d

17 mars 2015 - Bulii League of Legends

Récapitulatif des IEM Katowice

Récapitulatif des IEM Katowice

A l’issue des différentes phases de qualification qui se sont déroulées tout au long de l’année à Taipei, Cologne et San José, les équipes gagnantes ont pu s’affronter le week-end dernier à Katowice lors du World Championship des IEM. Si vous n’avez malheureusement pas pu suivre le tournoi, la suite va vous intéresser…

Coup de mou pour les équipes LCS

Si certaines équipes ont impressionné la communauté tout au long du tournoi, ce n’était malheureusement pas le cas des qualifiés européens qui se sont faits évincer très rapidement. Les SK Gaming, qui ont pourtant dominé les LCS, se sont inclinés devant les GE Tigers, équipe phare de la compétition coréenne, après avoir remporté leur premier match haut la main contre les Yoe Flash Wolves. Malgré cette défaite, nous pouvons souligner la performance de freddy122 sur son Gnar. Forg1ven quant à lui n’aura pas eu de chance durant cette partie puisque durant la phase de picks,  Lucian et Graves lui ont été bannis, il a donc du renouer avec un de ses anciens mains : Caitlyn, qui n’a pas eu l’impact nécessaire durant la partie. Les SK se sont ensuite retrouvés une nouvelle fois contre les Yoe Flash Wolves mais la seconde rencontre ne s’est pas aussi bien passée que la première et l’équipe européenne a donc fait ses adieux à la compétition.

Les Gambit quant à eux ont eu moins de chance : victimes du gameplay très organisé des CJ Entus, la légende russe n’a pas su contrer le jeu de leurs adversaires et s’est inclinée après quarante-cinq minutes de jeu sur une défaite écrasante. Cependant, les performances de certains joueurs ne sont pas à oublier et nous nous tournons une nouvelle fois vers la toplane avec le français Cabochard qui aura exploité tous les aspects de son Jarvan IV pour rester dans la course. Se retrouvant dans le loser bracket, ils ont ensuite affronté l’équipe chinoise Team WE et la redoutable Diana de Xiye, qui est d’ailleurs LE pick exotique de cette compétition, mais n’ont malheureusement pas su les contrer.

Du côté des équipes américaines, les Cloud 9 ont eu un parcours similaire puisque après avoir perdu contre les GE Tigers, ils se sont inclinés devant les Yoe Flash Wolves dans le loser bracket. En revanche, si les Gambit ont montré le meilleur d’eux-mêmes, ce n’était pas du tout le cas des Cloud 9 que la communauté a senti endormis, absents. Leur regain de confiance ces dernières semaines durant les LCS n’aura pas été suffisant pour que l’équipe parvienne à contrer le jeu des deux équipes asiatiques.

Une Asie étonnante

Concernant maintenant les équipes asiatiques, on peut noter les performances de l’équipe taïwanaise Yoe Flash Wolves dont beaucoup doutaient du niveau. Après avoir perdu leur premier match face à SK Gaming, l’équipe s’est réveillée et n’a montré aucune difficulté à évincer les Cloud 9 et SK Gaming de la compétition. Arrivant donc en demi-finale face à la Team SoloMid, ils parviennent à arracher une victoire aux TSM grâce à l’Aspect du Dragon obtenu tardivement dans la partie et à l'impressionnante Nidalee de Karsa tout au long de la rencontre. Les TSM remportent malgré tout la troisième manche et décrochent donc leur place pour la finale.

L’équipe coréenne CJ Entus a eu un parcours en dents de scie puisque après avoir remporté leur première victoire contre Gambit, ils ont échoué face à des TSM au sommet de leur forme lors d’une partie plutôt rapide et pauvre en action. Avec une dernière chance dans le loser bracket, ils n’ont pas su se démarquer des World Elite qui ont fait preuve de sang froid et d’une supériorité stratégique.

Passons maintenant aux GE Tigers qui eux aussi ont été impressionnants tout au long de la compétition. Après un sans faute durant la phase de poule, l’équipe se retrouve face aux World Elite pour une demi-finale dont ils ressortiront perdants avec un score de 2-1 sur le BO3.

TSM : l'accomplissement d’un rêve

Si nous attendions du grand niveau de la part de cette équipe favorite de la compétition, l’ensemble de la communauté a cependant été surprise de la totalité de son parcours !

Avec sept victoires pour une défaite, l’équipe mérite amplement son titre de vainqueur. Le rêve de cette équipe américaine se réalise enfin avec cette victoire d’un premier titre international. Il est difficile de dire qui de ses joueurs a le mieux performé durant l’ensemble de la compétition ; avec Bjergsen au sommet de sa forme, porté par un Santorin mobile et confiant sur ses champions, une botlane très efficace et Dyrus imbattable, le niveau global de l’équipe était remarquable. La grande force de ces joueurs réside dans leur capacité à s’adapter à toutes les situations, et avec un pool de champions aussi étendu, il est quasiment impossible de cibler qui que ce soit durant la phase de bans. 

Ainsi, les TSM remportent haut la main cette finale avec trois victoires sur le BO5 et ont ainsi prouvé au public de quoi ils étaient réellement capables. Leur parcours sera à suivre de très près durant les prochains tournois !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

3 commentaires

chqnlow
chqnlow - 17/03/2015 18h18

bonjour,

quelqu'un sais si il est possible de voir les rediff de cet événement svp

merci beaucoup

louis-sama
louis-sama - 17/03/2015 19h30

sur la chaine pro gaming dans quelque jours sans doutes

Bulii
Bulii - 17/03/2015 20h03

@chqnlow dès qu'elles seront en ligne j'irai les link sur l'article !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.