d

05 juil. 2018 - Biggy League of Legends

Rift Rivals : les rivaux rentrent sur le ring

Rift Rivals : les rivaux rentrent sur le ring

Bienvenue, mesdames et messieurs ! Installez-vous dans votre fauteuil bien gentiment, le massacre va bientôt commencer. Entamons le début de cette deuxième édition des Rift Rivals avec une courte présentation des parties en présence : à ma gauche, les tenants du titre, les NA « Shor » LCS. À ma droite, les challengers, les EU « Ropéens » LCS. Est-ce que cette année encore les Américains vont accomplir une performance dans la seule compétition dans laquelle il n'y a rien à gagner ? Les Européens vont-ils laver leur honneur après l’humiliation de l’année précédente ? Tant de questions qui n’ont finalement qu’une seule et même réponse : EU>NA.

Côté Bleu : l’équipe des 100 renards

Tenant du titre, les NA accueilleront trois nouvelles équipes pour représenter le continent : au revoir Team Solo Mid, Cloud 9 et Phoenix 1. Bienvenue à Team Liquid, 100 Thieves et Echo Fox. Ces trois dernières ont commencé le Spring Split assez solidement, avec quatre victoires pour seulement deux défaites et se placent en première position de la ligue. Seul TSM parvient à égaler ce score.

Les équipes américaines devraient nous réserver quelques surprises durant ces Rift Rivals. Sachant qu’elles ne peuvent pas gagner à la régulière, celles-ci vont user de tous les stratagèmes les plus déloyaux qu’offrent cette méta pour mettre à mal nos preux chevaliers européens.


Rejoindrez-vous le côté obscur de la force?

Huni, que l’on a pu voir évoluer à différents postes en ce début de saison estivale, pourrait notamment user de sa popularité auprès des fans FNC pour remplacer lui aussi Rekkles et plomber l’équipe européenne. Troll à part, les Echo Fox ont actuellement l’une des stratégies les plus déroutantes au niveau professionnel. Les joueurs semblent prendre énormément de plaisir et c’est cet état d’esprit qui pourrait faire très mal au vieux continent. 

L’équipe des 100 Thieves a aussi fait des siennes en tradant Meteos contre Anda, telle une équipe de NBA, juste avant le commencement des Rift Rivals . Avec ce mouvement inattendu, l’équipe nord-américaine a chamboulé les plans des structures européennes. En effet, nos chères équipes avaient, bien sûr, préparé une stratégie bien définie pour contrer l’ex-jungler de la formation NA. Ils devront donc redoubler d'efforts pour faire face à cette nouvelle roublardise nord-américaine. Il sera intéressant de voir si la machine 100 Thieves va réussir à supporter le départ d'un de ses joueurs phares, alors même qu'elle semblait évoluer à un bon niveau de jeu.

Finalement, seul Team Liquid semble vouloir la jouer fair-play. Et c’est assez logique quand on prend le temps de réfléchir à la situation. En effet, avec uniquement deux joueurs natifs des États-Unis, Team Liquid ne peut pas vraiment être associé aux autres équipes outre-Atlantique. Cette dernière joue d’ailleurs sur une méta relativement classique, en comptant sur ses forces comme son ADC DoubleLift (n’est-ce pas Fnatic ?). Évoluant en terrain connu, les actuels champions du Spring Split, devront se relever de la contre-performance du MSI. En jouant sur la continuité, Team Liquid pourrait s'imposer comme le chef de file du camp américain.

Côté Rouge : les serpents fanatiques d’e-sports

Les équipes représentant les LCS EU n’ont que peu changé par rapport à la première humiliation édition des Rift Rivals. Seule Splyce est venue remplacer UOL. On reprend donc Fnatic et G2 et comme le dit si bien le célèbre l'adage : on ne change pas des équipes qui ne gagnent pas.

Les supporters européens attendent dès lors une réaction de la part de leurs petits protégés. Ces fans, qui ont subi les brimades puériles de supporters nord-américain, à base de NA>EU et autres quolibets injurieux, n'ont qu'une seule idée en tête : la vengeance. Mais contrairement à leurs homologues, le niveau affiché par les trois structures européennes est plutôt disparate et la revanche ne sera pas si facile obtenir.


Ou êtes-vous un croiveur?

Les G2 pointent actuellement en tête de la ligue. La structure espagnole semble s’épanouir à merveille dans cette nouvelle méta. Utilisant principalement la stratégie du Funnel (ndlr : stratégie ayant comme principe d'établir la draft autour d'un carry AD et de lui donner toutes les ressources) avec Perkz comme point central, les G2 semblent bien au-dessus de toutes les autres structures occidentales. Il ne faut toutefois pas oublier que l'on répète ce même refrain, compétition après compétition, mais que G2 n’a eu cesse de nous décevoir à chaque fois qu'elle est citée dans les favoris. 

En ce début de split, Fnatic a fait un choix que l’on peut qualifier de spécial. Imaginez-vous que l’équipe de football du Portugal puisse jouer sans Cristiano Ronaldo, imaginez-vous que l’équipe de football de France puisse jouer sans Karim Benzema... En bref, imaginez-vous qu’une équipe puisse jouer sans sa star historique. C’est ce que fait Fnatic depuis le début de ce Summer Split. Rekkles sur le banc, c'est Bwipo qui le remplace tandis que Soaz, après avoir longuement boudé, retrouve sa toplane. Les Fnatic ont eu le temps d’étudier le jeu des NA c'est pourquoi ils ont dû en conclure qu’au vu de la faiblesse de leurs futurs adversaires, l’équipe pouvait se passer de la star maison...

La dernière équipe européenne est le vilain petit duck Duke canard du trio. Splyce connaît un début de Summer Split assez difficile. Jouant une méta assez standard et n’ayant procédé à aucun changement de roster, la machine a eu quelques difficultés à se mettre en route. Elle a toutefois assez bien réagi et reste sur un 2-0 lors de la dernière semaine de LCS. Ces Rift Rivals pourraient leur être bénéfique, les NA pouvant servir de punching ball à des Splyce qui ont besoin de reprendre confiance face à des adversaires plus faibles.


Votre programme de la soirée!

Quel que soit le résultat, le gagnant aura le droit de se moquer de son petit camarade jusqu'au championnat du monde. Compétition n'ayant que peu d'enjeu, il faut prendre les Rift Rivals comme un moment de détente avant le dernier sprint final. Si vous aussi vous voulez participer au fameux combat et rejoindre la Team NA ou la Team EU, rendez-vous dès ce soir 20h30 sur O'Gaming !

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.