d

08 mars 2016 - Bulii League of Legends

Qu'avons-nous appris de ces IEM Katowice ?

Qu'avons-nous appris de ces IEM Katowice ?

Au lendemain de ces IEM Katowice, nous pouvons enfin dresser un bilan de l'état de forme des équipes à l’international. Beaucoup de déceptions et quelques très bons résultats, voici un bilan des affrontements à Spodek sur ces trois derniers jours :

La Chine, encore à la traîne

Une fois n’est pas coutume on attendait beaucoup des équipes LPL pour ce tournoi, en tout cas plus que ce qu’on a vu. Pour Royal Never Give Up le bilan est le moins deçevant mais avec un groupe aussi facile et un format à leur avantage l’équipe à réussi à se faufiler jusqu’en demi-finale, sur des victoires franchement moyennes. Mlxg qui se fait souvent catch et les teamfights mal gérés par l’ensemble de l’équipe ont vite essoufflé Looper qui, ici, semblait être un des seuls à être pleinement concentré. Une chose est sûre, en termes de mécaniques ces joueurs sont très bons, mais lorsqu’on en vient à jouer autour de la map et des objectifs, c’est une autre affaire... Malgré leur bon début de saison, ici Mata et Looper se sont effacés pour laisser place à une équipe confuse, n’arrivant pas à capitaliser.

Le parcours des Qiao Gu Reapers a vite pris fin, après une rapide victoire contre Fnatic, l’équipe s’est laissée balader par des SKT plus qu’à l’aise. Un swaplane mal geré mettant Duke en bonne position ou tout simplement des erreurs autour de la map, nombreuses ont été les fautes des Qiao Gu durant leur parcours. Il ne faut plus s’attendre à voir de bonnes performances ou des révolutions stratégiques de la part des équipes chinoises car de ce que nous avons une nouvelle fois vu, il y a encore trop de soucis interne à régler pour cette région de manière générale.

Bilan mitigé pour les NA...

Malgré leur élimination en demi-finale par SK Telecom, la Team SoloMid a tout de même montré quelques belles choses durant le tournoi. Après un match d’ouverture des plus étranges (on va dire erreur de parcours) où ils perdent contre Ever avec quelques kills, quelques dégâts de Doublelift et pas moins de 10K golds d’avance (oui oui, 10K d’avance…) les TSM ont repris les choses en main. Filant à travers le loser bracket où ils concèdent une victoire à une équipe Origen sens dessus-dessous, l’équipe semble tout de même plus sûre d’elle.

Côté CLG, finalement, on continue de voir ce qu’on à l’habitude de voir depuis, quoi... la saison 4 ? À savoir une équipe avec un très bon early game, qui applique une pression où il faut mais qui se fragilise et stagne après les 20-30 minutes pour finalement devenir invisible. Manque de communication ou indécision générale ? À voir, mais il est certain que le « potentiel » de CLG est là. On notera tout de même de très bonnes actions de Darshan ou HuHi (avec son Corki) mais globalement le jeu de CLG reste assez superficiel malgré de bonnes initiatives de l’équipe.

... et pour l'Europe

En ce qui concerne nos équipes LCS, commençons par le pire : Origen. Là-dessus, pas grand chose à dire, l’équipe est arrivée au tournoi parmi les moins favorites, et c’est certainement la seule qui a fourni les résultats qui étaient attendus. On sait qu’en ce moment ça ne va pas fort pour l’équipe d’xPeke qui rame entre les soucis de coach (finalement, peut-être que donner congé aux coaches les uns après les autres n'est pas la solution), les drafts ratées, sOAZ qui brille par ses non-performances et un Power Of Evil qui peine toujours à s’adapter à l’équipe. Côté botlane, il y a aussi de quoi se poser des questions, la botlane Zven Mithy qui faisait des ravages n’est plus que l’ombre d’elle-même et on se demande ce qu’il s’est passé pour qu’en quelques mois cette équipe top 3 LCS ait autant dégringolé. La réponse est simple, quand on s’appuie aussi longtemps sur ses résultats sans vouloir évoluer, à un moment on ne tient plus la route, et tant qu'Origen (équipe et structure) ne seront pas plus ouverts, rien ne bougera.

