d

14 août 2014 - ZeManiaK League of Legends

Preview des Playoffs des LCS EU

Preview des Playoffs des LCS EU

Un match au couteau pour la cinquième place, des demi-finales puis une finale pour se qualifier aux Worlds, que rajouter à ce programme ? Rien, si ce n'est une analyse des matchs à venir, que le crew O'Gaming va réaliser pour vous sous vos yeux ébahis.

 

Match pour la cinquième place (par j0kAir) :

  Supa Hot Crew       VS      Millenium

 

Bilan des quarts de finale :

Les SHC se sont inclinés contre les ROCCAT. Bien que plutôt favoris, les Supa Hot Crew de Selfie n'ont pas fait impression lors de ce premier quart de finale. 3-1 pour les coéquipiers d'Overpow, qui semblaient bien mieux préparés que leurs adversaires. C'est lors de la première game de ce Bo5 que l'ont a vu Xaxus sortir Alistar top, pick aperçu le jour même en Corée, et qui devient un pick de plus en plus commun sur cette lane. La bonne performance collective des ROCCAT leur a assuré une place en demi-finale. Au contraire les SHC ont presque contre-performé, à l'image de leur midlaner, Selfie, sûrement leur meilleur joueur, qui ne prend que 4 kills sur l'ensemble des quatre games. Notons toutefois que les SHC n'ont pas sorti leur jeu habituel, peut-être à cause de la pression.

 

Pour le quart de finale des Millenium le schéma est différent dans le sens où ils n'arrivaient pas en tant que favoris, même si la différence entre les deux teams semblait faible. Surclassés par des SK bien en place, les Millenium n'ont pas réussi à mettre la machine en route, et se sont logiquement fait balayer 3-0. Présentés par Riot comme potentiel client pour une place aux Worlds Finals, les Millenium sont maintenant à la lutte pour garder leur place en LCS sans passer par la case Up & Down.

 

Analyse du matchup

Commençons par la toplane, le duel entre Mimer et Kev1n devrait se jouer principalement lors de la phase de draft, au vu de la méta top actuel. D'un côté Mimer est un joueur de champion tanky comme Shyvana (16 games sur 28 lors du Summer Split) ou Mundo, bien qu'il ait récemment joué trois fois Kayle contre les ROCCAT en quatre games lors des quarts de finale. De l'autre côté Kev1n, joueur reconnu d'Aatrox et d'Irelia, aime jouer des champions susceptibles de prendre le kill sur la lane. Notons toutefois l'arrivé de nouveaux mustpick comme Maokai, Nidalee ou même Alistar. Dans la jungle le duel entre Impaler et Kottenx pourrait tourner à l'avantage du joueur de Millenium, en effet il a semblé plus à l'aise lors du Summer Split, notamment grâce à son Lee Sin. Il est cependant capable de sortir Kha'Zix, Evelynn ou Elise. Impaler quant à lui n'est pas un joueurs réputé pour son Lee Sin, il compense cela avec son Jarvan ou sa Elise. Lors des quarts de finale il a joué trois fois Rengar (en quatre game), un champion à fort potentiel et que Kottenx n'a joué qu'une seule fois en 2014 aux LCS, qui pourrait donc lui être banni. La botlane est un point essentiel quand on connaît l'importance des ADC en ce moment. D'un point de vue individuel, les joueurs Millenium - Creaton et Jree - semblent être devant, grâce à leur talent, cependant Creaton n'a pas vraiment brillé cette saison, les carry AD du moment ne semblent pas convenir à son style de jeu, on pourra toutefois le voir sortir un Graves ou un Twitch qui, bien que très peu joués, ressemblent plus aux ADC très mobiles qu'il affectionne. MrRallez, lui, a connu un bon Summer Split, notamment grâce à son Lucian. Il est plus à l'aise sur Kog'maw et Tristana que Creaton, est cela pourrait être un avantage pour les SHC. Du côté des supports, on joue la même chose des deux côtés, on apprécie notamment Morgana.

