d

22 nov. 2017 - Camthug League of Legends

Présaison : nouveau jeu, même méta ?

Présaison : nouveau jeu, même méta ?

Avec le patch 7.22, Riot Games a lancé une pré-saison ambitieuse en remodelant complètement le système de runes. Exit les pages de maîtrises et de runes séparées, elles sont désormais regroupées en une page de runes, offrant des possibilités très diverses. Si ces changements ont fait beaucoup de bruit, ont-ils vraiment modifié la nature du jeu et la face de la scène compétitive ? Éléments de réponse.

Un jeu différent ?

Sans aller jusque-là, il faut admettre que les changements opérés en ce début d'inter-saison ont impacté l'expérience de jeu, désormais plus dynamique. Pourquoi ? Eh bien parce que les nouvelles runes offrent énormément de possibilités « mécaniques », quand l'ancien duo runes/maîtrises apportait des statistiques de combat, indépendantes du déroulement de la partie. Au lieu de jouir d'un bonus fixe d'armure, un joueur peut désormais utiliser un zhonya à usage unique, changer ses sorts d'invocateur au cours de la partie, s'endetter, interagir avec les balises de vision ou utiliser ses bottes comme objets activables. Rien que ça.

Les nouvelles runes permettent de choisir un arbre principal et un arbre secondaire parmi les cinq proposés.
Crédits : leagueoflegends.com.

Pour pallier la perte des statistiques qu'apportaient les anciennes runes, beaucoup de champions ont vu les leurs augmenter (points de vie, croissance en points de vie, armure, dégâts d'attaque). Ainsi, la valeur des statistiques portées par les champions aux différents stades de la partie n'a pas beaucoup évoluée, le grand changement consistant à associer ces statistiques à des mécaniques de jeu, à les rendre plus difficilement accessibles.

Le résultat ? Un style de jeu plus « high-risk, high-reward », offrant plus de possibilités individuelles dans un jeu gouverné par les efforts tactiques et collectifs. Un soulagement pour beaucoup de joueurs et d'observateurs rêvant d'un League of Legends plus spectaculaire, moins SKT T1 et plus ROX Tigers. Plus Faker et moins Ambition.

Mais alors, quelles runes ont véritablement impacté la scène compétitive et quels champions ont-elles remis au goût du jour ? Voici une liste non exhaustive.

Kleptomancie : c'est sans doute la rune qui a le plus fait parler d'elle depuis le début de l'inter-saison. Et pour cause, la quantité d'or et de consommables qu'elle rapporte permet à certains champions d'exceller durant la phase de lane. Parmi eux, Ezreal et Gangplank sont ceux qui en profitent le plus, Tir Mystique et Pourparlers faisant fonctionner la rune en appliquant les effets à l'impact. Corki profite également très bien de Kleptomancie, qui simplifie un peu plus sa phase de lane et lui permet d'atteindre sereinement ses pics de puissance.

Pas sûr qu'Ezreal ait assez de place pour loger tous ses consommables.
Crédits : @BrunoGaryGrey.

Invocation d'Aery : après avoir été boudée par les joueurs au lancement du patch 7.22, Invocation d'Aery s'est progressivement imposée comme la rune incontournable de cette pré-saison. Grâce à un temps de récupération très faible et des dégâts non négligeables, elle offre une bonne tenue de lane à la plupart des champions. Et si Rumble, Karma, Sona ou Azir semblent être les champions qui en profitent le plus, elle est aussi utilisée de manière plus surprenante, sur Miss Fortune par exemple pour profiter de la synergie avec son Doublé et sa Pluie de balles.

Attaque soutenue : légèrement moins en vue que Kleptomancie ou Invocation d'Aery, Attaque soutenue permet aux Carry AD qui se basent sur leurs auto-attaques de tenir la comparaison avec des champions comme Ezreal ou Miss Fortune. Elle permet surtout à Xin Zhao (eh oui) de signer son retour sur le devant de la scène, même compétitive.

Électrocution : c'est l'un des gros changements de cette pré-saison : grâce à la rune Électrocution, les tanks ont (en partie, et enfin) laissé place aux assassins dans la jungle. Exit Sejuani, Exit Gragas, dites bonjour à Nidalee, Kha'Zix et Lee Sin (et rebonjour à Jarvan IV, qui profite lui aussi d'Électrocution et réussit décidément à se faufiler dans toutes les métas).

Après-coup/Poigne de l'Immortel : en ce début d'inter-saison, la pluie de champions profitant d'Électrocution sur la toplane a rapidement laissé place aux tanks portant Après-coup ou Poigne de l'Immortel. Parmi eux, Ornn, Maokai et Shen semblent tirer leur épingle du jeu, comme Leona sur la partie basse de la carte.

Ruée offensive : sans avoir un énorme impact sur la méta actuelle, Ruée offensive joue son rôle dans le retour de Xin Zhao et renforce la phase de lane de Kalista, qui bénéficie de la rune à chacun des ses bonds.

Chapeau ultime : en réduisant le temps de récupération de leur compétence ultime, Chapeau ultime permet à des champions comme Malzahar, Zilean et Karma de revenir, eux aussi, au goût du jour.

Une méta inchangée ?

Malgré une dynamisation notable du jeu et l'arrivée de nouveaux champions, la méta compétitive n'a pas été bouleversée par le patch 7.22. En terme de champions, les nouveautés se limitent pour l'instant à Ezreal, Xin Zhao et Azir, les autres héros forts de l'inter-saison étant déjà présents lors de la fin de saison dernière. Et du point de vue tactique, les changements de cette pré-saison n'ont, plus logiquement, pas eu d'impact. Plus logiquement car le patch 7.22 n'a pas ou peu modifié les caractéristiques de la Faille de l'invocateur, si ce n'est pour réduire l'expérience de rattrapage dans la jungle.

À une midlane (et un Ornn) près, les compositions de Gentside et Millenium lors du Challenge France ont un air de déjà-vu.
Crédits : O'Gaming LoL.

Finalement, c'est donc dans une méta assez semblable à celle des championnats du monde 2017 que la saison 8 devrait commencer. Les équipes ne seront donc, à priori, pas dépaysées et les joueurs les plus talenteux pourront tirer profit des nouvelles mécaniques de jeu, pour notre plus grand plaisir !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.