint un stade de médiocrité qui remet en mémoire la non-qualification de Faker et les siens pour les Worlds 2014, après avoir remporté le Graal l'année précédente. L'histoire pourrait bien se répéter. Le cœur du problème se trouve dans la jungle. Blank est aux siens ce que Santorin était à TSM l'an passé : un ectoplasme. Même le messie Bengi n'arrive pas à redonner du liant à la lineup. Faker semble hors de forme, laissant Bang et Duke seuls à tenter de sauver le navire. Et ça ne suffit pas.
 

Malgré ça, SKT a gagné. Suffisamment pour être directement qualifié en demi-finales. Un dernier match tristement perdu 2-0 face à des Longzhu stabilisés mais pas franchement brillants, et voir SKT prendre une fessée en demi-finale n'a plus rien d'un rêve (ou d'un cauchemar, selon votre allégeance).

Hélas. Rappelez-vous le Spring Split. Rappelez-vous le Mid Season Invitational. Ce n'est certainement pas la première fois qu'on enterre SKT ; à chaque fois, les protégés de Kkoma ont pris un malin plaisir à démontrer qu'une fois le turbo enclenché, ils peuvent redevenir une machine inarrêtable pratiquement sur commande. Faker le sorcier pourra-t-il à nouveau faire renaître SKT lorsqu'on les voit finis ? Réponse vendredi…

ROX Tigers

Ultra-dominateurs durant la vaste majorité du Split, les ROX sont déjà sûrs d'aller aux Worlds. Une victoire dans le seul Bo5 qu'ils auront à disputer (la finale aura lieu le 20 août) et ils décolleront pour San Francisco avec le premier seed de la région. Smeb double MVP de la saison régulière cette année, un Peanut plus mature mais toujours aussi tranchant, Pray toujours au top… Les individualités des Tigers sont phénoménales, et leur jeu d'équipe n'en est que renforcé. Qu'il s'agisse d'écraser impitoyablement les MVP, ou de revenir des enfers lors de la game 2 face à Afreeca, la semaine dernière a été aboutie pour les compagnons de Kuro, qui abordent ces Playoffs en grands favoris.

Comment priver les ROX d'un premier sacre en LCK ? Le changement de méta devrait les ravir, d'autant plus qu'ils disposent de deux semaines pour préparer la finale, et comme souligné précédemment, il s'agit de leur seul match à disputer. Deux éléments pourraient venir perturber l'accomplissement de Smeb en tant que meilleur joueur du monde. D'une part, KT Rolster est en grande forme, et serait un adversaire redoutable en finale – bien que les ROX se soient imposés lors de leurs deux confrontations ce Split. D'autre part, toujours en parlant statistiques, ROX reste sur une défaite face à SKT lors de la finale du Spring Split, et un 0-4 cet été. Un réveil de Faker et des siens aurait toutes les raisons d'inquiéter les Tigers. Mais il y a du boulot…

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.