d

20 août 2015 - MidasTouch StarCraft 2

Rager n'est pas jouer

Rager n'est pas jouer

Surrender sans dire GG, blâmer la race, caler un smiley ironique, rabaisser un BO, insulter les mamans, souhaiter des cancers ou quitter une compétition sur un coup de tête... Que celui qui n'a jamais ragé me lance le premier clavier.

En effet, puisque le jeu est une réplique miniature des défis de la vie où nous, êtres humains, voulons tous obtenir récompenses et succès, la frustration ou la déception issues de la défaite sont monnaie courante, du Mille Bornes en famille au CS entre potes. Toutefois, à la différence d'un Mille Bornes où l'aléatoire (la chance) a une incidence majeure, gagner sur StarCraft II (et de manière générale sur les jeux en temps réel et en ligne) implique presque uniquement d'avoir été supérieur intellectuellement (connaissance du jeu) et mécaniquement (capacité d'exécution).

La défaite est donc ressentie beaucoup plus violemment, puisqu'elle implique de s'être fait « brain », de s'être fait dépasser, devancer, au niveau de la stratégie et du skill. La possibilité de perdre sur une seule mauvaise décision, un déplacement mal calibré ou une inattention, et d'ainsi devoir donner le meilleur de soi constamment et en « one shot » est vecteur de pression, de tension qui peuvent modifier négativement le mental d'un joueur. Et lorsqu'un joueur estime que sa défaite est injustifiée, par exemple qu'il perd face à un adversaire habituellement moins fort ou contre une stratégie surprise (cheese), il peut céder à l'appel du whine.

Rager, whiner (de l'anglais « gémir », soit « exhaler sa peine, sa douleur, par des sons plaintifs ») est donc d'abord un moyen d'évacuer sa frustration. Rager est aussi un moyen de se rassurer, de garder la face : « le problème ne vient pas de moi, c'est ____ qui est pété ». Eh oui, personne n'a envie de revenir sur un échec, et rares sont ceux qui possèdent assez de recul et d'autocritique pour pointer d'un doigt stoïque la raison de leur défaite. C'est humain, personne n'aime avoir tort, et nous avons tous une bonne habilité à sélectionner uniquement les informations qui supportent notre propos.

Voici donc quelques conseils pour les moments où vous êtes en train de craquer.

1. Vous enchaînez votre 6e lose et êtes à deux doigts de désinstaller le jeu.

Dans l’absolu, on considère qu’après trois défaites, il est sage de prendre une pause. Certains pros prennent une pause de quelques instants après chaque game, win ou lose.

– Ne relancez pas immédiatement.
– Ne parlez pas à votre adversaire. Vous le savez, cela fait beaucoup trop plaisir de lire le désarroi de la personne que l’on a battue et vous ne tirerez rien de votre BM. Si la personne a été BM avec vous, ou si vous êtes sûr(e) et certain(e) qu’elle « maphack », reportez-la à Blizzard sans oublier d’écrire brièvement ce qu’il s’est passé dans le formulaire de contact (sinon ça ne sert à rien). Vous pouvez aussi bloquer les adversaires BM pour les fois futures et activer le filtre à obscénités si les insultes vous « chauffent ».
– Tapez dans un coussin ou cognez votre lit, à défaut d’envoyer votre clavier dans votre écran. Vous pouvez garder près de vous des boules antistress à malaxer à l’envie.

– Sortez quelques instants de la pièce où vous jouez, faites quelques pas, buvez un coup, massez-vous les tempes et occupez-vous brièvement (faites votre lit, brossez-vous les dents, prenez une douche). Lancez une chanson, un épisode d’une série ou un stream pour vous aérer l’esprit. Certains pros se forcent à faire un peu d’effort physique après une défaite : dix abdos, dix pompes… Tout est bon pourvu que le cerveau pense à autre chose. Vous pouvez aussi simplement lancer un autre jeu (OSU, LoL, HearthStone), un multi avec des potes ou une Unranked (à vous de voir s’il n’y a pas risque de rager d’avantage).

