d

13 sept. 2016 - Kyoomei League of Legends

Road to Worlds : Analyse du groupe A

Road to Worlds : Analyse du groupe A

Cette semaine, la rédac' O'Gaming analyse pour vous les quatre groupes tirés au sort pour les Worlds, qui débuteront le 29 septembre. Aujourd'hui, on commence par le groupe A, où s'affronteront les ROX Tigers, G2, CLG et Albus Nox Luna.

ROX Tigers

Partageant le statut de favoris avec SKT et Edward Gaming, les récents vainqueurs du Summer Split coréen ne doivent pas se montrer spécialement inquiets à l'issue du tirage. Dans une méta où les lanes fortes sont récompensées, difficile d'imaginer les ROX ne pas survoler leur groupe.

Superstar de ce tournoi, Smeb aura l'occasion de démontrer face à Expect et surtout ZionSpartan ses fabuleuses capacités de dueliste. Il pourra bénéficier de l'appui de Peanut pour éviter un focus trop violent de la part de ses adversaires, qui identifieront sans mal le double-MVP en titre de LCK comme l'élément clé des Tigres.

Après avoir réussi sa saison la plus aboutie, ponctuée d'un titre de MVP en finale des Playoffs d'août, Kuro n'est plus l'élément faible qu'il était en 2015. Dans un groupe avec G2 et CLG, dont les midlaners sont considérés comme les joueurs les moins fiables, il devrait avoir la place pour s'exprimer. Son duel face à Kira des Albus Nox, probablement anecdotique pour l'issue du match, promet toutefois d'être également intéressant.

Enfin, sur la botlane, Pray et Gorilla pourront se frotter à Zven et Mithy, considérés comme le meilleur duo occidental – avec Doublelift et Biofrost. Moins dominatrice qu'en début d'année, la paire coréenne pourrait être la seule vague faiblesse des finalistes de l'an passé ; toutefois, après un mois de bootcamp intensif, les Tigers risquent de tous arriver à leur plein potentiel, auquel cas il sera difficile d'imaginer une issue heureuse pour leurs adversaires.

Probabilité de qualification : 95 %

G2 Esports

Être tirés dans le même groupe que ROX Tigers n'était certainement pas le rêve coquin des G2 avant samedi. Pourtant, CLG ayant aussi atterri dans ce groupe A, les chances de qualification des protégés d'Ocelote sont bien meilleures que ce qu'on aurait pu craindre.

Comme depuis quelques mois, Trick aura de lourdes responsabilités pour que le voyage américain des G2 se passe au mieux. À l'instar de sa botlane, le jungler coréen est considéré comme le meilleur « occidental » à son poste, et a sorti son équipe de la mélasse à de nombreuses reprises. MVP au Spring et au Summer, il est le grand artisan de la réussite G2. Il lui faudra briller cet automne pour qualifier son équipe, et asseoir son statut parmi les meilleurs junglers du monde.

Tantôt acclamé, tantôt raillé, Perkz a enchaîné les performances discutables lors des derniers Playoffs. Souvent coupable d'erreurs classiques de Soloqueue, il parvient tout de même à être efficace en teamfights. Le jeune midlaner croate sera-t-il vraiment poussé dans ses retranchements ? Pas sûr, compte-tenu des autres midlaners présents ; néanmoins, une préparation sérieuse sera nécessaire pour éviter à nouveau le désastre du MSI.

Du reste, Zven et Mithy devraient pouvoir contrôler leur lane sans problème, et assurer à leur équipiers un point fort autour duquel jouer. Le vrai challenge se posera pour l'inexpérimenté toplaner Expect. Opposé à des « clients » – Smeb et ZionSpartan, notamment – il lui faudra se montrer plus consistant que durant la saison et, probablement, se sacrifier pour l'équipe en protégeant le carry principal, Zven.