 

Mais le duel qui pourrait faire basculer la game en faveur d'une des deux équipes se trouve sur la midlane, où l'on retrouve les deux joueurs vedettes de chacune des structures. Chez Millenium, Kerp, MVP des semaines 1 et 4 de ce Summer Split, aficionados des assassins, aime prendre des kills sur sa lane mais également en décalant sur d'autres lanes grâce à la mobilité de ses champions. Pour SHC, Selfie, MVP de la semaine 10, possède un style de jeu similaire à celui de Kerp. Cependant, les deux midlaners ne jouent pas les mêmes champions, ce qui pourrait amener une phase de draft intéressante, qui sera selon moi la clé du match. En effet, ban les bons champions pourrait se révéler déterminant. Le seul champion que les deux joueurs partagent vraiment, Ziggs, pourrait être un pick à sécuriser le plus rapidement possible. La particularité de Kerp vient du fait qu'il ne joue pas Orianna - aucune partie avec ce champion aux LCS. Il lui préfère par exemple Fizz, qu'il a joué 5 fois lors du Summer Split et avec lequel il possède un winrate de 80 %. Le poisson pourrait donc subir un ban, à moins que Selfie décide de le jouer lui aussi, puisqu'il l'apprécie également. Même si le pick favori du midlaner des SHC reste Yasuo, on ne devrait par contre pas voir sa Kayle, champion que l'on ne voit plus vraiment au mid. Dans tous les cas, l'affrontement au mid, bien que moins important dans la meta actuelle que la saison passée par exemple, sera à suivre de près, il ne serait pas surprenant qu'un des deux midlaner puisse prendre le kill en 1v1.

Pour ce qui est des statistiques, en saison régulière, les Millenium se sont imposés 5 fois (pour 3 défaites) contre les SHC en 2014 (2-2 lors du Summer Split). Lors du Spring Split, ils avaient fini dernier (M) et avant dernier (SHC). Lors du Summer Split, les SHC ont terminé 3e, alors que les Millenium ont fini 5e.

Pour conclure, cela nous fait deux postes en faveur des Millenium (top et jungle), et deux pour les SHC (bot et mid), cependant, la différence entre Kerp et Selfie est minime, et je donnerais donc un avantage global pour les [M], qui ont généralement plus de capacité à décaler, et donc à gagner leur lane.

Le PronosThud :

J'aimerais personnellement une victoire des Supa Hot Crew, car c'est une équipe qui peut encore montrer beaucoup de belles choses. Cependant, je vois une victoire des Millenium, ils ont sûrement été sonnés par la claque reçue contre les SK et un sursaut d'orgueil pourrait leur offrir la victoire. Les SHC pourront compter, en plus de leur force, sur la fâcheuse tendance qu'ont les Millenium à ne pas finir la game quand il faut. Toujours est-il que je ne vois pas un 3-0, plutôt un 3-1, ou un 3-2 en faveur des [M]. Le syndrome « LCS EU » faisant effet, je ne vois pas de stomp, mais plutôt des games classiques, à l'européenne, d'un quarantaine de minutes. Et je répète mon avis, selon lequel au moins 50 % de ce Bo5 va se jouer lors des picks et bans. Même si sur le papier ce ne sont pas les équipes les plus clinquantes, les deux proposent un jeu agressif et vu l'enjeu, cela pourrait donner lieu à une jolie confrontation.

 

Première demi-finale (par j0kAir) :

 Roccat         vs       Fnatic

 

Le Summer Split des deux équipes :

 

Les ROCCAT ont connu un Split plutôt difficile, en effet ils n'ont jamais été mieux classés qu'à la 6e place, ils ont même passé cinq semaines, sur onze, aux deux dernières places du classement. Ils ont cependant réussi à s'accrocher à cette 6e place qu'ils ont occupée de la semaine 7 jusqu'à la fin du Split, sécurisant alors leur place en Playoffs. Étant obligé de passer par les quarts de finale, personne ne les voyait réellement atteindre les demi-finales puisqu'ils devaient affronter les SHC, alors 3e des LCS. Cependant, grâce à une bonne préparation, et une meilleur gestion de la pression, les ROCCAT ont éliminé les SHC en dominant plutôt facilement ce Bo5 (avec 3-1).

 

Les Fnatic, fraîchement triple champions d’Europe en titre attaquaient ce Summer Split avec l'espoir de décrocher une nouvelle couronne européenne. Ils nous ont habitué à un style particulier, enchaînant les victoires puis les défaites, pour revenir plus forts que jamais et s'imposer en Playoffs. Pour ce Summer Split, il n'en fut rien. Les Fnatic ont lutté dans le ventre mou du classement, 4e de la première semaine à la septième, ils ont ensuite atteint la deuxième place qu'ils n'ont plus lâchée par la suite. S'ils ont réussi à sécuriser cette seconde place, c'est qu'ils ont changé. En effet, le 21 juin, Araneae rejoint l'équipe en tant que coach, un première pour les FNC, et depuis ce jour seulement quatre défaites en dix-huit rencontres. Et des Fnatic qui abordent donc ces demi-finales dans de très bonnes conditions.