2. Vous êtes un peu calmé mais quand même, putain, qu’est-ce que c’est pété !

– Lancez le replay, et regardez-le vraiment. Regardez-le avec quelqu’un de votre niveau (ou meilleur) si vous avez du mal à être objectif : un avis extérieur vous permettra d’avancer. Vous allez assez humainement vous focaliser sur ce qui aurait dû vous faire gagner : vos beaux moves, les pertes de votre adversaire… Concentrez-vous plutôt sur vous et vos erreurs, regardez ce que vous auriez pu faire de mieux : le timing late de la forge, le mauvais map control, la reprod tardive, le trou dans le wall, les supply blocks...
– Si vous avez du mal contre une stratégie récurrente ou un matchup en particulier, vous n’êtes pas les seuls et il y a forcément une solution (Tutos YT, thread Bnet). Ne relancez pas avant d’avoir vraiment compris, même partiellement, ce qui aurait pu modifier le cours de la game en votre faveur.
> Si vous vous faites avoir par des SCV pulls, apprenez à en déceler les signes précurseurs.
> Si vous n’arrivez pas à prendre B3 contre Z, regardez comment Lilbow s’y prend.
> Si vous n’arrivez pas le late contre Protoss, testez d’autres timings.
– C’est peut-être le moment d’apprendre et de tester un autre BO : les amis Bnet sont aussi là pour ça ! (La méthode Coué du smile : pendant qu’une game importante (CW, tournois…) se lance, forcez-vous à sourire. Le fait d’utiliser vos zygomatiques va « tromper » votre cerveau qui va se détendre. À l’inverse, fermer votre visage ou froncer le sourcil vous stressera.)

3. Vous êtes toujours vénère.

– Faites une pause plus longue (30min - 1h), essayez de restreindre votre nombre de games Ranked pour bourriner en Unranked ou vous perfectionner en Micro Tournament.
– Intégrez une team, faites des customs avec vos teammates et représentez en clan war.
– Pourquoi ne pas essayer une autre race, utiliser un Smurf, ou jouer en conversation Skype ?
– Switchez sur LoL (non, je rigole Kappa).

Attention toutefois si vous :
– ragez tout le temps, même en unranked, même contre vos amis.
– ne savourez pas les victoires mais ruminez les défaites.
– êtes tourmenté par votre ratio.
– vous mettez la pression.
– tremblez avant de lancer une game.

La réponse à votre problème se trouve peut-être ailleurs que sur le jeu. En effet, il y a un lien entre la manière d’être IG (style de jeu, comportement, objectifs) et ce que l’on est dans la vie. Réfléchissez à ce que vous recherchez dans le fait de jouer, et aux moyens que vous voulez/pouvez mettre dedans. Le jeu a peut-être trop d’importance dans votre estime de vous, peut-être avez-vous un travail de fond à faire sur votre manière de vivre l’échec en général. Jouer plus, varier vos jeux et mener à bien des projets personnels peut vous aider à accorder moins d’importance à une défaite.

J’espère que ces conseils vous auront aidés. La rage dans StarCraft n’est qu’humaine et témoigne de la passion que vous avez pour cet excellent jeu : elle doit vous booster et non vous empêcher de progresser. Ayez la rage de vaincre, pas la rage aveugle.

Et n’oubliez pas :
– Quand vous perdez, c’est toujours que vous avez joué comme un pied.
– Quand vous gagnez, c’est toujours parce que vous êtes incroyable. =)

Remerciements : FunKa, AureS, Orel, [aAa]MiNiMaTh, Maddelisk, Jujunouf, [aAa]etidrood
Liens annexes :
1. L’ excellente vidéo de V Sauce , "Why do we play games"
(https://www.youtube.com/watch?v=e5jDspIC4hY)
2. Compilation des rages d’Idra ( https://www.youtube.com/watch?v=SPEu_Z4Lm18 )
3. TL Thread "Ragequit and BM"
(http://www.teamliquid.net/forum/starcraft2/
175960awesomeconfusingsc2bm)

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

13 commentaires

arnahud
arnahud - 20/08/2015 16h49

Comme conseillé, je me suis regardé une petite série... MON DIEU pourquoi toi ??? Jon Snow, je t'aimais !!! -.-

Vaag
Vaag - 20/08/2015 16h56

Je propose de ne remplir les commentaites que de citations de Napoléon pour voir si MidasTouch suit elle même ses conseils :)

taCAmi
taCAmi - 20/08/2015 17h45

Je dis jamais "gg" avant de quitter il faut vraiment?

Malediction
Malediction - 20/08/2015 17h52

@taCAmi: si tu as un minimum de respect pour le jeu et sa communauté, oui il faut dire GG

staros
staros - 20/08/2015 17h57

Je n ai jamais quitté une partie sans GG, même face à un BM.
Je préfère rester beau joueur, et puis surtout face à un BM, je n ai pas envie de lui faire plaisir en rage quittant ou en perdant mon sang froid.
Au pire, avant de GG j attends 2/3 sec, respire un grand coup et cela va mieux.

staros
staros - 20/08/2015 18h06

Tac ami, c est une question de courtoisie et de fair-play.
Après tout, ce n est qu un jeu, alors autant que cela reste convivial.

