d

10 oct. 2017 - Camthug League of Legends

RNG-G2 : les notes du match

RNG-G2 : les notes du match

Ce dimanche, pour clôturer la première semaine des championnats du monde, les RNG se sont imposés face aux G2 et ont considérablement assombri l'avenir de ces derniers dans la compétition. Après une partie extrêmement accrochée, les Européens se sont effondrés au Baron Nashor et ont laissé exulter le public chinois. Quels joueurs ont brillé durant cette rencontre ? Et quels autres ont déçu ? Éléments de réponse (subjectifs, comme toujours).

G2

Expect (3,5) : En lui laissant le dernier pick et une lane favorable avec Gnar, G2 a beaucoup investi sur son toplaner. Et si ce pari avait presque toujours réussi aux Européens cette année, rien n'a fonctionné ce dimanche. Plusieurs erreurs en début de partie, une incapacité à mettre la pression en splitpush : Expect est, malgré un très bon teamfight, passé à coté de sa rencontre.

Trick (4,5) : On avait tous très peur pour Trick avant la rencontre. Allait-il se faire détruire par Mlxg ? Comment protéger au mieux sa jungle ? Finalement, G2 a joué la sécurité avec un champion très fort en début de partie : Rek'Sai. Un choix plutôt payant, puisque le jungler coréen n'a pas eu de difficultés à défendre sa jungle. Pour autant, il n'a jamais réussi à peser sur celle de son adversaire ou à débloquer la situation quand son équipe avait l'avantage.

PerkZ (7) : PerkZ voulait "rendre le public de Wuhan silencieux" et a tout fait pour durant cette rencontre. Une phase de lane solide, des décalages inspirés, des teamfights précis, le prodige croate n'a rien à se reprocher, et n'a rien pu faire pour sauver son équipe après une tentative de Nashor catastrophique. Courage Luka, la deuxième semaine est pour toi !

Zven (5) : Comme il le déclarait récemment, Zven aime avoir de la pression et de l'impact dans la partie. Ce dimanche, il avait toutes les cartes en main et a réussi un début de partie quasi parfait : 30 creeps d'avance à l'issue de la phase de lane, des décalages pour sécuriser les trois premières tours, et puis... Une erreur, puis une autre, et c'est tout l'ascendant des G2 sur leur adversaire qui s'effondre. Plus tard, il a très bien joué les teamfights mais n'a pu que constater les dégâts d'un Twitch sur une équipe regroupée.

Mithy (5) : Mithy n'aime pas les champions passifs, et quand on sait l'impact qu'il peut avoir avec des héros à haut potentiel d'engage, on le comprend. Ce dimanche cependant, après le ban de Ivern par les Chinois, Mithy n'a pas eu le choix. C'est avec Lulu qu'il a tenté de peser sur la rencontre, avec moins de succès que son adversaire direct. On ne saura probablement jamais qui est à l'initiative du dernier call de la partie, mais Alfonso, je veux croire que ce n'est pas toi. (<3)

RNG

LetMe (7) : Il aurait pu endosser le rôle du "soaZ" durant cette partie, avec un match up défavorable et un premier dive à 6 minutes de jeu, mais il a su se mettre en sécurité par la suite. Mieux encore, le toplaner chinois est parvenu à neutraliser Expect en sidelane et a sanctionné les carry G2 à la moindre erreur de positionnement. Chapeau.

Mlxg (7) : Sur un tank (et probablement sous calmants), Mlxg s'est contenté d'accompagner ses lanes fortes et de punir les ardeurs européennes avant de préparer le terrain pour son carry AD en fin de partie. Inhabituel pour le plus sanglant des junglers chinois, mais parfaitement adapté à la situation.

Xiaohu (7) : Une performance aussi sérieuse que son visage pour le "cinquième meilleur joueur du monde". Une phase de lane solide, une moisson de tours sur les sidelanes et des teamfights précis : Xiaohu a joué son rôle dans la partie d'échecs qu'a menée Royal Never Give Up.

Uzi (8,5) : Evidemment qu'il faut se méfier de l'enfant prodige du League of Legends chinois dans une méta où les carry AD sont rois, et les G2 l'ont appris à leurs dépens. Même avec 30 creeps de retard, même avec une équipe dominée, le tireur des Royal trouvera toujours un angle pour pulvériser l'équipe adverse. Tout le monde le savait en 2014, et c'est encore vrai en 2017.

Ming () : 0/0/33, c'est le KDA de Ming depuis le début de la compétition. On attendra donc qu'il meure une fois pour le noter.

#JANNAWIN
Crédits : gamesoflegends.com.

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.