d

26 sept. 2014 - Dottmungeer Divers

Quand O'Gaming débarque à Liège

Quand O'Gaming débarque à Liège

Depuis quelques temps, la structure « Meltdown » est sujette à une impressionnante croissance. On raconte que, ivres, les pontes de la compagnie auraient décidé d’ouvrir un nouveau bar… à Liège, la Cité Ardente du sacro-saint royaume de Belgique. Retour sur une soirée aussi riche en houblon qu’en fun.

On ne perd pas de temps...

19 heures, une file jusqu’au bout de la longue rue. Pomf, Thud et toute la clique haranguent la foule : pas de doute, je suis au bon endroit. Après avoir resquillé comme une charogne, c’est une sacrée salle qui me tend les bras. En effet, le café est composé d’un premier étage où une large pièce accueille une dizaine d’ordinateurs en son sein ainsi que plusieurs télévisions afin de retransmettre les animations de la soirée et les streams les plus tendance de TwitchTV, et d’un sous-sol de taille un peu plus modeste où trône un bar de fortune (et des toilettes, mais est-ce vraiment un point important ?). La bière est bonne, les cocktails inventifs et bon marché, et c’est dans une ambiance bon enfant que la pendaison de crémaillère peut débuter.


La marmotte la plus dangereuse du coin

Rapidement, le bâtiment est bondé et la chaleur se fait violente. Heureusement, le timing est parfait puisque c’est à ce moment-là que David & Eskilax de Hearthstone FR Strategy entrent en scène et galvanisent d’emblée le public. Retournements de situations, saines provocations de la part des joueurs, l’assemblée est conquise tandis qu’en finale, BestMarmotte s’incline devant le démoniste « Zoo » d'Asmodai.

Pas le temps de lambiner, le duo Chips & Noi prend le relais lors d’un duel au sommet opposant ShaunZ et des spectateurs piochés au hasard à l’équipe belge SWR. Alors que cette dernière sort une composition somme toute assez classique et efficace, le membre de Sparta s’oriente vers le côté obscur du troll en choisissant un superbe Brand jungle, suivi par ses mates et leurs picks tout aussi rocambolesques. Une bataille endiablée s’engage, mais la team de notre plat pays tire vite son épingle du jeu, roulant sans pitié sur notre pauvre ShaunZ et ses acolytes. Cependant, alors que tout espoir était perdu et que les points de vie du Nexus réduisaient à vue d’œil, les SWR abandonnent la partie, apportant courtoisement la victoire à leurs ennemis.


Au coeur de l'action

Quittant la Faille de l’Invocateur, nos deux vedettes de LoL décident de se mesurer l’un à l’autre au cours d’un Bo3 en 1v1. Casté par ShaunZ et Kopitz, le fun est définitivement au rendez-vous, entre des picks improbables  et les boutades de Chips envers Noi (et inversement, bien entendu). Finalement, c’est sur un dernier combat entre Blitzcrank et Gnar que Chips remporte la partie, forçant Noi à affonner sa bière.

Vous dites ? Vous ne savez pas ce que le mot « affonner » signifie ? Mes pauvres amis… Laissez-moi profiter de cet aparté, en attendant que Pomf & Thud se préparent, pour clarifier la situation. Chez nous, en Belgique, et plus précisément dans la région francophone, affonner signifie « boire un verre d’alcool, généralement une bière, cul sec ». Dérivé du latin ad fundum (jusqu’au fond), cette pratique fait le bonheur des saoulards qui ne loupent jamais une occasion de mettre la main sur le cœur et d’entonner quelques mots rituels bien connus des étudiants avant d’engloutir le breuvage.

Minuit sonne tandis que les deux frères amateurs de Starcraft débarquent sur le plateau pour accueillir l’un des affrontements les plus épiques de l’année : Stephano contre MC. Hélas pour le champion français, le talentueux Coréen applique une stratégie sans faille et déboule tel un rouleau compresseur dans la base ennemie avec ses Colosses pour mater les forces Zerg. 1-0.

Changement drastique de tactique de la part des deux adversaires à l’occasion de la deuxième partie, Stephano entasse au plus vite un nombre considérable de bestioles afin de mener une armada sans pitié sur le joueur Protoss qui, contrairement à ses habitudes, avait eu l’audace d’annexer une troisième base ! Mais au grand dam de l’assaillant, MC est bien préparé à l’attaque : quelques tours ainsi que plusieurs unités renvoient les Zerglings chez mémé. Seulement voilà, l’Asiatique ne s’arrête pas en si bon chemin et pourchasse son opposant jusqu’à la base de ce dernier, punissant l’assaut raté. La foule est en délire, les deux frères commentateurs balancent des « Woualleeeez » à tout va, Stephano peste et MC savoure sa victoire silencieusement.


MC aka La Force Tranquille

Les fans à l'honneur !

Au plus grand bonheur des fans, ce sont des commentateurs et joueurs disponibles et humbles qui s’offrent à eux, tantôt pour taper la causette, tantôt pour partager un (ou des ?) verre(s) de l’amitié. Sur fond de dubstep plutôt brutal, les éclats de rire fusent et c’est des étoiles plein les yeux que les spectateurs de toute cette animation repartent peu à peu.

Néanmoins, la nuit ne s’arrête pas là puisque, sur les coups de 4h30, j’emmène Chips & Noi, accompagnés de quelques autres soiffards, dans le Carré, quartier festif absolument immanquable de la ville de Liège. À 6h, les hostilités se terminent et, passablement imbibé, chacun retourne chez soi. Une fin de nuit rock'n'roll pour une soirée du même acabit.

C’est sûr, l’équipe d’O'Gaming, au même titre que les spectateurs, gardera un souvenir impérissable de sa visite au Meltdown Liège. Et ça, c’est beau !


Ce qui fait pas mal de monde, quand on pense que ça n'ouvrait que quelques heures plus tard...

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.