d

17 mai 2015 - Haryuu League of Legends

Rekkles, de prouesses à Princesse

Rekkles, de prouesses à Princesse

Incontestable les dernières saisons et jouissant d’une bonne réputation auprès du public, Rekkles est depuis l’année 2015 la cible de critiques de toutes parts sur son niveau de jeu ainsi que sur son attitude. A tort ou raison, il n’empêche pas moins que le joueur est dorénavant très contesté. Mais est-ce vraiment mérité ?

Un début remarquable et remarqué

Rekkles est un AD Carry comme il en existe peu, un talent hors-norme et une envie de se surpasser à chaque partie font de lui quelqu’un de très convoité par les structures européennes du moment. Et c’est dès la saison 2 que le génie suédois se fait repérer par les grosses équipes du moment. Il est alors âgé de 15 ans lorsque son aventure sur la scène League of Legends commence.

A cette époque, il joue régulièrement avec des amis sous le nom d’équipe « Playing Ducks » en tant qu’AD Carry déjà. Il choisit de rejoindre l’équipe « SK Gaming » comme remplaçant suite à une offre de la structure allemande, mais l’histoire est de courte durée  puisque le géant Fnatic le repère aussitôt et le signe peu après ses 16 ans afin d’en faire leur futur AD Carry. Les projets de Rekkles sont grands, ainsi que ceux de la structure. Nous sommes à l’aube de la saison 3.

La saison 3 aurait dû être marquée de l’empreinte de Rekkles pour Fnatic, mais il n’en est rien.  Le joueur ne possède pas l’âge requis pour débuter la saison, et c’est donc puszu qui officie à ce poste en compagnie de YellowStar pour le géant européen.

La structure décide de bâtir une équipe autour de leur AD Carry afin que celui-ci engrange de l’expérience et crée l’équipe « Fnatic.Beta ». Ca ne durera que quelques mois puisque l’équipe ne s’entend pas et se sépare en mai 2013. Rekkles entretient son niveau en jouant avec les membres de la future équipe « Copenhagen Wolves » jusqu’à l’aube de la saison 4.

C’est à ce moment que Rekkles effectue ses premiers pas lors de l’ « IEM World Saison 8 » de façon prometteuse, l’équipe terminera seconde après l’équipe Coréenne KT Rolser Bullet. J’ai trouvé dès lors la performance de ce joueur très prometteuse, il s’adapte parfaitement au plan de jeu Fnatic.

Le « LCS Sprint 2014 » débute, et notre Suédois réalise tout au long du split d’excellentes performances avec notamment une Jinx de très grande qualité. Son style de jeu est pour moi, semblable à celui de Deft, un joueur Coréen qui officie alors dans la structure Samsung.

Dû aux performances de Rekkles durant les Playoffs où le joueur termine avec un KDA de 22, son équipe est qualifiée pour les « All-Star 2014 » se déroulant à Paris.

C’est après ce split que la plupart des spectateurs découvrent l’énorme talent qui sommeille en Rekkles. Et c’est aussi durant ce split que le génie suèdois connaîtra quelques déboires dans sa vie privée, notamment dus au stress que la compétition lui procure.

Et malgré ses déboires et un top 3-4 lors de ces All-Star 2014, Fnatic continue sur sa lancée lors du second split. Rekkles démontre lors du second split sa polyvalence en termes de pick. En effet, il avait terminé le premier split avec un total de 5 champions joués en 28 parties. Lors du second split, le génie suédois ne jouera pas moins de 8 champions différents, une différence que j’explique par un changement de la méta.

Mais sa plus grande prouesse est de réussir à atteindre un KDA de 65 sur Vayne en un total de 4 parties. Cette prouesse est d’autant plus grande que Vayne est un champion exigeant mécaniquement, et que peu sont capables de la jouer à un niveau si haut. Forg1ven en est par exemple incapable.

Son niveau sur Vayne est ahurissant tant Rekkles joue d’une manière agressive, mais ce n’est que l’arbre qui cache la forêt puisque son Lucian, son Corki ainsi que son Twitch sont très redoutés par ses adversaires. Je n’ai plus aucun doute après ce split : Rekkles deviendra une référence à son poste si il ne s’écroule pas mentalement.

Les Worlds approchent et Rekkles a décidément du mal à supporter le stress, certains propos annoncent même que le joueur a commencé à fumer dû à la pression, chose qu’il arrêtera quelques semaines plus tard.