Les Fnatic sont arrivés dans la compétition grâce au vote des fans en janvier, et d’après les différents avis dont celui de LoLesports, ils ne partaient clairement pas favoris du tournoi (figurant même aux côté de TSM et Origen parmi les équipes les moins attendues, rien que ça). Et contrairement à nos attentes, ils n’ont clairement pas démérité, et ont même bien surpris bon nombre des spectateurs, on soupçonne un bootcamp dans la Salle de l’Esprit et du Temps après leur faux départ contre Qiao Gu Reapers. Malgré une performance globale contrastée, l’équipe s’est élevée à un niveau auquel on ne l’attendait pas, et honnêtement, c’était la seule équipe LCS qui pouvait inverser la tendance à ce point. Depuis le début, Fnatic a clairement exprimé un manque de communication et de coordination qui semble se résoudre petit à petit. Confier le shotcall au carry AD était clairement un choix ambitieux et Rekkles s’en sort pour l’instant du mieux qu’il peut.

Deilor et Spirit, entre deux parties durant les IEM

En solo, il a sans contestations déroulé un jeu excellent avec Jhin (champion très peu joué en compétition jusqu’ici) que les adversaires n’ont pas hésité une seconde à bannir durant les drafts suivantes. En ce qui concerne Spirit et Klaj, les deux joueurs fonctionnent de manière similaire et sont capables du meilleur comme du pire. Spirit a évolué et trouve ses marques dans des agressions early, pondérées par l’utilisation de junglers invade pour appuyer ses lanes. Febiven reste fidèle à lui-même, un joueur excellent qui favorise les escarmouches et s’adapte parfaitement au rythme de son équipe. Le soucis majeur à ce jour reste Gamsu qui est totalement inconstant. En bref, malgré leur défaite  contre SKT (comment oublier la redescente de hype crescendo du Surrender en finale ?) l’équipe s’est solidifiée durant la compétition et en maintenant ces efforts, Fnatic pourra espérer regagner leur première place en LCS d’ici le Summer Split (en prenant en compte l’arrivée du nouveau format qui pourrait leur être favorable).

Longue vie aux rois SKT (et merci à Ever d’être passés)

En ce qui concerne Ever, l’équipe est difficile à juger car ce sont un peu les rookies de la compétition. Après avoir remporté la KeSPA Cup contre CJ Entus, ils remportent leur ticket pour Katowice après leur victoire aux IEM Cologne (3-2 en finale contre les Quiao Gu Reapers). L’équipe s’est vite eclipsée contre TSM en loser bracket mais il était difficile de prédire réellement de quoi ils étaient capables.

Côté SKT, on va récapituler tranquillement. L’équipe partait dans ce tournoi avec un gros point d’interrogation au-dessus de sa tête. Ils alignent Blank au lieu de bengi (qui est clairement le joueur qui a fourni les moins bons résultats dernièrement) pour que Blank puisse se mesurer aux autres équipes internationales et étonnamment, il s’insère parfaitement à la dynamique de l’équipe. Ils ne lâchent pas une game durant ces IEM et ce, avec une facilité déconcertante. On trouve un Bang au sommet de sa forme, tant mécaniquement que stratégiquement, qui déroule un jeu que l’on avait jamais vu et Duke,  monstrueux, aucune difficulté en lane, peel à l’infini pour les beaux yeux de Faker ou Bang et les laisse free DPS. « Oui mais Febiven avec son Zed contre Faker... » direz-vous . Ok, peut-être pas à chaque fois, mais le potentiel de catch de Zed est énorme et Febiven est une machine. Une chose est certaine, SKT ont plus montré pendant les IEM que depuis le début de saison en LCK, et comme Fnatic en Europe, ils pourront certainement remonter dans le top du classement au Split prochain. Pour l'instant, ils peuvent ajouter un nouveau titre mondial à leur collection.

