d

17 août 2018 - Flemm' League of Legends

Playoffs LCK : round 2, fight !

Playoffs LCK : round 2, fight !

Décidément, les Playoffs coréens n'ont pas fini de nous surprendre. Après avoir éliminé les actuels champions du monde, Afreeca Freecs réalise un nouvel exploit en sortant les champions nationaux en titre, Kingzone. En pleine forme, les finalistes malheureux du dernier Spring Split s'avancent maintenant en demi-finale, où ils affronteront Griffin.

Afreeca Freecs, l'épopée fantastique

Personne ne l'avait vu venir. Auteurs d'une saison régulière très moyenne, les Freecs sont parvenus à accrocher la cinquième place à la dernière journée, seulement grâce à un meilleur ratio de victoires / défaites par rapport à Hanwha Life Esports. Face à Gen.G, on les pensait cuits. Pourtant, à peine deux heures plus tard et un 2-0 bien sec, c'est bien Afreeca qui s'avançait vers le tour suivant.

Contre Kingzone, les Freecs sont encore une fois largement désignés comme underdogs et il y a de quoi : Kingzone (et anciennement Longzhu) a remporté les sept dernières rencontres opposant les deux équipes. Un constat accablant, témoignant de l'incapacité du coach Choi « iloveoov » Yeon-sung à trouver une solution pour mettre les doubles champions de Corée en difficulté. Mais cette fois-ci, ce fut différent.

Dès la première phase de draft, les Freecs se montrent beaucoup plus incisifs que Kingzone, laissant volontairement Taliyah à Han « Peanut » Wang-ho dans la jungle pour permettre à Lee « Spirit » Da-yoon de sécuriser Olaf, très fort contre la Tisseuse de pierres. Cette stratégie, qui avait déjà fait ses preuves contre Gen.G quelques jours plus tôt, s'avère à nouveau payante. Peanut se retrouve complètement muselé, incapable d'avoir de l'impact sur la carte. De plus, la botlane vire au cauchemar pour KZ, Kim « PraY » Jong-in et Kang « GorillA » Beom-hyeon se faisant tuer trois fois en pur deux contre deux par Ha « Kramer » Jong-hun et Park « TusiN » Jong-ik. Avec une composition très fragile qui n'avait pas le droit de tomber derrière, Kingzone finira par céder son Nexus au terme d'un teamfight mal négocié au cours duquel Kramer, inatteignable sur son Varus, a pu transpercer le cinq adverse d'innombrables flèches. 1-0 pour les Freecs.

Lors de la deuxième game, rebelote : les Freecs laissent de nouveau Taliyah à Peanut, mais Spirit sécurise cette fois-ci un de ses picks « signature » , Gragas. Avec un build AP et surtout la rune Prédateur, Spirit sème la terreur dans les rangs adverses et permet à Afreeca d'enfoncer la ligne du bas des Kingzone, pendant que Kim « Khan » Dong-ha et Peanut ne parviennent pas à faire la différence sur la moitié haute de la carte. Le plan Afreeca suit son cours, Kingzone enchaîne les erreurs... En moins d'une demi-heure, les Freecs massacrent leur bête noire, 2-0.

 

Spirit (droite) a été désigné MVP de la rencontre, tandis que Kramer (gauche) a été l'homme de la première manche.
Crédits : SpoTV

 

Une troisième partie remportée difficilement par KZ grâce à une performance monstrueuse de Gwak « Bdd » Bo-seong sur Zoe n'y changera rien : Spirit et les Freecs valident leur victoire lors d'une quatrième manche au cours de laquelle Afreeca a fait preuve d'une macro absolument impeccable, ayant toujours un coup d'avance sur ses adversaires. L'excellent travail des Freecs autour du Baron Nashor a forcé Kingzone à foncer tête baissée dans un piège, coûtant la vie à quatre joueurs. Le Nexus tombe, victoire 3-1 d'Afreeca Freecs et le spectre de l'équipe invincible pendant plus d'un an n'est plus qu'un mauvais souvenir.

Des compositions d'équipe complètes et créatives, une macro aux petits oignons, quasiment aucune erreur mécanique... Afreeca Freecs est en forme olympique et montre encore une fois que la préparation et l'adaptation sont souvent les clés de la victoire.

 

Griffin vs Afreeca Freecs : David contre Goliath ?

Si les Freecs ont connu une deuxième moitié de Split compliquée, il en va de même pour Griffin. Après une première moitié presque parfaite, nos chers rookies ont connu des résultats en dents de scie en fin de saison et ne semblent plus être cette nouvelle équipe imprenable qui faisait peur à tout le monde. Ils ont notamment beaucoup de difficultés à suivre l'évolution de la meta, ayant du mal à sortir du carcan des champions exclusivement AP sur la botlane. Néanmoins, ils ont eu du temps pour travailler le patch 8.15 et devraient être en mesure de retomber sur leurs pattes.

De plus, ils ont un atout non négligeable en la personne de Lee « Tarzan » Seung-yong. Dès son premier split, le jungler de Griffin s'est immédiatement imposé comme l'un des joueurs les plus solides à son poste. Toujours très intelligent dans ses déplacements, il est capable de prendre une partie entière à son compte et faire snowball son équipe jusqu'à la victoire. Son duel avec Spirit devrait d'ailleurs être l'une des clés du match. Et si cela ne suffit pas, les Griffin conservent une autre qualité essentielle : leurs teamfights incroyables, qui constituent depuis de longues semaines une porte de sortie lorsque l'équipe est mise en difficulté. En se regroupant autour de leur carry Park « Viper » Do-hyeon, les Griffin sont intouchables dans ce domaine, n'ayant trouvé aucun rival en la matière jusqu'à présent.

 

Tarzan aura fort à faire face à un Spirit au sommet de son art.
Crédits : Inven Global

 

On ne va pas se le cacher : avec leurs superbes prestations pendant les deux premiers tours des Playoffs, les Freecs sont indubitablement favoris, démontrant une parfaite maîtrise de la méta et une macro très bien huilée. Mais qui sait, on n'est jamais à l'abri d'une surprise. Griffin a créé la sensation en terminant deuxième de la saison régulière ; remporter un BO5 face à une équipe supposée meilleure est à sa portée. Impossible n'est pas Griffin.

 

On approche doucement du dénouement final de la saison d'été coréenne et le suspens est à son comble. Qui d'Afreeca ou de Griffin se hissera jusqu'en grande finale face à KT Rolster ? Réponse ce samedi à 10h, sur O'Gaming LoL !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.