Fnatic est placé dans le groupe C en compagnie de Samsung Blue et OMG. Ils termineront 3e derrière ces deux équipes malgré un excellent Rekkles qui aura tout donné pour mener son équipe vers la victoire avec un KDA de 36 sur son Lucian. Fin du tournoi pour l’équipe, et le Suédois s’écroule en larmes. Il s’écroule mentalement, comme je le redoutais.

Il ne cherche que la victoire, oubliant les principes même du travail en équipe. Rekkles déclare alors publiquement vouloir rejoindre « Alliance » maintenant connu sous le nom d’ « Elements » afin de franchir un cap et de gagner, n’ayant plus confiance dans les capacités des joueurs de Fnatic. Une attitude de princesse de la part d’un Rekkles mentalement éprouvé, qui peine à se retrouver.

Une attitude de princesse

Ce que l’on pointe du doigt après ce changement d’équipe, c’est l’attitude et la mentalité qu’affiche le joueur suédois que l’on qualifie depuis de « Princesse ». Cette attitude est motivée par son envie de gagner, le joueur vise sans cesse plus haut et souhaite devenir le meilleur.

Il officie donc sous le maillot Elements pour ce début d’année 2015, alors que son ancienne équipe est remaniée totalement avec un seul joueur restant sur les cinq, son compagnon et ami, YellowStar.

Rekkles a donc à cœur de prouver qu’il a fait le bon choix lors de ce split, et sur le papier Elements possède effectivement une équipe de très haute qualité, facilement capable d’atteindre le top 1. Mais comme je le répète souvent, sur League Of Legends, tout peut arriver.

Le Suédois s’adapte mal au jeu de sa nouvelle équipe : fini les compos centrées autour de lui et l’équipe à son service, le joueur doit changer son style de jeu. Mais cela se passe extrêmement mal pour l’équipe et le joueur est la cible de critiques constantes. Elements termine 7e du split, une contre-performance horrible marquée par des performances très mauvaises des joueurs de la structure. Seul Froggen surnage, et Rekkles fait de son mieux.

En effet, ses performances ne sont pas si mauvaises que ça, et au niveau des statistiques il n’est pas aussi mauvais que ce que les gens disent.

Rekkles totalisait 27% des dégâts de son équipe lors de la première partie du split contre 33% lors de la seconde partie. Autant dire que le joueur pèse beaucoup plus qu’il n’y parait puisque seul Hjarnan totalise un meilleur pourcentage que le Suédois.

Le Suédois, cible de critiques à mon sens dures et infondées,  affirme sur Twitter vouloir prendre un peu de recul et se ressourcer. Il supprime ses tweets quelques minutes après, comme à son habitude.

A la fin du split, Elements annonce une envie de changement d’équipe, déçu par les performances de celle-ci. Mais à mon sens, outre des joueurs moyens c’est aussi le management exécrable qu’il faut pointer du doigt. Le seul bon changement fut la venue de Krepo qui n’est pas étrangère au regain de forme du Suédois.

Après quelques semaines d’attente, c’est officiel, Rekkles ne fait plus partie de la structure Elements. Qu’adviendra-t-il du joueur ? Il retourne à la maison, celle qu’il n’aurait jamais dû quitter. Il retourne chez Fnatic.

L’heure de la rédemption ?

Beaucoup pensent que c’est un mauvais choix. J’adore Steelback et son travail chez Fnatic était remarquable, mais de là à penser que Rekkles est un mauvais choix, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas.

Pour moi, Rekkles est une énorme plus-value pour la structure européenne, tant sa marge de progression et son talent sont énormes. Le Suédois ne s’est jamais mieux senti que chez Fnatic, avec son compagnon et ami de toujours, le capitaine et leader, YellowStar.

La venue de Rekkles est probablement un choix de celui-ci, et si tel est le cas, je n’ai aucun doute quant à ce que le joueur peut apporter. Même si l’équipe n’est plus du tout la même, il saura s’adapter à ce changement, je n’en doute pas. La pression sera également énorme sur les épaules du joueur au vu du parcours de l’équipe ce précédent split.

Nul doute que le joueur sera scruté de très près, par le public et par les analystes qui pointeront du doigt ses erreurs et j’espère aussi ses performances.

