d

09 août 2017 - Biggy League of Legends

Playoffs LCK-LMS : En route pour les Worlds

Playoffs LCK-LMS : En route pour les Worlds

Le début du mois d’août annonce la fin du Summer Split pour les ligues coréennes et taïwanaises. Plus qu’un nouveau trophée dans la vitrine d’une équipe, c’est la qualification pour les Worlds qui se joue. Quelle formation va obtenir son accès direct au championnat du monde et remporter sa ligue régionale ? C’est la question à laquelle vont répondre ces Playoffs.

La bataille des Cinq Armées

Trois équipes coréennes vont se qualifier pour les Worlds : la gagnante du Summer Split, l’équipe ayant cumulé le plus de points sur les deux splits de 2017 et l’équipe remportant les finales régionales. À la vue du niveau de jeu affiché par la Corée, on peut facilement dire que quatre équipes du top cinq mondial sont présentes lors de ces Playoffs. Cela signifie donc qu’une équipe n’aura pas sa place pour le Graal . Si vous ne devez regarder qu'une seule compétition cette année, hormis les Worlds, c'est bien celle-ci.


 En jaune, les points minimums que gagneront les équipes sur ce split, en vert l'équipe qui sera directement qualifiée pour les Worlds (en remportant le split), et en bleu l'équipe avec le plus de points à l'issue de la saison.
(Source : http://lol.esportswikis.com)

Afreeca Freecs

Afreeca Freecs est le grand habitué de la 5e place. Ils sont arrivés à cette position pour les deux splits de 2016 et pour le Spring Split de 2017. Lors de ces Playoffs, ils affronteront les SKT lors du premier tour, autant dire que le risque d'une nouvelle 5e place est grand. Toutefois malgré une fin de split en dents de scie, avec des défaites face aux grosses équipes et des victoires contre des structures plus faibles, il faut retenir que les Afreeca Freecs finissent ce split en positif contre SKT. Avec 3 victoires pour 2 défaites, ils font partie des rares équipes – avec Samsung et Longhzu – a avoir mis en échec le champion du monde 2016.

Les Afreeca Freecs pourront compter sur des Kuro et Marin en forme pour le premier match face à SKT. La véritable interrogation se pose sur la capacité de leurs coéquipiers à suivre le rythme. La seule véritable chance d'Afreeca Freecs de se qualifier pour les Worlds est soit de gagner les Playoffs, soit de remporter les finales régionales. Dans les deux cas, le chemin semble semé d'obstacles infranchissables. 

SK Telecom T1

SKT doit sa 4e place au passage à vide qui a suivi les Rift Rivals, l'enchaînement de 8 défaites leur a été fatal dans la course au Summer Split. Toutefois, hormis cette sortie de piste, les champions du monde restent très solides. En affrontant Afreeca Freecs lors du premier match, les SKT auront une petite marge d'erreur, qu'ils n'auront pas lors des tours suivants. L'équipe d'Afreeca Freecs n'est pas la plus punitive de Corée et les SKT devraient avoir les ressources nécessaires pour les battre. 

Il faut aussi souligner le retour d'une méta « tank », dans laquelle SKT excelle. Toutefois la plus grande incertitude pour SKT reste la toplane. Huni et Untara sont loin d'être au niveau des autres joueurs, tandis qu'en jungle Blank et Peanut sont beaucoup trop irréguliers. S'ils arrivent à retrouver leur niveau de début de saison, les SKT seront, comme à leur habitude, impossibles à arrêter. 


Les joueurs SKT arriveront-ils à créer l'exploit et à garder leur titre ?

Samsung Galaxy

Samsung est peut-être le grand perdant de ce Summer Split. En échouant lors de son dernier match face à Longzhu, l'équipe de Cuvee a dégringolé de la première à la troisième place. Alors qu'elle est l'équipe à avoir passé le plus de semaines en première position, Samsung va devoir cravacher dur pour atteindre la finale de ces Playoffs. Il y a en effet de fortes chances pour la structure rencontre des SKT revanchards (qu'elle a néanmoins battus 4-0 lors du split) et même dans ce cas-là, elle trouvera sur son chemin les monstres de KT Rolster puis de Longzhu. La qualification aux points étant presque impossible, Samsung se doit de remporter les Playoffs pour éviter les finales régionales. 

Pour cela les Samsung Galaxy pourront compter sur un collectif très solide : CuVee, Ambition, CoreJJ ont les meilleurs KDA à leurs postes, tandis que Ruler a le 2e meilleur KDA au poste d'ADC. Seul Crown s'est montré moins performant qu'à son habitude, avec seulement le 5e KDA parmi les midlaners coréens. Samsung est certainement l'équipe la plus équilibrée de Corée, reste à voir si cela suffira.

