d

27 mars 2015 - ZeManiaK & Unbound League of Legends

Review de la LPL semaine 9 : World Elite, une renaissance tardive ?

Review de la LPL semaine 9 : World Elite, une renaissance tardive ?

Bienvenue dans cette nouvelle review de la ligue chinoise de League of Legends, la LPL. Aujourd'hui, des superstars s'effondrent, des lanternes rouges se réveillent, et Edward Gaming continue de dominer. Débriefing ici et maintenant.

 

Résultats de la semaine 9 de la LPL :

 

Jour 1 :

Invictus Gaming 1 - 1 Team Snake
Vici Gaming 2 - 0 Team Gamtee
World Elite 1 - 1 OMG
Edward Gaming 2 - 0 Star Horn Royal Club

Dans le premier BO de la semaine, Invictus Gaming et Team Snake se sont séparés sur un draw, après deux longues games disputées. Une fois de plus, kRYSTAL (bien aidé par Ella) a carry la première game avec sa Kalista, et le reste de la team a assuré la victoire. Il est assez dommage qu'ensuite, les Snake se soient outdraft tout seuls en laissant Vayne aux IG après avoir pick un Mundo. kRYSTAL a bien moins assuré dans cette game 2, mais on notera la grosse performance de RoOKIE qui finit à 11/1/9 avec son Vitkor, bien aidé par Kakao ; quand le duo coréen est en forme, difficile de l'arrêter.

Ensuite, Vici Gaming a logiquement triomphé de Gamtee en deux parties de 37-38 minutes, Vasili semble progressivement s'adapter au style de la LPL et cela s'est vu, même s'il a fait preuve dans la première partie d'une certaine suffisance qui lui a coûté des kills. Toutefois, son quadrakill sur Lucian a dû aisément le faire pardonner par ses camarades. Son Graves de la deuxième partie a été également solide, vaporisant Janna sur la midlane en quelques secondes puis s'offrant un triplé malgré la bonne combo de teamfight des Gamtee (Kennen/Jarvan + Janna au cas où). Une bonne nouvelle pour Vici donc.

Un seul IEM et World Elite s'est transformée. Les voici réussissant à gratter un draw face à OMG, tout ça en prenant la première game en seulement 22 minutes : 12-2 aux kills pour WE, malgré un Cloud plus que correct sur Janna. Spirit sur Nidalee et Mystic sur Lucian ont fait le travail et World Elite a su se regrouper dans les bons moments pour sécuriser des objectifs jusqu'au surrender des OMG. Ces derniers se sont vengés ensuite en laissant Cool démolir toute adversité avec sa LeBlanc, certes bien aidé par la Sona de Cloud en early game. OMG peut clairement gagner tous ses matchs si l'équipe se met sérieusement au boulot, mais sa désinvolture lui joue des tours et lui coûte souvent la première game de ses BO2.

Pour le dernier BO de cette journée, Edward Gaming s'est essuyé les pieds sur Star Horn. Littéralement. Une poursuite totalement inutile des EDG après un baron dans la première partie, une incapacité à gérer Deft et Pawn (impérial sur Lulu et sur Katarina, si si), et surtout un manque flagrant de decision-making. 26-4 pour EDG dans la deuxième, cette statistique seule résume ce BO : EDG (à ce niveau) est juste la meilleure équipe au monde, et Star Horn est à des années-lumières.

 

Jour 2 :

Vici Gaming 2 - 0 Team Snake
OMG 1 - 1 Team King
Edward Gaming 2 - 0 Master 3
World Elite 1 - 1 LGD Gaming

La vision et le contrôle de la carte sont importants, c’est l’enseignement qu’il faut tirer de cette première partie de BO entre Vici Gaming et Snake. En effet, en conservant la vision sur le jungler adverse, Vici a pu prendre petit à petit le contrôle de la partie. Ils remporteront la première game sur un score de 10-1, le premier kill pour Snake ayant lieu très tard, peu avant le dénouement. Le même schéma de jeu sera appliqué lors de la seconde manche, Vici initiant les teamfights et maîtrisant leurs rotations, leur permettant de sécuriser un 2-0 solide. On constate qu'une fois la machine Vici lancée et bien huilée, il semble difficile de l'empêcher de snowball.

