d

02 mars 2014 - ReiVon Hearthstone

Pourquoi HearthStone fonctionne-il si bien ?

Pourquoi HearthStone fonctionne-il si bien ?

L'exception confirme la règle, l'annonce d'HearthStone a laissé beaucoup de monde sur sa faim, voire totalement indifférent. Les fans boys s'attendaient en effet à d'autres annonces à cette époque. D'autres ont cependant été attirés, voire carrément emballés.

Puis les informations se sont multipliées, la bêta approchait rapidement, il n'en fallait pas plus pour créer les premiers accros ! Début août a démarré la bêta américaine et l'européenne a suivi quelques semaines après. A partir de là, la corne d'abondance s'est ouverte avec la création de centaines de chaînes Youtube, de streams, de fans sites, et de joueurs assoiffés de sang attendant dans l'agonie leur précieuse clef tel un kobold accroché à sa bougie.

Certains en ont gardé quelques traces

Aujourd'hui, cela fait un peu plus de 6 mois que la bêta a démarré, et un peu plus d'un mois que nous sommes en bêta ouverte, c'est l'heure de faire un bilan ! Pourquoi HearthStone marche-t-il si bien ? Pourquoi y a-t-il tant de tournois déjà lancés sur un jeu qui n'est pas même terminé ? Comment Blizzard a su convertir une population qui n'avait jamais touché un Jeu de cartes à collectionner (JCC) ?

L'ambiance WarCraft

Ce n'est plus à démontrer, Blizzard sait y faire en terme d'ambiance !

Celle de WarCraft est l'une des plus connues et des plus solides. WarCraft III mais surtout WoW n'y sont pas pour rien et ont su créer des liens entre les joueurs et l'univers du jeu, avec notamment certains PNJ que l'on est heureux de revoir dans HearthStone. N'est-on pas ému en revoyant ce bon vieux Hogger qui se faisait chain en boucle lors de la sortie du jeu ?

Et dans cet univers très vaste, ils ont réussi à nous rappeler l'un des lieux où l'on passait le plus son temps: la taverne. L'annonce du jeu a d'ailleurs été faite avec des images d'un plateau HearthStone dans une taverne de WoW. Et aujourd'hui, beaucoup réclament la possibilité de jouer depuis WoW.

Du menu, au plateau de jeu, en passant par la musique, on a réellement l'impression de se tenir sur une chaise en face d'un adversaire avec une bonne chope de bière à la main.

Leur partie n'a pas l'air passionnante.

Les cartes et les animations participent à l'ambiance. Vous infligez beaucoup de dégâts d'un coup ? Le public réagit ! Vous gagnez ? Vous êtes applaudis ! Chaque serviteur a en plus sa petite phrase d'invocation ou d'attaque qui donne une vraie personnalité à vos cartes. Je passerai rapidement aussi sur les cartes "dorées" qui sont du plus bel effet, sans pour autant avoir de conséquences sur le jeu en lui-même.

De 7 à 777 ans

L'accessibilité du jeu se révèle aisée, notamment car c'est un Free-to-Play (F2P), ce qui encourage les curieux à venir le tester. La prise en main est également rapide puisque vous saurez jouer après un petit tutoriel en 6 étapes.

Blizzard a tout misé sur une interface épurée et effectivement, on ne se perd pas trop dans les menus et options. Et ceci est peut-être un défaut, le jeu manquant cruellement de statistiques détaillées sur les parties ou d'une gestion communautaire plus élaborée. Il n'y a en effet qu'un chat minimaliste, aucune gestion de clan et de groupe ... pour le coup, c'est vraiment épuré !

Où est l'emote d'insulte ?

Le but est bel est bien de toucher autant le joueur casual que le joueur expert, et c'est plutôt un bon début. Les plus casuals vont s'affronter entre potes ou à leur niveau du ladder. Les plus experts cherchent à se classer dans le top du ladder et participent à de nombreux tournois.