 

Analyse du matchup  :

 

Soyons clairs, les Fnatic se placent en tant que favoris, voir même archi-favoris, pour cette rencontre. Cependant une analyse du matchup nous montre que les ROCCAT n'ont pas à rougir de leur lineup.

 

Tout d'abord le style des équipes est assez différent. Chez les Fnatic, on essaye de mettre Rekkles dans les meilleures conditions pour qu'il puisse ensuite faire les dégâts nécessaires pour remporter la game. Si ce style de jeu est extrêmement bien adapté à la méta actuelle, que l'on peut qualifier d'ADcentrique, où l'ADC est la source de la plupart des dégâts, il faut faire attention car un mauvais early game de la part de la duolane Fnatic pourrait leur être fatale. Toutefois les individualités présentes sur les autres lanes pourraient prendre le relai, et c'est là une des forces des FNC, toutes les lanes sont occupées par un très bon joueur. De plus leurs très bonnes rotations leur assure des prises d'objectifs, qui peuvent compenser en cas de défaillance au combat ou, au contraire, creuser l'écart s'ils sont déjà bien dans leur game.

 

Du côté des ROCCAT, il y a aussi de très bonne individualités, mais Celaver est moins au centre des compositions et du style de jeu des Polonais que peut l'être Rekkles chez les Fnatic. Cependant, on sait que les ROCCAT n'ont pas peur des picks plutôt exotiques, mais qui n'en sont pas pour autant moins efficaces, ce sont eux qui ont popularisé Alistar top en Europe par exemple. Leur force vient aussi de Jankos, un des meilleurs junglers de ces LCS 2014 et qui pourrait aider les ROCCAT à s'imposer. N'oublions également pas que les ROCCAT sortent d'un Bo5, et qu'ils sont sûrement déjà prêts en ce qui concerne le format de jeu.

 

Parlons maintenant des picks, et des affrontements directs qui auront lieu lors de cette demi-finale :

 

Au top nous avons d'un côté un des meilleurs toplaner d'Europe, voir du monde, le Français sOAZ pour les Fnatic. En plus d'avoir de très bonnes mécaniques et une très bonne vision de jeu, il possède un des meilleurs pool de champions à la toplane, capable de jouer des champions orientés sur les dégâts comme Aatrox ou Irelia, il peut aussi jouer des champions tanky comme Shyvana, ou bien des champions utilitaires comme sa Lulu. De l'autre côté, Xaxus impressionne moins, cependant il faut faire attention, des champions joués plutôt similaires lors de la saison régulière, mais on l'a vu sortir les nouveaux picks rois de la toplane lors du quart de finale contre SHC : Alistar et Maokai. Même si l'on peut penser que la toplane n'est plus ce qu'elle était, gagner sa lane, et être mieux dans sa game que son opposant est toujours un avantage. Surtout avec ces nouveaux picks, qui ont pour but de gêner l’équipe adverse lors de teamfights.

 

Toplane : avantage Fnatic

 

Pour ce qui est de la jungle, les deux équipes évoluent encore une fois dans des styles différents. Jankos n'a joué lors du Summer Split que quatre champions en vingt-sept games*, sur ces quatre champions (Lee Sin, Elise, Vi, Evelynn), il semble avoir une préférence pour Elise et Lee Sin (vingt-deux games sur ces deux champions), il a récemment joué Jarvan IV (deux fois) lors des quarts de finale. Le pool de Cyanide est plus ouvert, huit champions, une préférence pour Evelynn et Elise (10 et 9 games). Selon moi, malgré son pool moins grand, Jankos est tout de même un peu au dessus de Cyanide en terme de niveau. Il a d'ailleurs été élu MVP de la semaine 8. Attention toutefois aux rotations des Fnatic sur les objectifs, comme le dragon et le Baron Nashor, qui pourrait compenser.

* Les ROCCAT ont une game en moins, car ils ont une victoire par forfait contre les CW.