KT Rolster

Le petit frère des Telecoms rêve de grandeur. Une fois n'est pas coutume, l'éternel deuxième se contentera d'une... deuxième place, mais cette fois-ci derrière Longzhu. Toutefois, KT Rolster est certainement l'équipe qui a le moins de pression pour ces Playoffs. En premier lieu elle sort d'une fin de Summer Split monstrueuse avec sept Bo3 gagnés sur huit. Puis dans un second temps sa qualification aux Worlds est presque assurée, et il faudrait un véritable coup du sort pour que ce ne soit pas le cas : que SKT ou Samsung aillent en finale et perdent face à Longzhu, compliqué certes, mais pas impossible. 

Score est sûrement le meilleur jungler de Corée actuellement, et contrairement à son concurrent direct Ambition, il n'a pas eu de baisse de régime. Avec l'importance de la jungle dans cette méta, des lanes très fortes et une grosse confiance, KT semble être le favori de ces Playoffs.

Longzhu Gaming

Avec sa victoire sur Samsung Galaxy, Longzhu se qualifie pour la première fois en Playoffs et accède directement à la finale. La formation est à un Bo5 de la qualification pour les Worlds. Et même si sa situation semble enviable, elle est sûrement l'équipe avec le plus de pression. Propulsés de simples outsiders à cible à abattre, les joueurs de Longzhu vont devoir avoir les épaules solides. Cependant on ne se retrouve pas premier de LCK par hasard, et la formation de BDD donnera tout pour accéder aux Worlds.

En parlant de BDD, celui-ci a été élu MVP du Summer Split. Le prodige de 18 ans sera épaulé par la botlane la plus populaire de Corée, Pray et Gorilla : une alliance représentative de cette nouvelle itération de l'équipe Longzhu, qui allie la fougue de la jeunesse à l'expérience de vieux briscards.

Flash Wolves et les autres

Pour ce qui est de la LMS, seules deux équipes se qualifient directement pour les phases de groupe des Worlds : le champion du Summer Split et l'équipe ayant cumulé le plus de points sur les deux splits. Le troisième de LMS à la suite de la finale régionale ne sera pas qualifié directement pour les poules, mais devra passer par la phase de play-in où elle affrontera les 3e de Chine, d'Europe, et d'Amérique du Nord, ainsi que huit équipes wildcards


Quels que soient les résultats des FW, ils sont déjà qualifiés pour les Worlds.
(Source : http://lol.esportswikis.com)

J-Team

La J-Team est peu connue en Occident, ou tout du moins vous la connaissez sous son ancien nom : Taipei Assassins. Cette équipe tentera de jouer les trouble-fêtes entre les leaders que sont AHQ et Flash Wolves pour retrouver sa gloire d'antan. La J-Team est sortie des Rift Rivals avec une victoire face aux EDG pour deux défaites. Ils affronteront les AHQ e-Sports Club au premier tour des Playoffs, qu'ils ont battus 3-2 durant le SummerSplit. La qualification pour les Worlds semble compliquée puisque l'équipe doit remporter les Playoffs ou passer par la Regional Final puis par les play-in.

Le joueur le plus performant du Summer Split pour la J-Team est BeBe l'ADC MVP de ce Summer Split., vétéran de 26 ans ayant remporté les Worlds lors de la saison 2.

AHQ e-Sports Club

AHQ a raté le coche durant le Summer Split. En finissant 3e, ils laissent échapper de précieux points pour la qualification directe aux Worlds, eux qui n'ont pas raté une seule édition depuis 2014. AHQ paye un petit passage à vide durant la période précédant les Rift Rivals. Il ne faut toutefois pas s'inquiéter pour cette équipe d'expérience qui devrait malgré tout l'emporter sur la J-Team sans trop de difficultés.

AHQ pourra compter sur Westdoor, leur midlaner et sur An, leur ADC, souvent décrié mais en bonne forme ces derniers temps.

Raise Gaming

Raise Gaming est le petit nouveau de la LMS. Encore en ECS (équivalent de nos Challengers Series) durant le Spring Split, ils ont surpris tout le monde cet été en finissant en première position à égalité avec les Flash Wolves. Seule une défaite en tie-break les a propulsés à la seconde place.

Wuji, le midlaner de cette équipe a failli rafler le titre de MVP du Summer Split. Raise Gaming peut compter sur des individualités fortes, chaque joueur pouvant carry à son poste.


Plusieurs David contre un Goliath, qui vaincra ?

Flash Wolves

Nul besoin de présenter les Flash Wolves, équipes taïwanaise la plus présente sur la scène internationale. Elle reste sur trois splits consécutifs remportés en LMS. Ayant fait un MSI correct, et des Rift Rivals du même acabit, la qualification pour les Worlds lui est déjà acquise. En effet aucune équipe ne peut la rattraper aux points. Grande favorite de ces Playoffs, elle sera l'équipe à faire tomber.

Plus que des individualités, c'est un effectif bien rodé qui sait ce qu'il a à faire sous l'impulsion de leur capitaine et jungler Karsa.

Nul doute que les Playoffs asiatiques seront très intéressants. Énormément d'enjeux, et un niveau dans l'ensemble très relevé. Vous pourrez retrouver les Playoffs de la LCK sur O'Gaming à partir du 12 août. 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.