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

10 commentaires

arnahud
arnahud - 17/05/2015 21h36

comparer deft à rekkles... on peut juste dire que deft est meilleur que rekkles dans tous les domaines.
C'est surtout un mauvais choix parce que rekkles a montré son niveau contrairement à steeelback qui est toujours en pleine évolution. Rekkles, c'est un style de jeu. Steeelback, en jouant c'est début avec fnatic s'est habituer au style fnatic, il ne lui restait plus que de l'expérience...

aujourd'hui : rekkles > steeelback
demain : steeelback >>> rekkles

Artar38
Artar38 - 17/05/2015 22h27

Je vois beaucoup de gens sur pas mal de sites qui ont craché sur Rekkles pour ses décisions, et critiquer le retour de cet ADC au détriment de steeelback, qui disons le, n'a absolument pas démérité, dans la structure fnatic.

Mais comment peut-on prévoir ce qui se passe ? Il n'y a que des visionnaires qui disent soit que steeelback aurait pu être bien meilleur que Rekkles (ç

Artar38
Artar38 - 17/05/2015 22h32

a peut mais ce n'est pas sûr du tout), et par contre, ce que personne ne peut nier, c'est que la botlane Rekkles Yellowstar était vraiment excellente (alors qu'on sent qu'il y avait moins de connivence entre Yellow et steeelback). On ne peut pas prévoir ce qui va se passer si Rekkles joue dans une équipe bien meilleure qu'auparavant (Huni qui est largement un des meilleurs toplaner mondiaux, Reignover qui envoie du lourd pour carry toutes les lanes en tant que jungler, et Febiven qui à part quelque fois où il faiblit un peu, brille autant que ces deux joueurs).

Franchement, à part W&S, on ne peut rien dire à propos de ce qui va se passer. Sur le papier, et vu qu'il n'y a que l'adc qui change, l'équipe est extrêmement solide, et pourrait peut-être accéder au titre vu ses récents résultats face aux SKT (même s'il reste EDG).

liclic
liclic - 17/05/2015 23h11

J'ai peur que des compositions ad centriques comme rekkles en avait l'an dernier soient vraiment contre productrices pour fnatic. Oserai-je dire que cela risque d'être très mauvais pour febiven et regnover.

KbiM
KbiM - 18/05/2015 00h04

certes rekkles est fort mais si je vois Huni se mettre a genoux en sortant lulu top pour le petit merdeux, je vends mon maillot fnatic sur ebay...

masudo
masudo - 18/05/2015 01h14

Je suis perso déçu du benching de steeelback qui est pourtant très prometteur, mais le fait est que rekkles, au sein d'une structure solide, offre actuellement bien plus de possibilités à fnatic que steeelback actuellement.
Certes, il est peu probable que fnatic parte systématiquement sur des compos ad centriques. Mais avoir la possibilité de partir dessus, c'est un gros plus d'un point de vue pick&ban.
La groose faiblesse de fnatic a l'heure actuelle, c'est la prévisibilité (ils ont beau etre impressionant, ils ont tout jouer de la meme manière au cours de la saison) et le fait qu'ils ont du mal a concrétiser l'avance face aux meilleurs.

Ils ont donc besoin d'étoffer leur éventail de strats, et de se stabiliser une fois l'early terminé, 2 choses que rekkles est plus capable de faire que steeelback à l'heure actuelle (car l'objectif de FNC, c'est les worlds 2015, et je pense pas que steeelback aura atteint son plein potentiel d'ici la).

shielderice
shielderice - 18/05/2015 12h55

"Cette prouesse est d’autant plus grande que Vayne est un champion exigeant mécaniquement, et que peu sont capables de la jouer à un niveau si haut. Forg1ven en est par exemple incapable."

J'ai arrêté de lire a ce moment la.

GyChor
GyChor - 18/05/2015 13h26

"il saura s’adapter à ce changement, je n’en doute pas" -> Comme il s'est adapté pour la team Element ? ok...

mxpannier
mxpannier - 19/05/2015 10h42

j'adore les mecs commence a trashtalk, mais si il fait un split énorme les mêmes diront que rekkles est un génie. Perso je trouvais pas sa bien son retour mais avec du recul je pense que si yellow le fait revenir c'est qu'il sait ce qu'il fait donc perso moi je fais une total confiance en Yellow.
On peut dire ce qu'on veut (j'adore steelback), mais steelback est beaucoup moins bon niveau méchanic et apporte moins de strat qu'un rekkles c'est tout

Kimy
Kimy - 22/10/2015 10h47

Suite à la redirection vers cet article de ce lien : http://www.ogaming.tv/news/yellowstar-une-legende-a-la-francaise/10064, on peut dire que le retour de Rekkles est plutôt réussi.
Cela permet aussi de voir la haine envers Rekkles que les gens avaient à l'époque et qui, aujourd'hui, l'adore probablement...
Triste public Français...

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.