Le second BO de la journée opposait OMG à King. Pour la première confrontation, Gogoing a choisi de sortir une Rek’Sai top. Malgré un missclick de son tunnel qui le fera concéder le first blood, lui et son équipe réussiront à s’imposer en 24 minutes à la suite d’un surrender de la part de King. Cependant, après un draft ne leur offrant pas de tank face à une équipe en comportant trois, OMG ne réussira pas à sécuriser un 2-0 avec un Uzi particulièrement en difficulté durant la phase de lane puisqu’il était à 0-4 à 13 minutes de jeu sur sa Sivir alors que son vis-à-vis, Wuxx, finira à 16/2/8 sur sa Kalista.

On enchaîne ensuite avec EDG contre M3, des EDG qui feront ce qu’ils savent faire de mieux : des catchs et des objectifs leur assurant une avance de 5k gold à 13 minutes de jeu. C’est donc sans surprise que les M3 surrend à 29 minutes de jeu. La seconde game, cependant, n’a pas débuté comme la première. En effet, un Fizz mid et une Evelynn jungle permettront à M3 d’empocher le premier dragon, leur permettant de prendre temporairement la tête. Cependant, un teamfight bien négocié au pit du Nashor permettra à EDG de revenir dans la partie. Le suivant, à l’enclos du dragon, empêchera M3 de récupérer le cinquième drake. S’ensuit alors deux base race avortés par le retour des champions adverses mais EDG parviendra tout de même à s’imposer au terme d’un final haletant. Une game folle pour les deux équipes, et Pawn avait raison d'avoir le sourire, puisqu'il a pris le meilleur sur Dade.

Le dernier BO de cette deuxième journée opposait LGD Gaming à la Team WE, qui est sur une bonne dynamique depuis son retour des IEM. Malgré ça, des teamfights mieux négociés de la part de LGD auront raison de cette dynamique grâce notamment à Acorn et Pyl. D’après Spirit, « les espoirs sont faits pour être détruits », et c’est ce qu’il s’est passé lors du second match : LGD a assisté impuissant à la montée en puissance du Lee Sin adverse, le transformant en machine de guerre. Spirit a alors pu apporter de nombreux kills à ses coéquipiers et sécuriser la victoire pour la Team WE, 1-1 en cette fin de journée.

 

Jour 3 :

Team Snake 2 - 0 Energy Pacemaker
Edward Gaming 2 - 0 Team Gamtee
Star Horn Royal Club 0 - 2 World Elite
OMG 0 - 2 Invictus Gaming

Peu d’action pour ce premier BO et un schéma similaire pour les deux games : un manque de contrôle d’objectifs de la part de Energy Pacemaker et de bonnes rotations de la part de Snake. Ce qui permet à Snake de sécuriser 3 points au détriment de EP, qui sont en passe d’être relégués.

David contre Goliath, Gamtee contre Edward Gaming, voilà l’affiche suivante. Gamtee parviendra à réaliser un bon early game, mettant en péril la compo double ADC (Corki mid, Ez bot) de EDG. Mais il en faut plus pour vaincre une équipe de cet acabit qui l’emporte grâce au blue Ez de Deft et aux spears de Clearlove. Le second match verra des EDG plus agressifs, notamment Clearlove. Xiaohu, de son côté, a justifié une fois de plus les bans LeBlanc à son encontre. Une game rondement menée malgré quelques failles dans le map control en mid game.

