d

15 août 2016 - Nepou StarCraft 2

Proleague 2016 : Les quatre fantastiques

Proleague 2016 : Les quatre fantastiques

Starcraft II est le jeu de duel par excellence, le mode compétitif de référence étant la joute en un contre un. Pourtant, l’une des compétitions les plus prestigieuses de la planète n'obéit pas à ce schéma et voit s'affronter des équipes, c'est la Proleague.

Recette de saison

Trois “rounds” dans l’année visant à classer sept équipes par points, voilà le fonctionnement de base de la Proleague. Chaque round comprend donc une phase dite de “round robin”, durant laquelle chacun affronte chacun, puis une phase de Playoffs, pour déterminer un vainqueur saisonnier. Au terme d'une saison entière d'affrontements, les équipes obtiennent donc un classement global. C’est alors l’heure des Playoffs annuels, le rendez-vous du gratin.

Les quatre meilleures formations de l’année s'affrontent dans un arbre pour déterminer l'équipe victorieuse. L'arbre en lui-même est assez particulier et favorise les bonnes performances durant la saison régulière. En effet, la quatrième équipe affronte la troisième pour gagner le droit de défier la seconde, alors que l'équipe ayant obtenu le meilleur classement à l'issue de la saison régulière est directement propulsée en finale.

Les deux premiers matches se jouent en BO3, en alternant le format "classique" (les 6 joueurs de l'équipe jouent une seule fois chacun) et "all kill" (le vainqueur reste en piste). Pour se départager, les équipes jouent donc deux ou trois BO7, selon le scénario.
La finale est en Bo1, au format classique. Pas d'arnaque, tout le monde joue, tout le monde se confronte.

 


Source : Liquipedia.

 

Cette année, les quatre équipes par ordre croissant de classement sont donc : Afreeca Freecs, SK Telecom T1, KT Rolster et Jin Air Green Wings. La rédaction d'O'Gaming vous propose de revenir sur leurs chances de succès respectives.

Afreeca Freecs : le Freecs, c’est chic
 


Photo par Kenzi

Afreeca Freecs est l'équipe inattendue de cette saison. En effet, leur hiver a été catastrophique. Après l'arrestation de leur sponsor - Sbenu - pour fraude, l'équipe s'est retrouvée sans aucun support financier et au bord de la dissolution. Ce premier écueil a été évité grâce à l'absorption de l'équipe par Afreeca Freecs. Quelques jours plus tard, l'ancien “ace” de l'équipe, Life, est échangé à KT Rolster contre Leenock. Tout semble aller pour le mieux jusqu'à ce que, le lendemain, le jeune Zerg soit arrêté et placé en garde à vue par la police sud-coréenne, sur le fondement d'accusations de match-fixing, ensuite confirmées. Tout le monde s'attend alors à ce que l'équipe fasse une saison blanche. 

Pourtant, avec un score de 3 victoires pour 3 défaites, le premier round se déroule sans trop de peine, l'équipe accrochant même la quatrième place. Bien qu'elle soit rapidement balayée en Playoffs du round 1 par KT Rolster, Afreeca Freecs a montré que ses joueurs n'étaient pas à sous-estimer et qu'ils pouvaient remonter la pente. Malheureusement, le round 2 est loin d'être aussi bon. Finissant derniers de la saison régulière ils n'ont pas impressionné, loin de là. Au terme d'une saison en dents de scie, l'équipe finit troisième du round 3, perdant ensuite en Playoffs contre CJ Entus. La force de cette équipe est le grand nombre de joueurs capable de gagner des cartes sur un Bo1. Cependant, et comme le révèlent les Playoffs, l'équipe manque d'un joueur star capable d'écraser les adversaires les uns après les autres à l'image d'un herO ou d'un Maru. En conséquence, elle ne devrait pas pouvoir dépasser la quatrième place de ces Playoffs.

SK Telecom T1 : de la friture sur la ligne ?
 


Classic. Photo par Kenzi

SK Telecom T1 est une des équipes les plus impressionnantes de la Proleague avec un historique impressionnant, tant sur Broodwar que sur Starcraft II. Elle est d'ailleurs tenante du titre, obtenu face à Jin Air Green Wings il y a un an. D'autre part, avec Classic, Dark, INnoVation et soO , l'équipe dispose d'un important réservoir de joueurs pouvant faire office d'ace. Chacun d'entre eux peut, en effet, “all kill” n'importe quelle équipe de Proleague lorsqu’il est dans un bon jour. Avec d'autres joueurs solides en support comme Dream ou MyuNgSiK, cette équipe peut être considérée comme une des favorites de la compétition.