 

Jungle : Avantage ROCCAT

 

À la midlane, le duel est serré, d'un côté Overpow, un pool de champion monstrueux, quinze champions différents lors du Summer Split, avec des picks exotique (Zilean, Morgana), il aime jouer des champions que les autres ne jouent pas (Vladimir, Riven, Pantheon, Talon, etc. lors du Spring Split). Il semble ne pas avoir de pick de prédilection, champion le plus joué : Twisted Fate, quatre fois. Il ne spam donc aucun champion, il est donc difficile de lui bannir un champion particulier. Ce qui lui a valu un titre de MVP lors de la semaine 5 avec 20,0 de KDA. De l'autre côté, xPeke, valeur sûre de la midlane en Europe, il semblait vivre une baisse de régime lors de ce Summer Split, mais il nous a rassuré dernièrement (13/4/5 et 4/0/5 lors de la première journée de la semaine 11). À l'aise sur tous ses champions, il n'a joué que des champions AP lors de ce Summer Split, avec des préférences pour Ziggs, Syndra, ou bien Twisted Fate. Connu pour son split push, il est souvent décisif dans les games à enjeu, et il pourrait faire la différence sur la midlane.

 

Midlane : Égalité

 

Finissons par la botlane. Machine à kills chez les Fnatic, Rekkles est le symbole de la nouvelle génération de jeunes joueurs qui arrivent sur le devant de la scène européenne. Avec un positionnement souvent proche de la perfection, et un pool de champions qui semble contenir tous les carry AD proposé par Riot, il fut logiquement MVP de la semaine 9 et des derniers Playoffs. Si l'ADC des Fnatic est quasiment tout le temps irréprochable, outre son niveau personnel, cela vient aussi du fait que son équipe fait tout pour que ce soit le cas, en commençant par son support, le deuxième Français de l’équipe, YellowStar. MVP des semaines 7 et 11, l'ancien ADC des FNC est passé de bon support en fin de S3 au statut d'excellent support en cette saison 2014. À l'aise sur tout les support actuels, on fera une mention spéciale pour sa Morgana. Adepte du swap lane, les FNC n'en sont pas moins efficaces en 2v2. En face d'eux se dresse la botlane des ROCCAT, moins impressionnante, mais Celaver et Vander n'en sont pas moins redoutables depuis que Vander a « amélioré » son pool de champions, la botlane polonaise peut surprendre. Cependant et malgré le Thresh de Vander, ou le Lucian de Celaver, la botlane Fnatic parait beaucoup plus dangereuse.

 

Botlane : avantage Fnatic

 

Les Fnatic prennent donc un avantage au niveau du matchup. Leurs qualités individuelles et leur intelligence de jeu devrait faire la différence. La phase de draft devrait une nouvelle fois avoir un rôle important, cependant les deux équipes sont pleines de ressources et il sera difficile de ban tous les champions sur lesquels les joueurs sont à l'aise.

 

En terme de confrontations, les Fnatics dominent 7-1 sur les LCS de cette année, et viennent d'infliger un 4-0 aux ROCCAT lors de ce Summer Split.

 

Le PronosThud :

Plus qu'une place en finale des LCS, ce match offre un billet pour les finales mondiales de cette saison 2014, un enjeu bien plus grand qu'une simple game de LCS donc. Les Fnatic sont favoris, et devraient s'imposer sans avoir à puiser dans leurs dernières forces, sûrement un 3-0 ou un 3-1, cependant attention, on a vu lors des quarts que les ROCCAT était vraiment près à affronter n'importe qui, ils sont plus que jamais engagés dans la course aux Worlds et restent donc une équipe compliquée à affronter, et les games risquent d'être intéressantes. Notamment la première qui, si elle revient au Fnatic, pourrait augurer une victoire facile, mais qui, si elle revient aux ROCCAT, pourrait alors faire douter les champion d'Europe en titre. Dans tous les cas, et quel que soit le résultat, il ne faudra pas se relâcher, une autre chance de qualification sera offerte aux perdants, alors qu'un titre de champion européen s'offrira aux vainqueurs, ainsi qu'une place dans le premier chapeau lors du tirage des poules pour les Worlds.

 

Vainqueurs : Fnatic, 3-0 ou 3-1.

 

Deuxième demi-finale (par fly) :

 SK Gaming            vs       Alliance        

 

Le Summer Split des deux équipes :

 

SK a déjà eu droit à un récapitulatif, pour le consulter je vous invite à lire l'article ici.

Alliance quant à elle a juste dominé cette saison des LCS. Les coéquipiers de Froggen commencent avec un honorable 3-1 pour faire oublier leur début catastrophique de Spring Split (0-4). Ensuite ils enchaînent presque un sans faute pendant cinq semaines. Ce n'est qu'à la fin de la deuxième Super Week (semaine 7) que l'équipe connaît un petit passage à vide. En effet, Alliance perd quatre match d'affilée, ce qui paraissait impossible après avoir vu leur début flamboyant. Heureusement, l'équipe se reprendra très vite et finira le Split avec une seule défaite dans la Super Week finale. Alliance finit donc avec le sympathique score de 21-7 et sans avoir peur d'une seule équipe car elle fait un 3-1 contre chacune d'entre elles. Autant vous dire que Alliance peut aborder cette demi-finale avec une grande confiance, même si rien n'est joué d'avance.