Après de nombreuses modifications, l'équilibrage du jeu arrive à maturité. Les casuals ont en effet à disposition des cartes qui sont déjà puissantes de base et pas forcément obsolètes au premier booster ouvert. Les mécaniques, même si elles restent pauvres comparées à de plus vieux TCG (équivalent du JCC en anglais), suffisent pour élaborer des jeux complexes et parfois difficiles à jouer pour le néophyte (comme le "Rogue Miracle" de Kolento).

Une économie bien rodée

HearthStone est donc un F2P, modèle économique en vogue et qui fonctionne plutôt bien. Et en effet, sans connaître les chiffres, je pense que Blizzard a déjà bien rentabilisé son jeu alors qu'il n'est même pas sorti officiellement !

Mais un point que je trouve important est que de nombreux joueurs ont pu démontrer qu'il était vraiment possible de progresser dans le jeu sans débourser un centime. Le plus récent exemple que je connaisse est celui de Trump qui a réussi une ascension sur le serveur EU en F2P.

L'aspect "no trade" est également un point très important du jeu. Cela donne une utilité à toutes les cartes, même si vous les possédez déjà. Ainsi, vous produisez de la poussière qui vous permettra de créer votre carte tant désirée ! C'est un aspect qui n'enlève cependant rien au plaisir d'ouvrir des boosters, mais qui équilibre les chances sur le moyen / long terme.

Au final, pas de défaut ?

Tout est donc là pour nous rendre accro au jeu. Cependant, nous n'avons actuellement qu'une bonne base et il reste de nombreux efforts à faire de la part de Blizzard. Un jeu de cartes doit en effet continuellement évoluer à travers du contenu additionnel.

On sait déjà que certaines fonctionnalités sont en cours de développement comme le "mode aventure". Des extensions sont également en préparation, et c'est pour moi un point critique : trop d'extensions et ça risque de devenir un P2W, pas assez de renouvellement et la lassitude se fera sentir rapidement.

L'E-Sport est l'autre point critique actuel. On ne compte plus les tournois, il y en a tous les jours ! Et pourtant il n'y a pour le moment aucun support de la part de Blizzard. La communauté attend avec impatience un mode observateur. Et pourquoi pas, dans le futur, un module tournoi directement dans le jeu ?

Wait & see !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

2 commentaires

sembei13
sembei13 - 03/03/2014 08h34
L'aspect "no trade" est également un point très important du jeu. Cela donne une utilité à toutes les cartes, même si vous les possédez déjà. Ainsi, vous produisez de la poussière qui vous permettra de créer votre carte tant désirée ! C'est un aspect qui n'enlève cependant rien au plaisir d'ouvrir des boosters, mais qui équilibre les chances sur le moyen / long terme.

C'est l'aspect qui me gène le plus. Perso j'ai pas envie de jouer tous les decks... Et quand j'ouvre un booster contenant une super carte... D'un autre deck, bah c'est juste une déception. Je vais rien en faire. La garder pour la collection ou "au cas ou je fasse ce deck un jour", la cramer pour récupérer juste une partie de sa valeur... Dans les 2 cas c'est pas folichon.

Je comprend que ça soit nécessaire à une économie saine dans le jeu, on limite les interactions pour limiter les problèmes/abus.

KumoOmo
KumoOmo - 07/03/2014 19h30

C'est l'aspect qui me gène le plus. Perso j'ai pas envie de jouer tous les decks... Et quand j'ouvre un booster contenant une super carte... D'un autre deck, bah c'est juste une déception. Je vais rien en faire. La garder pour la collection ou "au cas ou je fasse ce deck un jour", la cramer pour récupérer juste une partie de sa valeur... Dans les 2 cas c'est pas folichon.

Je comprend que ça soit nécessaire à une économie saine dans le jeu, on limite les interactions pour limiter les problèmes/abus.

Je pense que tu n'as pas saisi le but premier de la poussière
Le système n'est pas réellement fait pour sacrifié les cartes d'un deck pour favorisé un autre ça ne sert à pas grands chose vu qu'elle coute plus à faire qu'a recycler.

La ou ça deviens intérréesent ce n'est pas au début mais à longterme quand après de nombreux paquets tu finis avec 3 exmmplaire ou plus des même cartes commune alors qui te manque une rare et là ça tout son intéret tu perd rien en capacité de deck tu fais que gagné.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.