C'est d'ailleurs sous les meilleurs augures que la Team 1 a commencé sa saison, avec une première place lors du round 1, suivie d'une victoire lors des Playoffs. Pour autant, la suite de l'année fut moins glorieuse, avec une troisième place lors du second round et, plus inquiétant, une sixième place lors du troisième. La question se pose donc sur les capacités d'une équipe qui, si elle a une line-up extrêmement solide, semble particulièrement fébrile en Team League ces derniers mois. Une victoire contre Afreeca Freecs est cependant un minimum pour les joueurs entraîné par iloveoov. Le duel des Korean Telecoms, au tour suivant, devrait être beaucoup plus compliqué mais donner lieu à des duels impressionnants pour un match particulièrement serré.

KT Rolster : en finir avec les montagnes russes ?
 


La finale des playoff du round 3... encore perdue.

Pour une première saison sans Dieu, KT Rolster a fourni une copie d'excellente qualité. Atteindre les deux premières places du classement global de la Proleague demande une grande constance et KT l'a clairement prouvé. Chanceux dans l'affaire Life, puisqu'il est échangé contre Leenock juste avant son arrestation, l'équipe n'a pas été diminuée même si son nouveau joueur n'a pas été au meilleur niveau avec 4 victoires pour 7 défaites. Menée par un Stats immense, avec un ratio de 24 victoires pour 6 défaites et un winrate de 100% en PvZ et de 80% en PvT, la saison a été plutôt tranquille pour KT Rolster. L'équipe peut également compter sur TY et Zest, respectivement finaliste et vainqueur de la première saison de GSL.

La seule ombre au tableau est l'absence de victoire de round. L’équipe a bien atteint deux finales lors des second et troisième rounds, mais s’est à chaque fois inclinée contre Jin Air Green Wings. Une finale serait l'occasion d'une revanche contre l'équipe aux Ailes Vertes après une défaite sèche, 4 à 1, il y a deux semaines en finale des Playoffs du troisième round.

Jin Air Green Wings : I believe I can fly
 


Jin Air Green Wings, victorieuse au round 3. Photo par Kenzi

Jin Air Green Wings est l'équipe la plus en forme de cette saison 2016. Une finale lors des Playoffs round 1 suivie de deux victoires lors des Playoffs des rounds suivants permettent à l'équipe d'afficher une confiance importante à l'approche de la grande finale. Celle-ci sera l'occasion de concrétiser l'essai de l'année dernière, où l'équipe de Maru avait fini seconde, juste derrière SKT T1. Avec trois joueurs dans le top 10 de la Proleague au nombre de matches gagnés, les performances stratosphériques de Jin Air Green Wings peuvent largement être expliquées par la bonne forme constante de Maru (20 victoires), Rogue (12 victoires) et sOs (11 victoires).

Il ne faudrait cependant pas croire que l'équipe manque de banc et ne s'appuie que sur son trio principal. En effet, les renforts sont d'excellente qualité avec, par exemple, Cure ou Trap. D'ores et déjà qualifiés pour la grande finale, les joueurs de l'équipe peuvent désormais observer leurs adversaires s'affronter et disposeront donc d'un avantage stratégique notable. Ils devraient remporter cette finale quel que soit l'adversaire qui leur est opposé. Il ne faut cependant pas pécher par excès de confiance, car aussi bien KT Rolster que SKT T1 ont d'excellents joueurs et, sur une seule journée, tout est possible.

 

Tout cela diffusé, bien sûr, sur O'Gaming et commenté par vos casteurs préférés dès mardi, 18h, sur notre chaîne Starcraft.

1 commentaire

gamebouille
gamebouille - 25/08/2016 14h04

Dommage que vous ne donniez pas la composition des équipes dans cette article. Je suis grand hein je cherche l'information moi même: http://wiki.teamliquid.net/starcraft2/2016_Proleague maiiiis ça aurait pu être cool de l'avoir dans l'article ; )

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.