 

Analyse du matchup  :

 

La balance penche clairement en faveur des Alliance, premiers du Summer Split avec seulement 7 défaites, contre des SK quatrièmes avec presque le double de défaites. Mais les SK ne sont pas là par hasard et se montrent très convaincants en ce moment (3-1 pendant la Super Week finale et 3-0 contre les Millenium). Pour gagner une partie, les équipes devront faire quasiment un sans faute car aucune ne possède de grosses faiblesses, et chacune sait appuyer sur les erreurs de ses adversaires.

 

Au niveau des bans, SK aurait tout intérêt à ban la Irelia ou la Shyvana de Wickd sur lesquelles il fait un carton. Au niveau de la jungle, Shook est impossible à ban car il maîtrise les quatre champions qu'il a l'habitude de jouer (Lee, Evelyne, Elise et sa Riven). Le Twisted Fate de Froggen pourrait poser quelques problèmes (100 % de win sur quatre games). Mais de toute façon, il est quasiment impossible d'outban Alliance car chacun des joueurs possède un grand nombre de champion qu'il sait jouer à la perfection. Du coup, les SK devraient surtout ban en fonction de la composition qu'ils comptent choisir.

Pour Alliance le choix des champions à ban est plus simple. La Ahri de Jesiz a fait forte impression durant le quart de finale contre Millenium, et son Fizz est toujours très fort. Le Maokai top de Fredy122 peut surprendre, tout comme le Kha'Zix de Svenskeren. Un ban du Kog'Maw de CandyPanda est aussi fort envisageable.

 
Au niveau des lanes :

 

Sur la top lane, Wickd pourrait prendre un pick safe, late game comme sa Shyvana ou plus risqué, une Irelia, alors que son alter ego Fredy122 sortira peut être un Maokai top (on ne sait pas encore l'impact qu'il pourrait avoir car joué deux fois, dont une fois contre un Alistar), ou une Nidalee, donc plus du côté des bruisers. La phase de lane pourrait être fort intéressante, comme complètement ennuyante, tout dépendra des champions choisis.

Dans la jungle c'est un combat de titan qui nous attend. Les deux sont des monstres à ce poste (chacun une fois MVP de la semaine) et leur impact est très important dans la partie. Shook pourrait nous ressortir une Riven, alors que Svenskeren nous remontrerait bien son petit Kha'Zix qui a été effrayant contre les Millenium. Lee Sin sera sans aucun doute une cible de choix dans les picks comme dans les bans pour chacune des deux équipes, tant les deux junglers sont surpuissants avec.

Au niveau du mid, Froggen peut… tout jouer ! Du pick utilitaire avec Orianna ou Lulu en passant par le poke/clean wave avec Ziggs ou Xerath pour finir avec des assassins type Kassadin ou Leblanc, sans parler de son Twisted Fate, on ne peut pas dire que son pool de champions soit faible. De plus ses mécaniques de jeu sont incroyables, donc on ne peut que penser à une victoire de Froggen au mid, mais la force de Jesiz sur sa Ahri me laisse penser qu'il a ses cartes à jouer. En tout cas, il faudra sans doute suivre avec attention cette midlane où tout peut arriver !

Enfin, c'est au tour de la botlane. Les deux AD carry sont des aficionados du Kog'Maw et du Lucian, mais CandyPanda pourrait ressortir sa Caitlyn et Tabzz lui, son Corki en fonction de la compostion d'équipe. C'est surtout sur les supports que tout va se jouer, car Nyph est magistral sur son Thresh et sa Morgana (respectivement 8-2 et 6-0) mais est tout aussi bon avec les autres champions, alors que nRated a une moyenne de 50 % de win sur tous les supports du moment, du coup une domination Alliance risque d'avoir lieu sur la partie inférieure de la map.

 

Les PronosThud :

 

Je ne pense pas que la domination Alliance va s'arrêter au début des Playoffs, et même si SK est très en forme en ce moment et a l'avantage d'avoir déjà joué un BO, les coéquipiers de Froggen devraient infliger une correction aux SK sur le score de 3-0.

 

Voila vous savez tout , alors rendez-vous sur Ogaming à partir d'aujourd'hui 16h pour ne rien rater de ces playoffs des LCS Europe. Bons matchs à tous.

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.