 

Highlights de la Finale (source LoLeSports Highlights)

Qu'avons-nous appris de ces IEM ? Pas grand chose finalement... si ce n’est que même si SKT under-perform en LCK (5-4 en compétition régionale) ils sont toujours là pour rouler sur toutes les équipes en compétition internationale, enfin, jusqu'à ce qu'on rajoute les Tigers à l'équation. Côté NA rien de nouveau, des équipes rapidement éliminées dont le potentiel est toujours là. YellOwStaR confiait récemment qu’il peine toujours à trouver ses marques. Côté chinois, difficile de rester constant, et avec les problèmes inter-structure et les affaires de salaires des joueurs, on pourra difficilement espérer mieux pour le moment. Comme l’explique Kelsey Moser, spécialiste LPL « Il était évident que la Chine stagnerai, cela durera sûrement toute l’année, jusqu’à ce que les plateformes de streaming s’effondrent et que les salaires s’équilibrent... je ne m’attends pas à ce que la LPL performe bien aux events internationaux. » Pour nos équipes LCS, la situation est mitigée et bien qu’ Origen soit dans une impasse, nous verrons si Fnatic continuera dans cette lancée.

 Crédit Photos : Timo Verdeil, Helena Kristiansson 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

8 commentaires

Baby6steR
Baby6steR - 08/03/2016 14h46

Je suis ravi par le résultat de Fnatic, plus on avance dans cette S6, plus leurs jeu prend forme et ça fait plaisir. SKT forcément au rendez-vous, à croire que la compétition régionale n'a plus beaucoup d'intérêt pour eux et qu'ils ne se concentrent uniquement sur la démolition du monde en compétition international x).
C'est toujours dommage de voir les équipes de LPL s'effondrer à l'international mais que voulez-vous, ils sont eux même fautifs de le décadence !
Concernant les NA, je pense que cette année pourrais apporter à cette région de meilleurs résultats que l'année dernière mais ils va falloir que les équipes renforcent leurs macro-stratégie.
Très bon article au passage ;)

JiGGly
JiGGly - 08/03/2016 15h07

Très bon article, je valide en grande majorité l'analyse d'Helena.
Je regrette juste le non highlight sur Aprhomoo qui mm s'il est sujet à critique, a délivré une excellente performance aux IEM. Qu'en pensez-vous ?

AlArrache
AlArrache - 08/03/2016 16h13

Perso je trouve l'article bâclé (c'est la première fois que ça m'arrive sur OG pourtant), la plupart des éléments d'analyse fournis en cast sont absents et sont même parfois contredits (Gamsu a été le joueur Fnatic le plus constant sur les IEMs, Febiven a pointé ses problèmes de pool de champions, Aphromoo excellent, pas un mot sur lui).

J'ai l'impression d'avoir rien appris sur ces IEMs après avoir lu l'article, et contrairement à l'auteur, j'ai le sentiment qu'il y a des choses à retenir, et surtout ces IEMs posent pleins de questions dont peu sont soulevées.

J'ai le sentiment d'avoir lu un résumé fait entre potes autour d'une bière plus que vraiment un "que peut-on retenir?"

Afrouner
Afrouner - 08/03/2016 16h38

AlArrache, ou le commentaire d'une personne aigrie.
"la plupart des éléments d'analyse fournis en cast sont absents" - Depuis quand les éléments fournis en cast doivent obligatoirement influer sur l'analyse d'un article ?
"Gamsu a été le joueur Fnatic le plus constant sur les IEMs" - Faux, il ne l'a clairement pas, été et c'est son souci depuis toujours.
"Febiven a pointé ses problèmes de pool de champions" - Et alors ? En quoi ca enleve l'excellente prestation qu'il a livré sur Zed sur ces IEMs ?
"Aphromoo excellent, pas un mot sur lui" - Il a été bon, certes, mais de la à en faire tout une tartine, y'a franchement pas de quoi. C'est un article review, il ne peut pas revenir sur tout. Des choses seront forcément oubliées.
"J'ai l'impression d'avoir rien appris sur ces IEMs après avoir lu l'article, et contrairement à l'auteur, j'ai le sentiment qu'il y a des choses à retenir, et surtout ces IEMs posent pleins de questions dont peu sont soulevées." - Moi j'ai appris le principal de ces IEMs, certes ce n'est pas détaillé, mais tout le principal et le plus important est là. Et Ces IEMs n'ont, contrairement à ce que tu dis, pas répondu aux questions qu'on se posait, on ne sait toujours pas si SKT va perf en corée, si Fnatic va être constant. TSM a encore prouvé qu'ils étaient capables du meilleur comme du pire, on n'a strictement rien appris de ces IEMs.
Pour finir, je trouve ca déplorable de bâcher l'excellent travail d'un rédacteur qui a pris du temps pour le faire.


