d

18 mai 2015 - Smaug Hearthstone

Retour sur la DreamHack France Hearthstone

Retour sur la DreamHack France  Hearthstone

Pour la première fois de son histoire, la DreamHack a fait escale en France, plus précisément à Tours. Nous allons revenir plus spécifiquement sur le déroulement de la LAN Hearthstone.

La première chose qui saute aux yeux avec cette DreamHack, se trouve en l'absence de joueurs internationaux. Seul Alesh, joueur de la structure mYinsanity ainsi que quelques joueurs italiens et grecs se sont donnés la peine de participer à cette édition. Le contraste avec le tournoi StarCraft 2 est frappant quand on regarde le nombre important de joueurs coréens qui se sont déplacés. Cela peut s'expliquer par le faible cashprize de 3000 € ou encore le fait de ne pas avoir invité de joueurs. Mais il est fort probable que le gros problème vienne du manque de visibilité de l'évènement, qui fut retransmis sur Millenium.TV, puisque qu'aucun caster anglophone renommé n'a couvert le tournoi.

Ce genre de petits détails laissent un gout amer, car dans sa globalité l'organisation fut parfaite, les admins furent nombreux, et eurent beaucoup de travail puisque le début de la compétition fut ponctuée de problèmes techniques, empêchant certains joueurs de jouer leurs matchs.

Si les joueurs internationaux furent les grands absents, la communauté francophone fut au rendez-vous (encore une chance me direz-vous, une DH en FRANCE pardi !) et on a pu y voir une grande majorité de nos meilleurs joueurs (Maverick, Yogg, Odemian, pour ne citer qu'eux).

A présent, passons au déroulement du tournoi.

Une belle brochette de joueurs !

Un massacre lors des phases de poules !

La première phase fut composée de 8 poules de 8 joueurs, et seuls les deux premiers étaient qualifiés pour la suite. Même si certains joueurs du Top Fr comme Maverick, Lowelo ou NoisyBoy tombèrent dès la première étape du tournoi, la majorité des joueurs notables des structures phares comme MilleniumGamers Origin, JudgeHype ou encore Punchline, passèrent en phase 2. 

Et c'est là que ça se corse ! Puisque les joueurs issus du premier round furent répartis dans 8 poules de 4 joueurs, et seul le premier de chaque groupe se voyait atteindre l'arbre final. Et là arrive une des grandes polémiques du tournoi, si l'on peut dire. Puisqu'une règle indiquait que : deux joueurs ayant le même nombre de victoires n'étaient pas départagés par goal average mais par le résultat de la rencontre entre ces deux joueurs. Cela a porté préjudice par exemple à Kalàxz qui était loin devant au goal average, mais ayant perdu contre Odemian ne put accéder à la dernière partie du tournoi.

De féroces guerriers assoiffés de victoire.

Il ne resta que 8 joueurs, qui après avoir été sélectionnés parmi 128 braves, durent gentiment s'étriper dans l'arbre final. Les Bo5 furent globalement serrés avec des scores de 3-2. 

De Kolcho, Odemian, Wolwiloreal, Tenrji, Gamersouls, Den, Tars et Keiga, deux joueurs sortirent victorieux de leurs deux matchs éliminatoires.

La petite finale fut jouée entre Odemian et Den, et c'est ce dernier qui l'emporta !

La finale opposa Wolwiloreal et Tars. Deux joueurs très peu connus de la scène compétitive, mais sachant jouer, c'est indéniable. La rencontre fut des plus sérrée mais c'est le joueur de la structure Hyperia, Tars qui l'emporta avec un score de 3-2. Tars en plus de gagner la finale a fait sensation avec un deck Démoniste hors du commun

C'est la consécration pour l'équipe JudgeHype qui place ses deux joueurs, Den et Wolwiloreal sur le podium !

 

Quelques retours de joueurs professionnels.

 

Lors de cette DreamHack, j'ai pu croiser deux joueurs français, et obtenir leurs impressions à chaud.

 

On débute avec OrigiN membre de la Line Up Millenium :

Bonjour OrigiN. Peux-tu me donner ton ressenti sur cette première édition de la DreamHack France ?

Ce tournoi fut au top ! C'est de loin la LAN Hearthstone la mieux organisée qui ait eu lieu en France. J'ai beaucoup aimé y participer.

Beaucoup de joueurs m'ont fait part de leur déception sur le format du tournoi, partages-tu cet avis ?

Le format était super, mais je place un gros bémol sur la seconde phase de poules, qui était beaucoup trop random, de bons joueurs s'y sont cassés les dents.

Peu de joueurs internationaux firent le déplacement, à quoi est-ce dû pour toi ?

Le seul problème fut le manque de visibilité, pas de joueurs invités, et surtout pas de cast anglais. L'éventuel problème d'accessibilité de Tours n'en fut pas un, car sur d'autre jeux comme StarCraft 2, beaucoup de joueurs étrangers étaient présents.

 

Fabinouze, joueur de la structure Punchline s'est aussi prêté au jeu : 

Enchanté Fabinouze ! Je souhaiterais que tu me donnes ton impression sur ce tournoi en 3 mots.

Avec plaisir (clin d'oeil aguicheur). Ambiance ; rencontres ; bonne Humeur ! 

Les deux finalistes sont des plus inattendus, j'aimerais que tu m'en expliques les causes.

Il y a plusieurs facteurs qui entrent en ligne de compte. Tous les bons joueurs ne sont pas forcément connus, si untel n'est pas chez Millenium, pLine ou Gamers Origin, cela ne veut pas dire qu'il est mauvais. Il existe une scène francophone très importante avec un très bon niveau. De plus, le format a beaucoup joué, la seconde phase de poules a vu de très bons joueurs, connus du grand public, éliminés. Cela a donc permis à d'autres moins visibles de se frayer un chemin jusqu'à la finale.

Pour conclure, quelle fut la meilleure composition de decks lors de cette DreamHack ?

Sans hésitation je dirais le Guerrier, le Druide ainsi que le Démoniste. Nous avons beaucoup parlé entre joueurs et ces choix de decks ont fait l'unanimité.

Le grand gagnant de cette Dreamhack France, Tars ! (Photo : Millenium)

 

En grand passionné d'eSport que je suis, voir une DreamHack arriver au sein de notre pays m'a beaucoup touché. Même si à première vue le tournoi Hearthstone n'avait rien des grandioses compétitions que nous sommes habitués à regarder, ce fut un moment fort, regroupant passion, désir, et mérite.

La scène francophone est unique par sa diversité, et son talent. Je n'ai aucun doute sur le fait qu'à l'avenir nos joueurs brilleront sur la scène internationale, c'est déjà le cas de certains qui grâce à des invitations ou des phases de qualification se présentent contre les meilleurs.

Je souhaite bonne chance à nos futurs représentants ; qu'ils démontrent que nous sommes là, et que nous gagnons !

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.