Probabilité de qualification : 65 %

Counter Logic Gaming

Structure historique, CLG se présente à nouveau aux Worlds avec une line-up sans la moindre individualité dominante. Entre un ZionSpartan en perte de vitesse et un Aphromoo moins propre que l'an passé, les CLG misent avant tout sur leur coordination et leur maîtrise tactique, qui leur ont permis de finir deuxièmes du MSI il y a quelques mois de cela.

Pourtant, le Summer Split n'augure pas le meilleur pour Stixxay et les siens : une quatrième place après avoir été surclassés par TSM, et vaincus par Immortals… Le carry AD américain, héros du MSI, est tombé dans l'arrogance et la facilité, et en a payé le prix. Quant à Huhi, il n'a pu profiter de son très convaincant Aurelion Sol, indisponible suite à un bug. 

Alors oui, le niveau individuel de l'équipe promet l'enfer aux protégés de HotshotGG, surtout face aux adversaires tirés. Dans une méta sans swaplane, Stixxay et Aphromoo ne pourront éviter l'affrontement face à Zven et Mithy d'une part, Pray et Gorilla de l'autre. Mais comme on aime le répéter, en Bo1, tout est possible. Et si Xmithie, homme de l'ombre mais indispensable à l'équipe, parvient à controler le jungler adverse, peut-être Huhi pourra-t-il se libérer de sa midlane pour assister ses side-lanes, dans un style qui lui convient beaucoup mieux.

Une nouvelle fois, CLG devra montrer que le talent individuel n'a plus la même valeur aujourd'hui, et pèse moins lourd dans la balance qu'un jeu d'équipe bien rodé, et une compréhension avancée de la méta. Le bootcamp en Corée permettra-t-il à Aphromoo et consorts d'éviter l'écueil de l'an passé ?

Probabilité de qualification : 35 %

Albus Nox Luna

Exposition limitée, ligues multiples… Il est toujours difficile de bien connaître les équipes WildCards avant les Worlds. Albus Nox Luna n'échappe pas à la règle et reste un mystère pour la plupart des observateurs.

Très dominateurs lors du Summer Split de LCL (ligue continentale, comprenez Europe de l'Est), les Albus Nox ont remporté les Playoffs 3-2 face à Vega Squadron, l'équipe d'Edward. Quatrièmes à l'issue de la phase de poules des IWC Qualifiers, ils ont réussi à vaincre les leaders Lyon Gaming, une nouvelle fois 3-2, validant ainsi leur ticket pour les Worlds.

En bref, l'équipe de Smurf et Kira, deux joueurs ayant fait une apparition au All-Star Event de 2015, n'a pas écrasé la concurrence. Sachant que le niveau WildCards est considéré comme faible par rapport aux cinq régions majeures, difficile d'imaginer Albus Nox réussir des performances de haute volée.

Toutefois… L'an passé, dans ce même groupe A, étaient déjà présents les ROX Tigers et les CLG. Avec eux, Pain Gaming, une équipe Wildcard qui avait joué les trouble-fêtes, en arrachant une game aux Flash Wolves et, justement, aux CLG. Les joueurs russes et ukrainiens sonneront-ils à nouveau le glas des américains, ou peut-être celui des G2 ? Pourquoi pas…

Probabilité de qualification : 5 %

En résumé

Dans un groupe où la qualification des Tigers est tenue pour acquise, le véritable duel devrait avoir lieu entre G2 et CLG pour une deuxième place qui vaut cher. Si les individualités des champions européens semblent supérieures, l'équipe de ZionSpartan dispose de grandes qualités stratégiques et d'une expérience internationale largement supérieure. Ces deux matches s'annoncent donc indécis, et c'est le petit poucet Albus Nox qui pourrait bien, en arrachant une game à l'une de ces équipes, faire office de juge dans ce groupe.
Et vous, quel est votre avis sur ce groupe A ?

Note : Les probabilités données ne sont que des estimations subjectives ne reposant pas sur des calculs précis :)

 

 

 

 

Acheter vos jeux avec notre partenaire G2A.com

 

Poster un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.