Dans les arts martiaux et les sports de combats les pratiquants se font tout plein de misères. Pourtant, le salut est de rigueur avant et après le combat.
C est une question d étiquette et de respect. Ce n est pas la guerre...

Alors en ligne, on peut bien se montrer courtois. Il ne s agit que de clics pas de bourré pifs. ...
Même si les storms ça énerve :p


Vaag
Vaag - 20/08/2015 18h20

Moi je rage mais qu'en jeu d'équipe et pas quand je joue avec mes amis.

Quand je jouais à SC2 je mordais mes doigts je pouvais m'en prendre qu'à moi. Sur Dota2, LoL ou en ce moment HOTS en revanche je défoncé régulièrement des gens, mais c'est pas méchant c'est une manière de passer le temps et en fait je mute systématiquement tous le monde donc si on reprend la main j'encourage les gens parce que je me suis pas enfermé dans la rage :)

La communication chat c'est rare qu'elle soit intéressante pour la stratégie ! Avec des pings tu dis la même chose mais de manière neutre je vois pas l'intérêt de parler tactique ou alors sur Dota2 quand ça joue bien à la limite.

Mais un conseil si vous voulez rager mutez tous le monde avant sinon c'est l'effet boule de neige : D

Karott
Karott - 21/08/2015 05h20

Excellent article ! Non seulement ça nous concerne quasi tous et toutes (sisi, au moins une fois ! ) mais en plus tu proposes des solutions concrètes. Absolut GG.

OxayotlTheGreat
OxayotlTheGreat - 21/08/2015 10h32

*Às vu Maddelisk dans les remerciement*
*Mode fanboy activé*
Maddeliiiiiiiiisk iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!
*Mode fanboy désactivé*
Je joue pas mal à un MOBA, Strife, mais le jeu est fait de façon à éviter que les autres membres de l'équipe puissent trop handicaper directement, et en fait, je ne rage jamais sur mes partenaires parce que je n'utilise quasiment jamais le chat. Un peu les pings, et le chat quand vraiment il y a quelqu'un d'autre qui prends l'effort de parler de stratégies un peu compliquée dedans, mais de toute façon, la plupart du temps, le reste de l'éqiuipe écrit en cyrillique, alors…
En tout cas, ignorer le chat complètement, et prendre les rages des autres en en rigolant, ça limite beaucoup l'énervement, et aussi ses conséquences en nocivité. Le truc le plus chiant, en fait, c'est les parties totalement déséquilibrées et manisfetement perdues qui trainent en longueur pendant 30/35 minutes…

Jais
Jais - 21/08/2015 16h47

- Ruminer les défaites c'est bien plus utile que de fap fap après une victoire.
- Enchaîner les games perdus vous apprend l'humilité.
- Jouer à jeu un comme LoL ou vous ne pouvez pas tout gérer vous apprend à garder la tête froide.
- Ne jamais réprimer sa colère, juste la canaliser.
- Quand vous perdez contre un BO ou une race de manière récurante, essayez de jouer le BO ou la race en question afin de mieux en comprendre les faiblesses et les timings forts.

Dessinologue
Dessinologue - 21/08/2015 18h07

Je suis souvent très calme quand je joue et je prends les remarques négatives avec humour, par contre il m'arrive souvent de me mettre la pression, de stresser avant de faire une game voire même de trembler !

Tu as dit que c'était dû à un problème personnel et je pense effectivement que ça doit être dû à une empathie un peu (beaucoup) trop présente chez moi et une certaine timidité envers les gens que je ne connais pas, même à travers un écran.
Mais je ne sais pas comment régler ces problèmes. J'ai toujours réussi à travailler sur moi et à m'améliorer, mais dès que je dépens de quelqu'un, je bloque !

Indramin
Indramin - 21/08/2015 23h33

Je crains plus les rageux que je ne rage (ou alors après moi-même, mais ça ne gène personne).
Mais la première image où il y a "losing - dealing with people on xbox live can provide similar results" me rappelle ce que me disait une copine : quand elle jouait à call of duty, il n'y avait rien de tel que quelques mots de sa part sur le chat vocal pour faire rager ses adversaires quand ils réalisaient que "omg i got pwn'd by a girl!" :-p

Fachier
Fachier - 27/08/2015 10h57

Avant je ne jouais qu'en multi en équipe (CoD4, W3 3v3, LoL). Depuis que je me suis mis au 1v1 et je rage moins, j'ai pas le même niveau de stress, appréhende de lancer une partie, quand je fais des all-in j'ai le palpitant qui n'arrête pas mais au moins je ne râle pas (Bon si un peu contre les rush adepte mais j'ai des solutions maintenant :D ).

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.