AlArrache
AlArrache - 08/03/2016 17h23

En quoi suis-je aigri ? J'ai le droit de donner un opinion non ? J'ai rien contre l'auteur que je ne connais même pas. C'est pas du hate à l'état pur non plus, et je signal que c'est la première fois que je suis déçu par un article d'ailleurs.

Je pointe justement que ça manque d'analyse, les éléments fournis en cast auraient pu servir de base pour approfondir. J'ai mentionné "obligatoire"? Y'a tout de même plein de choses dites au cours des lives et après qui auraient pu servir à étoffer et donner un article de très bonne qualité.

Gamsu : Si c'est pas lui c'est qui ? Klaj n'en parlont pas (il a step up, mais la régularité c'est pas ça). Rekless hormis sur Jinn on l'a pas vu, Febiven pareil sur Zed/Lulu. Ca pourrait être Spirit, mais ça revient au même l'article dit qu'il a alterné le très bon et le moins bon (et je suis assez d'accord là dessus), Gamsu sur ses tanks a été très très régulier.

Aphromoo, dans un article qui bache Origen sur 6-7 lignes, on peut bien caser 4 mots sur Aphromoo dans la partie sur l'échec CLG, c'est pas pour autant en faire un article sur lui...

J'ai pas dit que j'avais trouvé les réposnes à toutes mes questions, j'ai dit que certains éléments méritaient d'être retenus. Des exemples :
- Fnatic performe en BO3 mieux qu'en BO1. C'est dans une inteview de Spirit sur ce site il me semble qu'ils disaient attendre les BO3.
- La Chine joue définitivement trop brouillon pour le niveau internationnal
- Ever n'avait pas le niveau international
- Vivement les BO2/BO3 en western.

C'est des choses à retenir non ? Ca me semble raisonnable de mentionner ça.

"on ne sait toujours pas si SKT va perf en corée, si Fnatic va être constant. TSM a encore prouvé qu'ils étaient capables du meilleur comme du pire, on n'a strictement rien appris de ces IEMs"

Bah les choses que j'ai énuméré au dessus sont un bon début pour tirer un enseignement des IEMs non ? Et ce que tu cites me semble effectivement rentrer dans les pleins de questions que je mentionne.

Franchement, traites moi d'aigri si tu veux, je ne fais pas du bashing pour le plaisir d'en faire. La critique permet le progrès, je pense apporter plusieurs éléments suffisamment constructifs pour justement étayer mes propos. Je ne dénigre en aucun cas le travail du rédacteur, mais le fait qu'il y ait eu un gros travail ou qu'il soit bénévole, n'interdit pas de faire des remarques non ? J'aurais pu me contenter de ne pas commenter, mais encore une fois je préfère donner un avis en espérant que ça soit pris en compte pour l'avenir.

Aku
Aku - 09/03/2016 15h13

EU > NA voilà ce qu'il faut retenir :kappa:

sailordols
sailordols - 09/03/2016 15h47

le gros point à retenir c'est: "Jhin, ça manque de mobilité!!!" (mais en fait c'est fort quand même quand c'est bien joué)

FoxEthenn
FoxEthenn - 10/03/2016 14h19

Hey AlArrache j'aime bien ta vision de la chose, tu as déjà pensé à faire de la rédac' ? :)

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.