d

13 avr. 2016 - Kyoomei League of Legends

Playoffs LCK : qui ira gagner le MSI ?

Playoffs LCK : qui ira gagner le MSI ?

À quelques heures du début des playoffs LCK, petit passage en revue des forces en présence. Avec en ligne de mire, la place qualificative pour le Mid Season International.

Afreeca Freecs

La belle histoire de ce Spring Split. Avec une trajectoire complètement inverse à celle de leurs premiers adversaires, les Freecs n'ont concédé qu'une seule rencontre lors de leurs 9 derniers matches (!). Une remontée fantastique à laquelle seuls les ROX ont résisté.

C'est justice enfin faite à une équipe dont on ne cesse de vanter les mérites depuis deux saisons. Un immense potentiel inexploité, voilà quel semblait être le triste destin des ex-Rebels Anarchy. Mais à force de combativité et d'abnégation, Mickey et ses mates ont réussi à passer un cap qui les place dans le haut du panier coréen. Autre révélation de ce Split, Ikksu a rejoint Ambition à la troisième place du classement honorifique de MVP de la saison régulière, seulement 100 points derrière Ssumday, et 400 derrière Smeb.


Le joueur à surveiller chez les Freecs : Ikksu
 

Cette qualification est déjà une victoire pour une structure qui piétinait depuis son arrivée en LCK. Peuvent-ils rêver de mieux ? Les Jin Air ne sont pas franchement en forme, et les Freecs partent plutôt favoris pour cette confrontation. Quant aux trois monuments qui suivent, il faudra une bonne dose de cran et une préparation impeccable pour espérer renverser SKT, KT et les ROX en Bo5.
Mais l'essentiel n'est pas là.


Jin Air Green Wings

Sensation de la LCK pendant de nombreuses semaines, mais quatre défaites consécutives pendant la période « couperet » auraient bien pu coûter leur place en Playoffs aux Jin Air. La saison n'en reste pas moins une satisfaction, avec un style de jeu beaucoup plus entreprenant que les années précédentes, et TrAce qui vient (enfin) ajouter son nom à la liste des toplaners coréens de classe S+. C'est d'ailleurs en retombant dans leurs vieux travers durant la moitié du Split que les dauphins des ROX ont brutalement chuté à la 4~6e place, à égalité avec les Afreeca Freecs et Samsung.
 


Le joueur à surveiller chez Jin Air : Trace
 

Inutile de se voiler la face, difficile d'imaginer les Wings gagner ces Playoffs. Un essoufflement au niveau du jeu et des drafts, qui se traduit par la spirale très négative évoquée ci-dessus ; la route semble trop longue et sinueuse pour remonter tout l'arbre. Mais aucun de leurs adversaires n'aura la tâche facile, ne serait-ce que parce que les temporisations et le ralentissement des parties restent les spécialités locales chez Jin Air… Et si on se laisse endormir, le réveil peut être douloureux.


SK Telecom T1

Il est rare de ne pas faire des double champions du monde les favoris d'une compétition, même nationale. Pourtant, voir Faker et ses équipiers chuter dans ces Playoffs n'aurait rien de surprenant, tant l'impression laissée durant ce Spring Split est mitigée. Un début assez lent jusqu'aux IEM, où on les pensait renaître et finir en trombe, conformément à leurs habitudes. Mais même après une compétition internationale remportée sans concéder la moindre game, la LCK n'a rien eu d'une promenade de santé pour les tenants du titre.



Le joueur à surveiller chez SKT : Faker (évidemment...)
 

Certes, seules deux défaites concédées, contre ROX et KT ; la qualification pour les Playoffs n'était pas du tout acquise avant l'excursion polonaise, une troisième place n'a donc rien de honteux. Mais ces échecs, 2-0 à chaque fois, ne sont pas spécialement rassurants quand on sait que SKT devra forcément éliminer les deux équipes susnommées si elle veut prétendre à un nouveau titre.

Pour autant, il serait complètement absurde d'enterrer Bang et ses comparses. Avec des individualités toujours hors-normes, Kkoma aux baguettes, et Faker en détonateur, SKT a encore toutes ses chances. Il faudra seulement cravacher plus que d'habitude…


KT Rolster

Peu habitués aux Spring Split réussis, les KT se retrouvent en excellente position à l'issue de la saison régulière. Une deuxième place obtenue à la force des bras, en prenant le scalp des ROX Tigers, mais surtout en balayant SKT 2-0, ce qui n'est pas franchement arrivé souvent. Les KT semblent avoir trouvé un équilibre, et la stabilité qui leur a tant manqué ces dernières saisons. Score est impérial dans la jungle, Ssumday toujours aussi décisif.
 


Le joueur à surveiller chez KT : Ssumday
 

Si ce tandem porte le reste de l'équipe, la différence par rapport à l'an passé se voit au niveau des carrys. Arrow est devenu beaucoup plus consistant sur sa lane, tout en restant très efficace durant les teamfights. Quant à Fly, malgré un style de jeu rarement plus explosif que son prédécesseur, l'amélioration par rapport à Nagne ne fait aucun doute. Même Hachani semble avoir définitivement oublié comment face-check un bush, et ses prises de décision tranchantes ont souvent mis les KT sur le bon chemin.

KT est donc l'équipe en forme du moment. Il faudra certainement sortir les SKT, puis défaire les ROX pour décrocher le titre, mais jamais depuis l'OGN Summer 2014 Score & co n'ont autant semblé en mesure d'aller prendre un Bo5 aux autres mastodontes de la ligue coréenne.


ROX Tigers

Ils auraient pu en arriver là invaincus. Intouchables. Mais après une première partie de saison exemplaire, et un niveau de jeu stratosphérique, les Tigres ont perdu un peu de leur superbe. Face à Samsung tout d'abord, avec une première défaite plus symbolique que véritablement inquiétante. Mais c'est surtout le revers face à KT qui pose question. Parce que les ROX ont montré des faiblesses, ce qui paraissait impensable il y a encore quelques semaines. Et face à une équipe qui aura dû batailler pour atteindre la finale, il est probable que la bataille pour filer au MSI sera acharnée.
 


Le joueur à surveiller chez ROX : Smeb
 

Pour autant, les ROX ont plusieurs avantages. Le premier, c'est bien sûr de n'avoir qu'un seul match à jouer. Une bonne préparation et quelques surprises peuvent vite faire tourner les choses à leur avantage. Ensuite, l'expérience : les Tigers ont déjà perdu une finale de Worlds, et en sont sortis grandis. Seul bémol, Peanut n'était pas là ; et même bien épaulé, les autres finalistes tenteront sûrement d'exercer une énorme pression sur le jungler des ROX, qui aura été pointé du doigt lors des rares défaites de son équipe.

Enfin, un privilège qui était jusque-là réservé aux SKT. À l'heure actuelle, le meilleur joueur du monde s'appelle Smeb, et il peut écraser une partie à lui seul. Même si ses équipiers vont mal, le toplaner peut toujours activer le mode super saiyan et emmener sa team au MSI. En résumé : les ROX Tigers sont toujours les favoris.

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

1 commentaire

Gotth
Gotth - 13/04/2016 16h55

Sérieusement, Smeb sans ses lunettes et son sourire trolleur en fin de game il est méconnaissable, pourtant j'ai regardé toutes les games des ROX

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.