d

11 juil. 2018 - Strift League of Legends

Rift Rivals 2018 : la voie Royal

Rift Rivals 2018 : la voie Royal

Lors de cette édition des Rift Rivals Asie, la LCK, la LPL et la LMS se sont retrouvées à Dalian pour remettre en jeu le titre de la LPL. Et une nouvelle fois, les équipes chinoises ont su tirer leur épingle du jeu...

La LPL à la recherche d'un adversaire

Pour la deuxième année consécutive, la LPL a triomphé de cette compétition opposant les quatre meilleures équipes des régions majeures d’Asie. Dès la phase de groupe, la ligue chinoise s’est montrée au-dessus des autres régions.

En dépit d’un match d’ouverture perdu par les favoris Royal Never Give Up face aux Flash Wolves, la ligue chinoise s’est rapidement ressaisie. En effet, à l’exception d’une défaite concédée par Rogue Warriors, la LPL n’a pas connu d'autres échecs. Elle a donc terminé cette première phase avec un score de 6–2.

Du côté de la LCK, avec une performance excellente de kt Rolster (2-0) et décevante de Kingzone (0-2), le résultat final est mitigé : 4–4. La LMS arrive quant à elle dernière avec un score de 2–6, sauvée uniquement par les Flash Wolves ayant remporté leurs deux matchs.

La demi-finale a donc opposé la LMS à la LCK dans un format de Bo5 « relai ». Profitant de l’impulsion donnée par les KZ avec leur victoire face à Machi dans la première partie, SK Telecom T1 a étonné en triomphant des « Korean Slayers » (tueurs de Coréens) de Flash Wolves. KT a par la suite conclu sans difficulté le match en dominant G-Rex.


Uzi

En finale, Uzi et la LPL attendaient déjà leurs adversaires, prêts à affirmer la supériorité de leur ligue.
Crédits : Riot Games 

 

Finale Corée-Chine, 2ème édition

En finale, les favoris chinois ont donc rencontré la LCK. Au regret des fans locaux, c’est kt Rolster qui a gagné la première partie face à Invictus Gaming. Grâce notamment à un Song « Smeb » Kyung-ho en pleine forme, KT a ainsi mis fin à la longue série de victoires de Kang « TheShy » Dong-geun (22 parties, 152 jours).

L’équilibre fut cependant rapidement rétabli dans le Bo5. Liu « Mlxg » Shi-yu et Li « Xiaohu » Yuan-Hao ayant idéalement démarré leur partie suite à un kill au niveau 2 sur le jungler de SKT, RNG n’a laissé aucune chance à la composition hybride funnel-Mordekaiser des Sud-Coréens. En moins de 23 minutes, l'égalisation était validée : 1–1.

La troisième partie fût également à sens unique. Cette fois cependant, ce sont les Afreeca Freecs qui l'emportèrent face à EDward Gaming. Suite à une draft avantageuse pour les représentants de la LCK, le duo Xayah/Rakan fut impossible à contrer pour le midlaner d’EDG. Malgré de vaillants efforts en teamfight de la part des Chinois, les Freecs l'ont emporté.

Avec un avantage de 2 à 1, il était l’heure pour Kingzone de faire taire les critiques au sujet de leurs prestationsà l’international… sans succès. Promesse tenue donc pour les Rogue Warriors, à qui RNG avait demandé de gagner un match pour que la LPL puisse ramener le titre à la maison. Une solide performance pour le 4e seed chinois face au 1er seed coréen.
 

Le caster de la LPL souligne l'incapacité de Kingzone à hausser le ton dans les moments clés.
Source : Twitter

 

Sans surprise, la Chine a compté sur les champions en titre de la LPL et du MSI, Royal Never Give Up, pour ce dernier match du Bo5, alors que la LCK a décidé de miser sur Afreeca Freecs. Une nouvelle occasion pour Jian « Uzi » Zi-Hao de briller avec Varus, intouchable lors de cette dernière partie (KDA final de 5/0/2).

Renforçant ainsi l’idée de plus en plus plausible selon laquelle la Chine serait la nouvelle région numéro 1du monde, la LPL conserve sa couronne de championne du Rift Rivals Asie, dont Royal Never Give Up est le joyau. Joyau en bonne voie pour réaliser le premier grand chelem de l'histoire LoL, même si le souvenir de l'effondrement des EDG aux Worlds 2015 est encore présent dans tous les esprits. 

Pour connaître l'évolution de cette palpitante saison, rendez vous sur O'Gaming LoL pour la LCK, et tous les lundis à 19h pour Fed in China, votre émission dédiée à la LPL !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.