d

21 avr. 2018 - Perco League of Legends

Rift Rivals, le format est connu. Alors, EU > NA ?

Rift Rivals, le format est connu. Alors, EU > NA ?

Riot Games vient de dévoiler les dates et le format des Rift Rivals « Europe contre Amérique du Nord ». Avec un nouveau format…euh… simple ?

L’an dernier, il faut bien le reconnaitre, l’Europe a pris une petite fessée déculottée lors de la première édition des Rift rivals. Malgré toute la bonne volonté du monde, les Unicorns of love avaient rendu copie blanche face à la Team SoloMid. Un 3-O sec et sans pitié, synonyme de « Ah ah ahahahahaha…NA > EU ! » pour une bonne année.

Bonne nouvelle, cette année de fanfaronnade américaine prend fin. Du 5 au 7 juillet, on efface tout et on recommence. Mais avant de crier victoire, il va falloir que l’Europe se sorte les doigts du… se rassemble et se prépare.

L’Amérique, l’Amérique, je veux l’avoir et je l’aurai

Six équipes, trois par région, vont donc se taper joyeusement sur la tête pour défendre les couleurs de leur continent.

La Team Liquid, les 100 Thieves et Echo Fox défendront le titre de l’oncle Sam, tandis que les joueurs de Fnatic, G2 Esports et Splyce tenteront de redorer l’honneur du vieux continent.
 



Et pour éviter que l’affrontement ne ressemble trop à un simple duel entre deux équipes, Riot Games a retravaillé son format pour le rendre plus collaboratif. Après une phase de groupe, c’est une finale en mode « relai d’équipe »  qui décidera de la région gagnante.

Voilà le format en une infographie, rassurez-vous, on explique après :
 


Cliquez pour agrandir


Limpide, non ? Ah, on me fait signe que non...

Vous pouvez répéter la question ?

Pour être honnête, il nous a fallu quelques lectures pour comprendre le fonctionnement exact du tournoi. Pas qu’il soit extrêmement complexe mais quelques détails peuvent être confus.

Et puis, chez O’Gaming, nous avons tous arrêté l’école en CM1, ce qui n’aide pas. On va essayer de résumer le déroulé comme on le ferait pour nous-mêmes : avec des mots simples.

via GIPHY

La phase de groupe

La première partie du tournoi est composé de neuf BO1, chaque équipe européenne jouant contre chaque équipe américaine. Un format dit de « tournoi à la ronde » qui n’a qu’un seul objectif, puisque toutes les équipes seront qualifiées pour la finale : déterminer quelle région se verra accorder un petit avantage lors de la finale.

Cette phase de groupe se déroulera sur deux jours :

Jeudi 5 juillet

- Première partie à partir de 21h

- Fnatic vs Echo Fox à 21h30

- Team Liquid vs Splyce à partir de 22h30

- 100 Thieves vs G2 Esports à partir de 23h30

- Echo Fox vs Splyce à partir de 00h30

 

Vendredi 6 juillet

- Première partie à partir de 21h

- Team Liquid vs Fnatic à 21h30

- G2 Esports vs Echo Fox à partir de 22h30

- Fnatic vs 100 Thieves à partir de 23h30

- Team Liquid vs G2 Esports à partir de 00h30

- 100 Thieves vs Splyce à partir de 01h30

Au terme de cette phase, une région sera annoncée comme ayant remporté le round. Là, ce n’est pas très clair (la meilleure équipe ? Le total de chaque région ?) mais on penchera pour une addition entre les équipes d’une même région et un simple comparatif du total.

La finale

La finale se jouera le samedi 7 juillet, au meilleur des cinq manches, mais sous forme de relai. Toutes les équipes la joueront donc.

Bon et si tout le monde est qualifié pour la finale, quel intérêt d’avoir fait des groupes, hein ? C’est la petite astuce du tournoi.
 


Comme Riot veut que tout le monde participe, les trois premiers matchs du BO devront voir jouer tout le monde, ce qui veut simplement dire qu’on commencera par trois duels « une équipe EU » contre « une équipe NA ». Mais la région qui a perdu la phase de groupe devra annoncer à ses adversaires quelles équipes vont jouer ces trois premiers matchs et dans quel ordre, ce qui permet aux coachs de la région concurrente de s’adapter et d’envoyer, pour chaque affrontement, l’équipe qui leur semble la plus à même de l’emporter.

Si au bout de ces trois premiers matchs, on ne se retrouve pas face à un 3-O qui met fin au débat, alors chaque région enverra une équipe au choix pour chaque match supplémentaire, mais sans savoir qui va se retrouver en face.

Merci Jamy !

La série relais en trois manches gagnantes commencera à 21h30 le samedi 7 juillet. Le tout se déroulant dans le studio des LCS NA à Los Angeles (ce qui n’est pas très sport, mais au moins, on pourra prendre cette excuse si l’Europe perd encore).

Toujours pas d’argent ou de places qualificatives pour les Worlds à la clé pour les vainqueurs, mais, comme le dit Riot, « c'est toute la ligue qui obtient le droit de se la raconter, pas seulement la meilleure équipe ».

Nous, on est confiant. On est certains que les Américains n'ont même pas compris le format.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.