Le bas de tableau, la lutte pour éviter la relégation. Une situation que SHRC et Team WE connaissent bien. Les SHRC semblaient bien partis, puisqu’ils dominaient jusqu’à 25 minutes grâce à des bonnes rotations et un bon contrôle de la carte. Mais le Sion de Aluka parviendra à faire la différence en offrant la frontlane nécessaire qui permettra à WE de sécuriser la première manche. Zero nous apprendra par la suite qu’Irelia n’est pas forcément le meilleur choix en terme de support, ce qui amènera une phase de lane assez difficile pour SHRC. Ils arriveront cependant à redresser la barre aux abords du mid game. Néanmoins, Mystic parviendra à faire gagner son équipe avec son Lucian boosté aux hormones.

Cette semaine sera clôturée par le match OMG contre Invictus Gaming. OMG qui utilisera une composition assez inhabituelle avec Rek’Sai top et Sona support, ce qui ne leur portera pas pour autant préjudice en early game. Suite à un catch sur Cool, IG sécurisera le baron et parviendra à prendre l’avantage au gold. Après des objectifs mieux négociés et des teamfights mieux gérés, IG remporte la première game. Le ton était donné, il ne changera pas lors de la dernière game, IG dominant leurs adversaires durant toute la partie, les picks de puissance de leurs persos s'alternant à merveille. Malgré un sursaut d’ego de la part de OMG, ils n’éviteront pas la défaite et subiront un 0-2 lors de ce dernier match.

 

Le classement de la LPL après la semaine 9 :

Classement Équipe Points
1 Edward Gaming 45
2 OMG 34
3  Team Snake 33
4 Vici Gaming 27
5 LGD Gaming 25
6 Invictus Gaming 25
7 Master 3 19
8 Team King 19
9 Star Horn Royal Club 16
10 Team World Elite 14
11 Team Gamtee 13
12 Energy Pacemaker 10

 

Que retenir de cette semaine 9 des LPL ?

– EDG continue sa domination outrancière après trois 2-0 cette semaine, certes contre des mal-classés, mais souvent avec la manière. À l'inverse, OMG (avec deux nuls et une défaite) et Snake (un nul, une défaite) marquent le pas. Si ce podium devrait, sauf grosse surprise, rester tel quel, l'avance en terme de niveau de jeu des EDG sur la scène LPL et même mondiale rend difficile quelque espoir des concurrents de leur dérober le titre.

– Au milieu de tableau, Vici reprend des couleurs avec deux 2-0 convaincants. L'équipe commence à mieux s'entendre et, comme dit précédemment, Vasili est en train de se mettre au diapason du niveau LPL. Une bonne chose, alors que les deuxième et troisième sont dans une forme descendante. Vici, futur dauphin des EDG ? De leur côté, LGD et IG restent stables.

– Si Master 3 et Team King sentent le souffle rauque de la zone rouge derrière leur cou, Star Horn y est jusqu'aux cheveux et semble parti pour y rester. Un bilan cataclysmique de deux défaites dont une contre World Elite, donc des adversaires directs, et on comprend que l'équipe ne souffrait pas de Namei-dépendance mais bien de suffisance et de manque de synergie. En deux semaines, difficile de croire à un sursaut, même si c'est mathématiquement encore possible.

– World Elite ont effectué une très bonne semaine, mais un peu tard : avec encore seulement 4 matchs à jouer, la défaite est impossible pour espérer encore se sauver. Une des confrontations se jouant contre Team King, un des premiers non relégables, pas besoin de faire Polytechnique pour comprendre que cette rencontre (en semaine 10) sera décisive pour l'avenir des deux structures. Gamtee et Ep, eux, ont déjà un pied et demi hors des LPL.

 

Voilà pour le résume d'une semaine survitaminée en LPL. Ces compte-rendus ne font pas justice à la « crazyness » des matchs de cette semaine ! Si vous ne les avez pas encore vus, foncez sur YouTube, conseil d'ami. On se retrouve dans deux semaines (longue attente) pour l'avant-dernière semaine de la LPL, qui devrait voir le bas de classement se décanter fortement. À bientôt, et stay tuned !

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.